Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 septembre 2017

Sisley à Caumont

l'hôtel de Caumont qui accueille le centre d'art où sont visibles de belles expositions est un lieu enchanteur.

on peut découvrir la salle de musique et la chambre de Pauline de Bruny, épouse de Caumont qui n'a pas vécu longtemps avec son époux.

Les Rolland de Réauville ont fait de ce lieu un monument classé historique.

actuellement, on peut y voir une exposition consacrée à Alfred Sisley, un impressionniste qui ne peignait jamais des personnages, seulement des paysages. on le disait "peintre des ciels", tant il accordait de l'importance à cette partie de la nature.

"Culturespaces et le Bruce Museum de Greenwich (Connecticut) coorganisent cette exposition monographique itinérante sur le peintre impressionniste Alfred Sisley (1839-1899). Une soixantaine d'oeuvres, dont certaines ont rarement été présentées au public, sont réunies pour cette exposition qui parcourt les différentes étapes de l'oeuvre de Sisley à travers les lieux de prédilection du peintre.

Pour cette première exposition monographique consacrée à cet artiste en France depuis 2002, des institutions internationalement reconnues ont accordé d'importants prêts. Parmi elles : le Metropolitan Museum of Art de New-York, la National Gallery de Washington, le Cincinnati Art Museum, la Tate Gallery et la National Gallery de Londres, les Musées royaux des Beaux-Arts de Bruxelles."

l'impressionniste n'est pas le courant de peinture qui me plait le plus, mais l'exposition est vraiment belle à voir.

 

sisley_pont_villeneuve_l.jpg

Le Pont de Villeneuve La Garenne (1872)

Sisley-le_pont_de_moret-1893_huile_toile-orsay.jpg

Le Pont de Moret (1893)

54baf7f8288c87badf5f2dfb62baa1c3.png

A la lisière de la forêt - Les Sablons (1884 - 85)

alfred-sisley.-la-place-du-chenil-a-marly-effet-de-neige-1876-.jpg

La Place du Chenil à Marly, effet de neige (1876)

 

11:44 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire