Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mars 2017

qu'est-ce qu'on attend

il faut regarder ce film, il faut réfléchir à demain, il faut prendre les choses en mains, il faut y croire, il faut réagir, nous, nous, nous.

nous tous.

ensemble. solidaires. unis. ensemble.

merci Marie-Monique Robin.

14:27 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

26 février 2017

Oscars

ce soir a lieu la 89e soirée des Oscars, à Los Angeles et la comédie musicale La La Land, de Damien Chazelle, chantée et dansée par Emma Stone et Ryan Gosling, mène largement la course avec quatorze nominations, dont meilleur film, meilleure actrice et meilleur acteur.

le film de science-fiction Premier Contact, avec Amy Adams, et Moonlight, drame sur un jeune garçon noir et homosexuel, suivent avec chacun huit nominations.

Isabelle Huppert est retenue par l’Académie parmi les finalistes pour l’Oscar de la meilleure actrice grâce à son rôle de femme violée dans Elle, de Paul Verhoeven. l'adaptation d'n roman de Philippe Djian.

Ruth Negga (Loving), Natalie Portman, qui incarne la veuve du président John F. Kennedy dans Jackie, Emma Stone, qui chante et danse dans La La Land, et Meryl Streep, pour Florence Foster Jenkins,sont aussi dans la course pour ce prix.

"Hollywood réaffirmera certainement son opposition à Trump au cours de la cérémonie..."

22:13 Publié dans Film, lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

22 février 2017

Captain Fantastic

je n'y arrive plus, le système qui veut qu'on bosse comme des fous pour payer essence et entretien de l'auto qui nous emmène au boulot, les PV et les stages pour récupérer les points, l'argent pour accumuler les biens, le manque de temps, le stress, la malbouffe, les lobbings pharmaceutiques, alimentaires, les politiques menteurs et profiteurs..

je n'y arrive plus.

c'est peu dire si ce film me parle, me donne envie de tout envoyer paître et de revenir à une vie plus primaire...

 

20:58 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (3)

07 février 2017

Paterson

il y a les films grand tapage dont vous entendez parler sur toutes les antennes, ce qui n'enlève rien à leur qualité, et leurs autres.

laissez-moi vous parler de Paterson, ce chauffeur de bus, discret et humble, qui écrit de la poésie dans la veine de son idole William Carlos Williams et promène le chien de sa femme tous les soirs sans sourciller...

c'est très doux, très prenant, très "poétique" :

12:05 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

30 janvier 2017

la dolce vita

je fais un cycle de cinéma italien, presque par hasard, certainement aussi parce que j'aime entendre parler cette langue que j'ai du mal à apprendre.

et comme je lis, flattée, que vous suivez mes petits posts sur les films à voir, je vais vous parler des italiens vus dernièrement.

d'abord un actuel : "fais de beaux rêves", un film de Marco Bellocchio, sur l'amour fusionnel fils/mère (là, je souris, je m'incline), les secrets de famille, les morts qui détruisent...

Valerian Mastandrea y est... émouvant.

Afficher l'image d'origine

Le même Valerian Mastandrea que j'ai retrouvé dans "la mia classe" (ma classe) de Daniele Gaglianone, avec qui j'ai partagé un souper très convivial (Daniele, pas Valerian) qui est un film parlant des migrants, avec beaucoup d'émotion aussi.

et Daniele Gaglianone a réalisé également Pietro, un film magnifique et poignant sur la soumission, le handicap et la révolte.

Afficher l'image d'origine

Bon, ça vous fait de quoi voyager un peu, non ?

15:02 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

29 janvier 2017

Cézanne et moi

Paul Cézanne, Auguste Renoir, Emile Zola, Frédéric Bazille, Guy De Maupassant, Camille Pissaro, Berthe Morisot, Jacqueline Marval et tant d'autres ont vécu à une époque et l'art était une façon de vivre, une vraie profession de foi, une gageure sans faille. 

dans ce filme, on y retrouve ces artistes et une force qui me bouleverse.

si on me permet de remonter le temps, je reviendrai à cette époque-là...

17:56 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (3)

16 décembre 2016

Dalida

ce film, c'est obligé, je vais aller le voir... (avec mon Internénette numberone)

(et en plus... Nicolas Duvauchelle...)

19:50 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

08 novembre 2016

entre deux océans

on aime ou pas.

on trouve ça trop pathos ou très poignant.

mais les images sont magnifiques, les paysages maritimes fabuleux, l'histoire délicate..

moi, j'ai aimé, follement et j'ai pleuré, tout aussi follement...

08:44 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

24 octobre 2016

mal de pierres

ce film est une merveille.

le genre de film qui vous laisse scotché, collé à votre siège, incapable du moindre mouvement quand la dernière scène se termine.

je suis restée KO, sidérée.

Marion Cotillard y est époustouflante.

mal de pierres.



21:30 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

12 octobre 2016

vendanges

ce film est un concentré de souvenirs pour toi..

sourires au coeur.

douleurs au bas du dos.

22:22 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

03 octobre 2016

juste la fin du monde

dès le début et jusqu'à la fin, on a les émotions totalement en empathie avec Louis, ce jeune homme, d'une beauté sans égale, qui revient chez lui et n'est pas accueilli comme il le devrait. on sort de la séance mal à l'aise, fâchée contre ce frère violent et stupide, comme cette soeur défoncée et sans retenue, contre cette mère si intelligente mais si inefficace.

et puis, les heures passent, la nuit peut-être et on se dit que finalement, il l'a bien cherché ce jeune prétentieux parisien..

c'est très étrange.

des visages en gros plan, des émotions en gros plan, des silences en gros plan.

et j'ai pleuré intensément quand son "jolicoeur" n'est plus. forcément. c'est dit tellement brusquement.

un huis-clos un peu particulier. 

 

22:32 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

05 septembre 2016

festival de Deauville

WEBTV

c'est la 42e édition.

le festival du film américain.

c'est peu dire que j'aimerais y être. mais Bruno Barde, le directeur du festival ne m'a pas invitée...

CERTAIN WOMEN

j'ai un gros faible pour "Certain women", bien évidemment, mais beaucoup des films parlent de destins de vie dans des sociétés difficiles et ils donnent envie également..

 

 

22:35 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

26 août 2016

Cézanne et moi

le film n'est pas encore sorti au cinéma, il faudra attendre septembre.

l'histoire d'amitié entre Emile Zola et Paul Cézanne, filmée par Danielle Thompson.

mon ami Francis joue dedans. alors évidemment je vous le conseille.

et puis, même !

12:45 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (1)

10 août 2016

folles de joie

d'accord ça se passe en Italie, d'accord Valéria Bruni Tedeschi j'aime, d'accord ces deux femmes sont attachantes mais quand même... nonobstant le fait que mon internénette numberone trouve que je ressemble à la blonde délurée...
ce film est profond, parlant de ces blessures d'enfant dont on ne guérit jamais et qui se tatouent en nous, pour mieux nous faire des croche-pattes plus tard quand on est un adulte et qu'on trébuche sans cesse.
 

23:52 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

22 juillet 2016

le premier qui l'a dit

le film n'est pas récent.

mais il reste d'actualité.

le film est italien, faut croire que c'est la couleur de mon été.

le film est dérangeant, magnifique, important.

et porqué no ?

00:57 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

16 juin 2016

Elle

je n'ai pas toujours aimé Isabelle Huppert dans ses rôles, dernièrement je la trouvais vieillie, diminuée, penchée, chancelante...

là, elle m'a scotchée.

j'en avais envie.

envie de ce film, de ce rôle, de ce scotchage. Isabelle Huppert ne m'a pas déçue.

merci.

20:32 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

10 juin 2016

le potager de mon grand-père

le vendredi c'est le jour des infos écolos, et je ne résiste pas à vous parler de ce film.
un bonheur pur, un joyau qui réconcilie définitivement avec le genre humain.
merci Martin Esposito.Afficher l'image d'origine
 
j'ai décidé de demander le même grand-père au Père Noël, mon fils en serait raide dingue !
 

22 mai 2016

le Festival de Cannes

Le palmarès complet de cette édition 69ème édition du Festival de Cannes qui s'est terminé ce soir : 

  • La Palme d’or à I, Daniel Blake, du Britanique Ken Loach
  • Le Grand Prix à Juste la fin du monde du canadien Xavier Dolan 
  • Le prix de la mise en scène ex-aequo au Français Olivier Assayas (pour Personal Shopper) et au Roumain Cristian Mungiu (pour Baccalauréat).
  • Le prix du scénario à l’Iranien Asghar Farhadi pour Le Client (Forushande)
  • Le prix d’interprétation féminine à Jaclyn Jose, pour son rôle dans Ma'Rosa de Brillante Mendoza
  • Le prix du jury à American Honey de la Britannique Andrea Arnold 
  • Le prix d’interprétation masculine à Shahab Hosseini, pour son rôle dans Le Client (Forushande) de l’Iranien Asghar Farhadi
  • La Caméra d’or à Divines, premier long-métrage de la Franco-Marocaine Houda Benyamina (Quinzaine des réalisateurs)
  • La Palme d’or du court-métrage à Timecode, de l’Espagnol Juanjo Gimenez, ainsi qu’une mention spéciale du jury pour le Brésilien Joao Paulo Miranda Maria, pourLa Jeune Fille qui dansait avec le diable

Le comédien Jean-Pierre Léaud a par ailleurs reçu lors de cette cérémonie une Palme d'Or d'honneur au Festival de Cannes, le public réservant une ovation debout à celui qui était venu à Cannes pour la première fois à l'âge de 14 ans.

22:05 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

20 mai 2016

Ma Loute

Bruno Dumont est un réalisateur du nord (les hauts de France, sorry) beau gosse mais tellement étrange... ancien prof de philosophie, il fait des films qui ne laissent pas indifférents, mais qui ne séduisent pas toujours.

je n'ai pas toujours aimé, loin de là.

"Ma loute" se promettait loufoque, toujours étrange, mais moins statique que les films classiques de Dumont, moins taciturnes..

il n'empêche... faut adhérer...

sérieusement, je trouve que ça vaut la peine de rester scotcher deux heures sur un siège de cinéma (oui, d'accord, moi je suis accro à ça) pour arriver au bout de ce film. mais tout le monde n'est pas de cet avis..

alors allez-y et dites-moi...

13:24 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

14 mai 2016

reuf

pour la peine je vous glisse la chanson, parce que Nekfeu, c'est bon aussi..

"je parle de mes reuf, les vrais pas les faux, les frères pas les potes..."

 

23:28 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)