Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 février 2019

à nos amours

je ne sais pas si la vie est "hasard" mais que le 14 février arrive après le 13 février, ça me paraît un merveilleux clin d'oeil.

pour moi, ça aurait ou dire : fêter deux fois l'amour.

ça aurait pu...

alors aujourd'hui c'est vous que je fête, parce qu'aimer n'a ni forme ni couleurs ni frontières ni obligations ni ligne de conduite.

je laisse donc s'envoler mes feuilles d'amour au gré de votre souffle de vent.

citation amour 

et si vous écriviez ici une jolie déclaration ? chiche ?

08:24 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

11 février 2019

je ne sais plus dire je t'aime

 Izïa Higelin et Arthur H durant leur hommage à leur père, Jacques Higelin, sur la scène des «Victoires de la musique».

je ne sais plus dire je t'aime

09:32 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

Blanche Gardin

elle portait une robe grise sobre, des talons élégants et discrets, un grand chignon apprêté. elle se tenait droite, pas un pas sur le côté, ou si peu. une Edith Piaf à sa façon.

et soudain les mots. crus, crades, violents, bruts, vrais.

c'est ce contraste qui fait de Blanche Gardin un être à part, une comique aux mots violents et réalistes.elle parle du sexe sans pudeur, sans émotion, elle parle de la connerie avec certitude, des hommes des femmes, elle parle de la vie, de la société.

je vous glisse en dessous une vidéo d'un bout de sa diatribe, un morceau de vérité qu'on se passerait d'entendre mais qu'on écoute en acquiesçant. 

09:15 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

Pauline et sa jambe

Pauline a 27 ans, sportive, enjouée, amoureuse, cette ancienne prof de tennis attend sa chérie devant le magasin de fleurs en cet après-midi, stationnée sur son scooter à l'arrêt.

et soudain, sa vie a basculé.

handicapée à vie.

une jambe en moins.

un moignon qu'elle ne peut accepter.

et tout l'amour de sa famille et de sa compagne pour la soutenir.

un vieux monsieur de 92 ans a perdu le contrôle de son véhicule et sa voiture est entrée dans la vitrine du fleuriste. Pauline a été fauche, elle a valdingué, est retombée sur la tête mais heureusement elle avait gardé son casque. et sa jambe... amputée.

il y a quatre, j'ai vécu la même chose, mais j'ai toujours mes jambes. durant mon jogging matinal, un vieux monsieur, sur une route de campagne de mon petit village, n'a pas contrôlé son véhicule et m'est rentré dedans, par derrière, sur la gauche où je me tenais, pourtant. bassin déplacé et tout le reste du corps aussi. des mois à souffrir avec une ceinture lombaire, empêchée de sport, empêchée de beaucoup de choses.

il était très malade et prenait des médicaments. j'aurais pu ne jamais me relever du vol plané que j'ai supporté.

ce monsieur est mort moins d'un an après.

alors, la question reste entière : jusqu'à quel âge peut-on conduire sans risquer de perdre le contrôle de son véhicule ? moi, ça me fait flipper.

il n'empêche, quand j'ai entendu parler de Pauline ce matin sur ma radio préférée, j'ai pleuré. affligée totalement.

09:09 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

03 février 2019

les Affamées

les Affamées, c'est le surnom qu'on leur donne et je dois avouer que pour une femme comme moi qui n'a jamais fait de la nourriture sa priorité, ne mange ni de viande ni de protéine animale, ça peut faire peur. et pourtant, au vu de leur détermination, leur gnak, leur talent, elles méritent bien ce surnom.

mais qui sont-elles ?

les joueuses du XV de France rugby féminin.

"pour son match d'ouverture au GGL Stadium, la bande à Safi N'Diaye et Gaëlle Hermet a atomisé des Galloises impuissantes (52-3). Les Bleues ont inscrit 9 essais et empochent donc facilement le bonus offensif. elles démarrent le Tournoi de la meilleure des façons et s'accaparent la 1ère place grâce à leur goal average."

sans rire, nous les femmes, on est des bombes ! des explosifs sur pattes, des sportives saines et déterminées.... 

 

19:16 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

30 janvier 2019

katelyn Ohashi

elle est américaine, elle est gymnaste et elle revient de loin. après une vilaine blessure qui l'a obligée à arrêter la compétition durant 10 ans, la voilà de retour avec une chorégraphie juste incroyable qui lui a valu un 10/10 (ça n'était jamais arrivé avant) il y a quelques jours lors des Championnats universitaires américains...

une merveille.. du courage, de la ténacité, de la classe, de l'élégance, de l'imagination !!

19:09 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

27 janvier 2019

Michel, Eric, Delphine Pierre et... moi

Michel Legrand disait avoir rencontré la femme de sa vie à 74 ans, Eric Holder l'a connue alors qu'il n'était qu'un ado.

pour ma part, j'avais 41 ans.

y a -t-il une règle en matière d'amour ?

Michel Legrand est mort hier, Eric Holder aussi et mon amour l'est depuis bien plus longtemps.

j'ai passé une soirée délicieuse et surprenante avec Eric Holder. c'était en 2011, j'avais participé au salon du livre de la Nouvelle à Manosque (salon qui a bien vite disparu) et j'y étais pour mon recueil "Oh les filles" paru aux éditions Quadrature, dont certains représentants étaient présents également.

je dorais dans un hôtel autogéré avec Delphine Montalant et sa fille Lola.

et la journée je jouais au Scrabble avec Delphine, François Grosso et Renaud Buénerd des éditions Chemin de fer, en remarquant que François avait une tache sur le tee-shirt, ça nous faisait rire, il faisait si beau, on lisait des nouvelles sur de belles places devant un public de touristes intéressés...

on a beaucoup parlé avec Delphine, sa vie, ses enfants et ses éditions. on est restés en lien et quand j'ai eu envie de faire une escapade à Paris avec mon "amoureux" de l'époque, elle a de suite proposé de me prêter l'appartement familial, magnifiquement placé, en face du moulin rouge, un appartement spacieux et accueillant. "l'escalier tournant et montant chez eux, les tomettes, le parquet"...

elle nous a rejoints le soir, Eric aussi (car Delphine Montalant était la femme d'Eric Holder). nous avons mangé tous ensemble, petit repas improvisé et joyeux. une nappe blanche sur la table du salon. le lendemain Delphine nous attendait dans la cuisine, le café était prêt. 

on est restés encore quelques temps en contact, elle me donnait des nouvelles de ses marchés l'été avec sa camionnette, des nouvelles de Lola et des jumeaux..

et puis, comme toujours, le temps a filé, on s'est moins écrit. et elle est partie en novembre 2018. je ne l'ai même pas su. je l'apprends, là, alors qu'Eric est mort à son tour. Eric, son amour de dingo...

et je me demande qui décide en matière d'amour de ce que nous allons vivre. mon amour me manque, depuis dix ans presque. et moi, je suis toujours là...

13:57 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

24 janvier 2019

prolepse

connaissez-vous la prolepse ?

figure linguistique ou rhétorique ou narrative qui consiste à prendre les devants (mot savant formé à partir du verbe grec προλαμϐάνω prolambanô (prendre et porter en avant, avancer, prendre les devants, prendre en remontant à l'origine, reprendre dès l'origine, présumer, préjuger), et du terme grec (ἡ) πρόληψις (ê) prolêpsis (pour les philosophes : action de prendre d'avance, notion acquise par les sens)

selon Gérard Genette ça consiste en :« toute manœuvre narrative consistant à raconter ou évoquer d'avance un événement ultérieur (au point de l'histoire où l'on se trouve) ».

ça peut être une façon de devancer une attaque qui va nous reprocher un comportement, un geste, une action en s'excusant avant même d'être attqué, afin de faire tomber à plat cette attaque.

bon, j'avoue ça paraît un peu complexe mais, sans s'en rendre compte, les utilisateurs de prolepses sont nombreux.

je simplifierait le propos en répétant une phrase entendue lors du mariage de mon amie Carole, il y a plus de dix : "la meilleure défense c'est l'attaque", et ça, ben, ça s'appelle une prolepse.

 

22:27 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

15 janvier 2019

beija-flor

l'homme sage et doux tenait en ses mains le petit oiseau fragile, délicatement logé.

il soufflait de sa chaude haleine sur les ailes humides du colibri, il gonflait ses petits poumons dégonflés d'une énergie nouvelle, il caressait son petit crâne tremblant. il prononçait de douces paroles rassurantes.

il était rassurant, doux, protecteur.

l'oiseau s'était endormi, l'homme le posa sur un lit de mousse, de coton soyeux, de duvet tendre.

et à son réveil, l'oiseau ouvrit grandes ses ailes et s'envola vers le ciel bleu et clair. cela faisait quelques jours que l'homme sage et doux prenait soin de lui.

il se sentait désormais capable de parcourir des kilomètres sans faiblir. le colibri jeta un regard vers le bas, l'homme sage et doux y était toujours présent, le regardant volant, s'inquiétant de le voir s'éloigner.

car soudain, oui, l'homme était inquiet. l'oiseau allait partir, il le réalisait.

car l'oiseau était finalement plus résistant que lui. il avait tout surmonté ce petit colibri et il avait repris vie. il était rétabli, rempli de toutes ses forces, et plein de belles envies. il voulait aller respirer partout où c'était possible, les mains de l'homme doux et sage, même si chaudes et rassurantes, étaient un piège. le colibri rêvait de liberté.

il siffla un petit air joyeux et s'envola loin.

loin.

loin.

22:22 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

08 janvier 2019

Mandolin orange

une petite douceur, juste pour vous...

15:21 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

06 janvier 2019

De l'amour !

chaque fois que je regarde ce clip je pleure. parce qu'il y a Christiane Taubira, Elise Lucet, Françoise Fabian, Romane Bohringer, Brigitte, Camille Cottin, Zabou Breitmann, Amanda Lear et tant d'autres. parce que j'aimerais tellement que l'on s'occupe plus de donner de l'amour que de regarder comment les autres font, vivent, aiment, pensent...

l'Homme détruit, saccage, juge, abîme, veut le pouvoir, et rarement il est bienveillant, il construit pour l'autre, il aime pour l'autre, il vit dans le respect et l'ouverture d'esprit...

 

20:49 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

02 janvier 2019

fine lines

15:58 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

nouvelle année !

on a fermé l'éphéméride de l'année 2018, on débute un nouveau calendrier, on espère toujours que cela va épurer les reliquats foireux des jours passés, 365 jours avec des hauts et des bas.

que se passe-t-il dans le monde ? où en est-on ?

à Grande Synthe, on héberge des migrants kurds Irakiens pour qu'ils ne dorment pas dans le froid, jusqu'au mois de Mars.

à Kinshasa, au Congo, Martin Fayulu Madidi semble entête des élections présidentielles, ce sera confirmé dimanche.

en Inde, les élections devront trancher entre la réelection du premier ministre Narendra Modi, membre du BJP ou l'élection de Rahul Gandhi du parti du Congrès national, homme issu de la lignée de Gandhi. le pays ne va pas si mal, mais Modi n'a pas tenu toutes les promesses exposées lors de son précédent mandat.

au Mali, dans le petit village de Koulongo, une attaque meurtrière a tuée 37 personnes, hier, attaque attribuée à des hommes en tenue de chasseur, qui pourraient être des Bambaras et des Dogons, et qui s'en prennent aux Peuls. "Depuis l’apparition il y a quatre ans dans le centre du Mali du groupe jihadiste du prédicateur peul Amadou Koufa, les violences se multiplient entre les Peuls, traditionnellement éleveurs, et les ethnies bambara et dogon, pratiquant majoritairement l’agriculture. Ces violences intercommunautaires ont fait plus de 500 morts civils en 2018, selon l’ONU." peut-on lire dans Libération.

désormais, l'impôt sera prélevé à la source en France.

les 5 et 6 janvier 2019, aura lieu le comptage européen des milans royaux hivernants, rapaces menacés de disparition. on cherche des volontaires (LPO).

en Ontario, au Canada, de nouvelles lois entreront en vigueur en janvier 2019.

au Japon, Akihito prend sa retraite. ce Dieu vivant, cet empereur intronisé en novembre 1990 abdiquera le 30 mars 2019. c'est son fils aîné Naruhito qui prendra sa succession.

hier, a eu lieu l'investiture officielle de Jair Bolsonaro, nouveau président d'extrême droite brésilien, élu pour quatre ans. son état-major comprend cinq hommes et une femme forts qui géreront le nouvel exécutif brésilien.

Médecins sans frontières (MSF) et SOS Méditerranée ont annoncé en fin d'année 2018 « mettre un terme » aux opérations de sauvetage de leur navire humanitaire, l'Aquarius. pour expliquer cette décision, MSF a déploré « les attaques menées ces 18 derniers mois par certains États européens » et les « allégations grotesques de trafic de déchets et d'activité criminelle » visant les deux ONG.

La chine veut rétablir sa souveraineté à Taïwan. Taïwan et le continent chinois sont gouvernés séparément depuis 1949, avec la fin de la guerre civile chinoise et la prise du pouvoir par les communistes à Pékin. Pékin considère l’île comme l’une de ses provinces et plaide pour la « réunification » des deux rives du détroit. En dépit de l’amélioration des relations entre l’île et le continent au cours des quarante dernières années, Pékin a continué à menacer de recourir à la force pour rétablir sa souveraineté en cas de proclamation formelle d’indépendance à Taïpei ou d’intervention extérieure. « L’indépendance de Taïwan ne pourra conduire qu’à une impasse », a averti Xi Jinping. « La Chine doit être réunifiée et elle le sera ».

aux Etats Unis, deux jeunes enfants mrorts à la frontière mexicaine ces derniers jours ont permis de mettre en lumière un changement dans l'émigration : sous Barak Obama, les adultes passant avec des enfants étaient privilégiés, depuis le gouvernement de Donald Trump, ceci n'a plus lieu et les enfants restent des illusions d'un passage garanti, au risque de leur vie.

le Vatican a annoncé, lundi, la démission du porte-parole de Saint Siège, l’Américain Greg Burke et de son adjointe, l’Espagnole Paloma Garcia Ovejero, et la nomination d’un porte-parole par intérim. mais aucune explication n'a été fournie...

ce n'est qu'un petit tour d'horizon. mais la couleur est annoncée... malheureusement.

alors pour ne pas baisser les bras et continuer à croire à un monde meilleur, je vous envoie des baisers rouges, des baisers tendres, des baisers sincères.

Aucun texte alternatif disponible.

(dessin de Isma B)

 

09:03 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

29 décembre 2018

charge mentale

la charge mentale ou surcharge mentale, même, c'est cette découverte soudaine que les femmes gèrent tout, tout le temps, sans que cela ne se voit, ne se sente, ne se critique, et cela depuis si si longtemps...

Emma, une jeune bloggeuse, BDiste, est devenue connue pour en avoir si bien parlé... alors ne nous privons pas de la déguster un peu... 

 

Résultat de recherche d'images pour "charge mentale Emma" 

 

18:13 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

Solfa

actuellement dans certains magasins, lorsque vous faites des achats, on vous propose d'arrondir le montant et les quelques centimes de différence seront versés à l'association Solfa. une association qui soutient les femmes dans plusieurs directions, que je vous laisse découvrir ci-dessous... une belle initiative....

 

 

 

 

17:44 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

page blanche

on rêvait de cette pause ensemble, une bulle d'ait oxygénée, loin de tout et de tous, centrés sur nous quatre, seulement nous et nos découvertes.

et on l'a fait.

on s'est épuisés et émerveillés, à longueur de journée, on s'est gavés de produits frais, de nature vraie, de repos mérité.

on est, pour toujours, quatre mousquetaires, avec un cinquième toujours là, pas loin, au second plan, mais pas tant...

L’image contient peut-être : neige, ciel, chaussures, nature et plein air L’image contient peut-être : ciel, arbre, neige, montagne, nuage, plein air et natureL’image contient peut-être : montagne, ciel, neige, plein air et nature

 

 

17:38 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

24 décembre 2018

l'année se termine

bien souvent, je pense à vous parler de ci ou de ça, mais je manque de temps et les jours s'arrachent à l'éphéméride de la vie.

l'année se termine, et si je fais le bilan, pas mal de choses ont changé.

d'abord j'ai récupéré ma jambe et repris le sport à fond, moi qui trainais la patte il y a un an. et surtout je refais de la boxe qui me donne un tonus incroyable. j'ai pu partager avec mon fils un stage plongée dont on rêvait, sans oublier Marseille-Cassis que j'ai pu courir à nouveau, qui m'a emplie d'un bonheur intense, intense... une énergie qui ne s'éteint toujours pas.

professionnellement, j'écris toujours des ouvrages pour la jeunesse, et aussi un livre érotique cette année, j'ai fait beaucoup de salons, beaucoup et les Nocturnes littéraires de l'été m'ont offert encore une fois des rencontres magiques et des prises de conscience non négligeables. je suis allée travailler avec pas mal d'écoliers dans des ateliers créatifs et c'est toujours un réel plaisir.

par contre, j'ai accepté une proposition de poste en enseignement qui m'a emmenée dans une aventure nouvelle, dingue, fatigante mais merveilleuse, avec des collègues délicieuses, des gamins attachants, des découvertes, des tendresses, des bonheurs... une envie réalisée.

j'ai rêvé de donner des cours de tricot, j'en donne enfin.

sentimentalement, certaines choses n'ont plus la même couleur, plus la même lourdeur, la même noirceur.

je dirai juste que je respire, pleinement, que je vis, je bouge, je ris, surtout ça, je ris à nouveau tellement, j'ai passé un pacte avec le bonheur qui m'enveloppe chaque jour.

mes enfants sont tous adultes désormais, toujours aussi extraordinaires, mes trésors, mes viscères. ensemble, nous avons nagé avec des tortues, mangé des mangues tombées des arbres, bu le lait de coco de la noix tombée de l'arbre aussi, nous avons randonné, découvert des lieux fabuleux, nous nous sommes aimés, câlinés, amusés, chahutés toute cette année, toute cette année...

bref, le soleil inonde ma vie, et je n'en reviens toujours pas d'avoir cette chance de pouvoir m'en rendre compte chaque jour qui passe.

 et vous ? vous me racontez ?

09:30 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

elles l'ont fait

dimanche dernier, le 16 décembre, nos championnes de hand ont remporté la finale des championnats d'Europe contre l'équipe russe, 24 à 21. quelle panache.. après les Jeux olympiques et les championnats du monde, les voilà avec la coupe d'Europe.

déterminées, pugnaces, efficaces, sans chichis ni manières, elles raflent tout sur leur passage.

 La France est championne d'Europe de handball.

09:13 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

16 décembre 2018

Change Please

Emma Stokking de l'agence Sparknews a raconté au micro d'Emmanuel Moreau il y a quelques jours cette histoire sur laquelle je vous invite à méditer. c'est tellement gratifiant de s'occuper de ce genre de projets, pourquoi ne sommes-nous pas plus nombreux à y penser ?

"L'association s'appelle Change Please (https://www.changeplease.org/). Elle salarie les sans domiciles fixes et les aide à trouver un logement dans les dix jours. Cette idée, on la doit à Cemal Ezel, un entrepreneur qui a longtemps travaillé dans le quartier d’affaires de La City.

Les sans domiciles fixes sont, chaque année, plus nombreux, leur nombre ne cesse d'augmenter depuis 2010. Ainsi tous les jours sur le chemin du travail, Cemal passait devant eux. Et comme la plupart des passants, il se sentait impuissant et finissait par ne plus les voir. En revanche, il faisait régulièrement un petit détour par un coffee shoppour aller s’acheter un latte à 3 livres à emporter.

On ne boit pas que du thé à Londres. Un Londonien boit en moyenne deux cafés par jour et la demande explose. D’ici 2020, on estime que le secteur du café va créer 100 000 emplois et il y a un manque de formations et de compétences précises en la matière, pour avoir des baristas, c’est-à-dire des serveurs spécialistes du café qualifiés. C'est ainsi que Cemal a eu l’idée de profiter de cette montée en puissance de la demande de café pour aider des SDF à sortir de la rue.

Cemal a recruté des personnes dans les associations locales d’aide aux sans-abri, et dans les coffee shops. Il a aussi investi dans du bon matériel pour faire du café de qualité. Il a pu ainsi former des sans-abri en leur donnant un salaire décent pour Londres. Il les aide à faire valoir leurs compétences de baristas pour qu'ils puissent trouver ensuite un emploi pérenne et sortir définitivement de la pauvreté.

Le premier coffee truck de Change Please, un petit camion avec une magnifique cafetière à l’arrière, a été installé à Covent Garden en 2015. Les gens ont adoré : plus de 1 000 cafés ont été servis par des SDF la première semaine et plus de 78 000 cafés les 4 premiers mois ! Au fil des années, cette idée toute simple est devenue l’un des plus beaux succès d’entreprise sociale à Londres.

L’association ne s’arrête pas là : elle achète son café à des productrices péruviennes victimes de violences domestiques. Il est ensuite torréfié à Londres par des sans-abri, et vendu par des sans-abri. L’association utilise des panneaux solaires sur ses petits camions distributeurs de café, les contenants sont biodégradables et le marc de café est récupéré pour être transformé en biocarburant !

 

10:14 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

Marie in my school

Marie Tibi est une amie, Marie Tibi est une auteur de talent, Marie Tibi est une femme délicieuse.

je l'ai invitée à venir rencontrer mes élèves à qui j'avais lu "Suzanne aux oiseaux" et "La toute petite voiture de Jeanne" avec beaucoup d'émotions. et on a débuté une histoire ensemble.

elle en a profité pour rencontrer petits et grands qui peuplent mon école et sans l'ombre d'un doute, je peux dire que chacun a été profondément conquis par Marie Tibi.

 L’image contient peut-être : 16 personnes, dont Calouan Auteur, personnes souriantes, personnes deboutAucun texte alternatif disponible.Aucun texte alternatif disponible.

09:53 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)