Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 février 2017

sale pipi

parfois je ne sais pas pourquoi, mais quand je m'endors, je glisse dans un monde de douceur, un monde tranquille où personne ne me demande de faire ci ou de faire ça, d'être plus gentil, moins idiot, plus propre, moins bruyant, plus discret, plus...

quand je m'endors, j'oublie tout, les claques et les coups de poing, les insultes et les cris de bête sauvage, il ne reste que moi avec moi, moi et mes rêves, moi et la douceur de mes songes.

je glisse je glisse et je ne retiens rien, surtout pas le pipi qui vient mouiller mon pantalon de pyjama. 

c'est chaud, c'est doux, ça glisse, j'oublie tout.

et puis, je me réveille soudain, comme si un serpent m'avait piqué, comme si on m'avait pincé du bout des ongles, violemment. je me réveille et alors, Ô malheur, je réalise que je suis mouillé, mon pantalon de pyjama est mouillé, mes draps sont mouillés.

et là, j'ai peur, j'ai vraiment peur, encore plus que les autres fois, parce que je sais qu'il n'aime pas, qu'il va hurler et me traiter d'animal sauvage, qu'il va me faire payer la honte de vivre sous le toit d'un petit cochon, que les coups vont pleuvoir, qu'il ne va pas m'épargner.

j'ai retenu mes larmes, je n'ai pas voulu les réveiller, j'ai fait comme si je dormais encore mais il faut croire qu'il le sent, le sale con, parce qu'il a passé la tête par la porte de ma chambre au moment où je retirais mon pantalon.

- Oh non, Manon, ton minot il a encore pissé au lit... non, ca ne va jamais cessé cette merde ? on n'est pas dans une porcherie ici !! il va s'arrêter quand ce cochon ? je vais te lui passer l'envie moi, à ce sale gosse...

je ne l'ai même pas vu arriver, j'étais pétrifié et puis, soudain, je me balançais au bout de sa grosse main, les fesses à l'air et le coeur qui battait à mille à l'heure.

Il m'a attrapé et m'a transporté dehors, il portait ses lourdes godasses de chantier, il n'avait pas peur du froid ni de la gadoue, ni de la nuit.

il m'a jeté brusquement dans l'herbe humide du parc d'à côté.

- vas-y, cours dans ce parc, connaud, ça sèchera ton cul !

il riait. gras et rauque, il riait.

alors j'ai couru. de toutes mes forces en espérant lui échapper. j'avais si froid, mes pieds rencontraient tout un tas de choses blessantes, des racines, des petits cailloux, des fourmis rouges, des bouts de verre. mais j'ai couru, les pieds en sang et le corps pétrifié. j'ai couru.

je ne sentais plus rien, j'ai couru. 

il hurlait : tu ne rentreras que lorsque tu seras tout sec. il riait. il hurlait. j'ai couru.

je n'ai pas vu la branche qui me barrait le chemin. je suis tombé, j'ai entendu un grand bruit sourd et... je ne me souviens plus de rien. ni de mes pieds douloureux ni de mon corps glacé.

je ne courrai plus.

 

Comme Yanis venait de faire pipi au lit, son beau-père l'a fait courir dans le froid sur plusieurs kilomètres, près d'un canal à Aire-sur-la-Lys (Pas-de-Calais), dans la nuit de dimanche à lundi 6 février. Une punition mortelle : l'enfant a reçu des coups, chuté à plusieurs reprises, puis est décédé.

A l'arrivée des secours, Yanis portait une simple culotte humide. Sa température corporelle était de 25°c et il n'a pas été possible de la ranimer.D'après l'autopsie, l'enfant est mort d'un traumatisme crânien dû à des coups portés à la tête, certains volontairement. "Ce décès par traumatisme crânien, avec la présence d'hématomes sous-duraux, serait consécutif à plusieurs impacts qui seraient des coups de lampe-torche" infligés par le beau-père, lampe torche qui s'est littéralement brisée...

Take fire

France/Ecosse

22 à 16 contre l'Ecosse dans le Tournoi des 6 nations grâce au pied de Camille Lopez et voilà la France gagnante....

Résultat de recherche d'images pour "tournoi des 6 nations france écosse"

21:32 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

07 février 2017

livre Inter

femme de lettres, philosophe, Elisabeth Badinter sera donc la présidente du Prix du livre inter, édition 2017. ce 7 février lance ainsi le 43e rendez-vous littéraire de la radio. Un choix intéressant, quand on sait l’importance que l’auteure a pu accorder au droit des femmes immigrées.

"

Spécialiste du Siècle des Lumières, Elisabeth Badinter inaugurera le 43e Prix du Livre Inter. Commandeur des Artes et des Lettres, elle a publié son premier ouvrage en 1980, L’amour en plus. Histoire de l'amour maternel (XVIIe-XXe siècle). Elle compte également parmi les femmes d’affaires les plus puissantes du pays – sa fortune est estimée par Forbes à 1,58 milliard $ en 2016, soit la 31e fortune de France et la 1304e mondiale.

Auditeurs, lecteurs, jurés et auteurs vont vivre jusqu’au 6 juin 2017 l’aventure du 42e Prix du Livre Inter.

Créé en 1975 au sein de la rédaction de France inter, le Prix du Livre Inter est devenu au fil des années un prix littéraire influent et respecté. Cela tient à sa spécificité : un jury populaire (composé de 24 auditeurs/lecteurs : 12 femmes, 12 hommes) qui délibère sous la présidence d’un écrivain.

Un jury qui change chaque année — garantie d’indépendance – avec, comme seul critère, l’amour de la lecture. Une passion partagée par des milliers d’auditeurs de France Inter, à travers de nombreuses émissions.

Pour les prochaines dates :

— Début avril : Annonce à l’antenne de la liste des 24 jurés et des 10 livres en compétition.

— Lundi 5 juin : Proclamation du 43e Prix du Livre Inter, de nombreuses émissions sont prévues pour fêter l’événement comme il se doit.

Pour s’inscrire, il faudra passer par ici."

Paterson

il y a les films grand tapage dont vous entendez parler sur toutes les antennes, ce qui n'enlève rien à leur qualité, et leurs autres.

laissez-moi vous parler de Paterson, ce chauffeur de bus, discret et humble, qui écrit de la poésie dans la veine de son idole William Carlos Williams et promène le chien de sa femme tous les soirs sans sourciller...

c'est très doux, très prenant, très "poétique" :

12:05 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

day by day

connaissez-vous les épiceries day by day, dont le concept est d'acheter en vrac les produits, en vrac et donc en quantité juste voulue.

ce n'est plus nécessaire d'acheter un kilo de semoule si on en a juste besoin de quelques centaines de grammes, plus nécessaire d'acheter des paquets entiers quand on en juste besoin de petites quantités...

en deux ans, les magasins day by day, ont augmenté leur clientèle de 30%... l'idée fait son chemin.

voici en dessous, une présentation :

"Première chaîne française d’épicerie en vrac
pour faire vos courses au quotidien, en quantité à la demande et sans emballage.

Pâtes, riz, légumes secs, fruits secs, céréales, confiserie, thé, café, biscuits, vins, sirops ou encore produits d'entretien... day by day, première chaîne française d'épicerie en vrac, vous propose d'acheter l'essentiel de vos produits du quotidien, sans emballage imposé et en quantité à la demande.

En s'appuyant principalement sur des entreprises françaises, day by day vous apporte la qualité au meilleur prix, dans la quantité de votre choix.
Ne plus jeter de nourriture en achetant le juste nécessaire, c'est day by day !

En choisissant le vrac et en réduisant le nombre d'emballages inutiles, day by day vous permet de payer la qualité moins cher et de préserver l'environnement."

 

05 février 2017

Banksy

Banksy "graffe" dans la rue, dénonce et partage, il plait aux jeunes et aux moins jeunes, il reste totalement mystérieux et complètement admiré.

j'ai un faible pour certains de ces "graffittis"

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

17:28 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

31 janvier 2017

anybody gonna move ?

il paraît qu'il faut se bouger, réagir, se mettre en colère, défoncer les portes et donner des coups de pieds dans les fourmilières trop bien rangées, ne plus accepter, se révolter, dire stop.

William Z Villain se demande si effectivement un jour quelqu'un va se bouger et ça reste très énigmatique, sans contexte...

21:53 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

mémoire cellulaire

les enfants ont ça de particulier qu'ils grandissent et avec eux, leurs préoccupations.

alors que petits, ils réfléchissent au nombre de bonbons que leurs frangin/ines ont eu en plus, ou à la dispute avec la meilleure amie, devenus quasiment adultes, ils s'inquiètent de chose plus importante.

nous voilà branchés sur la mémoire cellulaire, parce qu'un jour, un témoignage nous a laissés scotchés et que les enfants peuvent un jour étudier ces phénomènes avec plus de profondeur.

qu’est ce que la mémoire cellulaire ? il s’agit d’une théorie « pseudoscientifique » selon laquelle la mémoire n’est pas stockée que dans le cerveau mais dans toutes les cellules humaines.

ainsi, lors d’une greffe, une partie ou toute l’information mnésique du donneur parvient au receveur. ce dernier peut avoir des sensations de déjà-vu ou reconnaître des lieux ou évènements auxquels il n’a pourtant jamais été confronté.

mon amie a vu ses cheveux raides devenir hyper frisés, a aimé obsessionnellement des gâteaux qu'elle détestait avant et a changé de caractère. 

plusieurs livres existent sur le sujet, et il serait intéressant de les consulter.

si vous avez des témoignages sur le sujet, mon internénettenumbertwo et moi, on est preneuses..

21:47 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

30 janvier 2017

sport and style

les "Experts" se sont offert (et à nous aussi du coup) une sixième victoire en championnat de handball et c'était sublime.

Roger Federer qu'on croyait "fini" a remporté la victoire en Australie contre Rafael Nadal.

Javier Fernandez a été sacré champion d’Europe de patinage artistique pour la cinquième année consécutive, à Ostrava (République tchèque).

Paul Foster est vainqueur du championnat du monde Indoor du sport de boules.
 
Armel Le Cléach' a remporté le Vendée Globe en battant tous les records.
 
bon, ben, il faut croire que le sport se porte bien...
équipe slovénie celebration 
during the World Championship match between Croatie and Slovenia at AccorHotels Arena on January 27, 2017 in Paris, France.

15:15 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

la dolce vita

je fais un cycle de cinéma italien, presque par hasard, certainement aussi parce que j'aime entendre parler cette langue que j'ai du mal à apprendre.

et comme je lis, flattée, que vous suivez mes petits posts sur les films à voir, je vais vous parler des italiens vus dernièrement.

d'abord un actuel : "fais de beaux rêves", un film de Marco Bellocchio, sur l'amour fusionnel fils/mère (là, je souris, je m'incline), les secrets de famille, les morts qui détruisent...

Valerian Mastandrea y est... émouvant.

Afficher l'image d'origine

Le même Valerian Mastandrea que j'ai retrouvé dans "la mia classe" (ma classe) de Daniele Gaglianone, avec qui j'ai partagé un souper très convivial (Daniele, pas Valerian) qui est un film parlant des migrants, avec beaucoup d'émotion aussi.

et Daniele Gaglianone a réalisé également Pietro, un film magnifique et poignant sur la soumission, le handicap et la révolte.

Afficher l'image d'origine

Bon, ça vous fait de quoi voyager un peu, non ?

15:02 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

29 janvier 2017

écriture

au commencement il y avait la peur, le souvenir des mots durs, des regards sans âme, des absences, des oublis, des manquements.

il y avait la peur devenue familière, ancrée, encrée dans l'histoire pour longtemps.

la peur a porté l'encre, le stylo, la main. la peur a brouillé les pistes, tordu les tripes, entortillé les courages, tué les initiatives, démoli la confiance.

il y a eu ensuite les coups du sort, les coups du hasard ou les mauvais coups tout courts, enchainés, accumulés, déstabilisants, déroutants.

pas facile de croire.

pas facile d'avancer. de continuer, de ne plus avoir peur, de prendre des risques, de le faire..

Afficher l'image d'origine

Cézanne et moi

Paul Cézanne, Auguste Renoir, Emile Zola, Frédéric Bazille, Guy De Maupassant, Camille Pissaro, Berthe Morisot, Jacqueline Marval et tant d'autres ont vécu à une époque et l'art était une façon de vivre, une vraie profession de foi, une gageure sans faille. 

dans ce filme, on y retrouve ces artistes et une force qui me bouleverse.

si on me permet de remonter le temps, je reviendrai à cette époque-là...

17:56 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (3)

recyclage des déchets électriques/troniques

Nathalie Fontrel, journaliste d'investigation environnementale qui anime une chronique sur ma radio préférée a parlé dernièrement d'un sujet intéressant.

je vous transmets intégralement sa rubrique :

"le bilan du recyclage des déchets électriques et électroniques .

Résultat de recherche d'images pour "électroménagers"

Conservez-vous chez vous un appareil qui ne fonctionne plus et que vous n’avez pas mis à la déchetterie. ?

Depuis 10 ans les déchets électroniques et électriques sont collectés et recyclés. 10 kilo par habitant et par an. Mais 8 objets en moyenne restent stockés chez les gens. Que l’on appelle Les gardeurs

 
Pour savoir pourquoi l’éco organisme éco système en charge du recyclage a demandé à une chercheuse spécialiste des relations entre les hommes et les objets. Valérie Guillard a fait l’inventaire.

En tête, l’appareil photo que l’on conserve alors qu’il est cassé ou dont on ne se sert plus en se disant « je vais le donner ». Et on ne le donne pas.

La machine à pain dont on s’est servi trois fois et qui dort dans un placard.

L’effet de mode remplit nos domiciles de produits qu’on n’utilise plus comme la yaourtière. Ces gardeurs-là se disent « ça pourra toujours servir ».

Et il y a le lien affectif

Les cadeaux, les héritages. Que l’on conserve même s’ils ne fonctionnent pas.

Enfin, le produit qui a coûté cher à l’achat. Même si on ne s’en sert pas ou qu’il en panne. On le garde.

« Nous avons des mines chez nous » dit Christian Barbant le directeur d’éco système. Mais ce sont des mines inexploitables. Tant qu’elles sont chez vous on ne peut pas les recycler. Cela signifie qu’on est obligé de continuer à épuiser les ressources naturelles, la terre, pour y trouver les matériaux nécessaires que nous stockons chez nous.

Il faut déstocker ! Ça fait de la place dans la maison. Et ça fait du bien à la planète.

Mais certains ont des doutes sur la filière du recyclage

Oui. Les filières illégales sont toujours là. Pour récupérer des réfrigérateurs par exemple. Quand ils sont déconstruits en Chine, inutile de dire qu’ils ne sont pas dépollués. Les gaz réfrigérants partent dans l’atmosphère. Ils participent au réchauffement climatique."

26 janvier 2017

une éolienne flottante

il fait froid, on chauffe à gogo et on n'est pas certains d'avoir de l'énergie pour passer l'hiver si les températures restent aussi basses...

l'énergie, voilà bien un problème actuel et les ressources renouvelables semblent être la meilleure voie pour oublier les fossiles qui polluent et s'épuisent.

et si, à l'avenir, on s'éclairait grâce à des éoliennes flottantes, installées au large de nos côtes ? Des industriels tentent de créer une filière française dans ce domaine.

une éolienne flottante devrait être installée cette année au large du Croisic, en Loire-Atlantique. Ce sera d'ailleurs l'une des premières au monde à être testées… En ce moment, à Saint-Nazaire, on construit des paquebots, et à quelques encablures des chantiers navals, on construit aussi une éolienne flottante. Des dizaines d'ouvriers s'affairent pour bâtir le flotteur de ce moulin à vent, un immense anneau de béton.

Chantier de construction, à Saint-Nazaire, de la première éolienne en mer de France

une éolienne qui flotte comme une bouée, alors que d'habitude une éolienne en mer est posée, fixée au fond de l'eau comme un phare. Le tout, loin de la vue des riverains qui bloquent systématiquement les projets d'éoliennes fixées le long du littoral.

la première éolienne en mer à produire de l'électricité sera une éolienne flottante

elle va être remorquée au large du Croisic, dans un site d'essais unique en France, celui de l’École centrale de Nantes. On appelle cela un démonstrateur en mer : il n'en existe que sept au monde. Et dans ce périmètre de 1 km² en mer, l'éolienne va subir une batterie de tests.

 

l'éolien flottant peut-il aller plus loin que le stade expérimental ? C'est toute la question. Pour l'instant, quatre fermes pilotes (donc expérimentales) sont prévues : au large de Groix en Bretagne et en Méditerranée, en face de Narbonne et de Fos-sur-Mer.

les services de l'État cartographient déjà les sites possibles d'implantation d'éoliennes flottantes. si l'éolien flottant se développe, toute la question sera de trouver un mode de cohabitation entre ce nouvel engin et les autres usagers de la mer.

Christian Berhault, directeur du site d’essai de l’école centrale de Nantes : " Identifier des zones propices, c'est trouver des endroits où il y a du vent, là où il y a de la ressource mais aussi là où il y a le moins d'impact possible. Les service de l'État mènent les études de cumul des autres usages, de l'impact environnemental, la distance à la côte, les possibilités de raccordement... C'est un sujet qu'on fait aujourd'hui avec les autres usagers surtout les pêcheurs, savoir comment on gère l'éolien flottant vis à vis de la pêche par exemple."

les promoteurs des éoliennes flottantes attendent maintenant le vrai coup d’envoi de l’éolien flottant en France : que le gouvernement lance des appels d'offre pour des parcs commerciaux... D’après le syndicat des énergies renouvelables (le SER), l’éolien flottant a un potentiel de six gigawatt en 2030, l’équivalent (si l’on tient compte de l’intermittence d’une éolienne) de trois réacteurs nucléaires.

Prométhée, l'enchaîné

"Prométhée enchaîné" est la première d'une trilogie perdue d'Eschyle. Olivier Py nous a offert l'œuvre du tragédien grec sur une scène mobile dans un village près de chez moi..

"Avec des dieux et des humains en conflit, Eschyle présente Prométhée, un Titan qui a subit la colère du nouveau dieu en vogue, Zeus, pour avoir amené le feu aux hommes, métaphore des connaissances et des arts. Le héros sera puni, alors que ses amis les dieux se lamentent sur son sort, il pleure et déclare à voix haute son malheur, mais cache bien son jeu, sa revanche qu'il mangera froide.

Prométhée n'accepte pas les solutions intermédiaires. Il se révolte contre la fainéantise des autres dieux qui acceptent la position de Zeus, contre la corruption et la traîtrise. Le fatalisme bat son plein, mais les dieux n'ont-ils pas une marge de manœuvre? L'œuvre est politique par excellence.
Trois acteurs sur scène, trois acteurs formidables, récitent le texte du premier des auteurs de l'Histoire. Les deux volets suivants étant perdus, la pièce a été complétée par un discours politico-religieux en faveur de la condition humaine et de sa liberté d'expression. Rapide est alors le parallèle avec ce qui s'est passé ces derniers temps dans les pays nord-africains, en comparant les dieux aux politiciens ayant des pouvoirs et privilèges, bien que Py ait commencé à travailler sa pièce et ses thèmes avant ces révolutions."

 

et c'était magnifique...

22:07 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

les experts le retour

c'est ce soir, la demi-finale de handball : la France contre la Slovénie...

on croise les doigts...

Handball - Championnat du Monde (H) - L'AccorHotels Arena fera le plein pour la demi-finale des Experts.  (A. Mounic/L'Equipe)

21:24 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (3)

22 janvier 2017

tomber derrière

je tomberai derrière ou devant, mais je tomberai, je ne pourrai plus supporter le manque d'oxygène, je tomberai, et il sera là, loin loin derrière mais il sera là...

I want to marry him...

18:05 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

love...

I want to marry him..

17:15 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

19 janvier 2017

Ekwateur

Catherine Boullay a parlé d'une start up hier sur ma radio préférée et cela m'a interpelée.

voilà de quoi il s'agit...

"Ekwateur une start-up qui propose des alternatives pour éviter les coupures lors des périodes de pic. Elle s’approvisionne en énergie écolo, chez ses fournisseurs Smartgrid Energy à Capbreton, et elle les revend à ses 4300 clients à travers la France. Mais les deux fondateurs d’Ekwateur, Julien Tchernia et Jonathan Martelli se sont fixé un autre objectif : que leurs clients soient plus que des clients, des consommateurs responsables. Pour ça, ils ont donc mis en place un système d’alerte par SMS qui vous dit : "Attention ça va être tendu sur le réseau électrique aujourd’hui et demain. Donc évitez les machines à laver, les sèche cheveux, les fers à repasser entre 18h et 20h".

Mais leur idée c’est d’aller bien plus loin que le message d’alerte qui tourne déjà sur les ondes. Ce qu’il veulent c’est créer une communauté qui se sent impliquée. Cela commence par faire partager les infos sur l’état du réseau (pour ça ils aimeraient bien que RTE, Réseau Transport d’Electricité, la filiale d’EDF leur en donne un peu plus). Ensuite ça passe par l’auto-production : faire de leurs clients des fournisseurs d’énergie, en encourageant les particuliers à s’équiper en panneaux solaires photovoltaïques etc..

Alors évidemment, ça concerne en premier lieu les propriétaires de maison, mais Ekwateur a déjà une idée sous le coude pour les citadins et leurs appartements. Idée confidentielle pour le moment. Mais vous voyez la préoccupation ? C’est de créer un réseau qui se développerait en parallèle d’EDF. Dans leur système économique il y a d’autres idées encore, mais qui posent peut-être plus de questions en termes de droit du travail. Ils proposent aussi à leur clients de travailler pour eux.

Question d’état d’esprit : impliquer la communauté. C’est le client collaboratif qui répond aux nouveaux clients sur Facebook par exemple. Il est alors payé 3 euros la réponse. 25 euros de l’heure. Mais les deux fondateurs d’Ekwateur, ont aussi un œil rivé sur cette idée qui vient de germer aux Etats-Unis et qui peut révolutionner le système. Elle émane d’une fondation américaine. Pourquoi ne pas payer ses factures d’électricité en « Solar Coins », une monnaie virtuelle qui ne concernerait que l’énergie que vous produisez vous-mêmes. Toujours dans le même esprit: renforcer les liens de la communauté sans passer par le dollar et les euros. Car si demain, la transition énergétique était faite par chacun d’entre nous, disent-ils chez Ekwateur, elle prendrait 6 mois."