Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 décembre 2016

perturbateurs endocriniens

connaissez-vous les perturbateurs endocriniens ?

dans son dernier film "Qu'est-ce qu'on attend ?" Marie-Monique Robin, journaliste d'investigation en parle et les dénonce comme incidence sur l'homme et sa descendance.

Appel de Prague (mai 2005)

dans wikipédia, on peut lire :

"L'expression perturbateur endocrinien (PE, ou aussi « leurre hormonal », « xénohormone », « disrupteur endocrinien », etc.) a été créée en 1991 par Theo Colborn pour désigner toute molécule ou agent chimique composé, xénobiotique ayant des propriétés hormono-mimétiques et décrit comme cause d'anomalies physiologiques et de reproduction.

Ces molécules agissent sur l'équilibre hormonal de nombreuses espèces vivantes sauvages ou domestiquées (animales, ou végétales dans le cas des phytohormones). Elles sont souvent susceptibles d'avoir des effets indésirables sur la santé en altérant des fonctions telles que la croissance, le développement, le comportement et l'humeur, la production, l'utilisation et le stockage de l'énergie, la fonction de repos (le sommeil), l'hémodynamique et la circulation sanguine, la fonction sexuelle et reproductrice.

Ces molécules agissent à très faibles doses (comparables aux concentrations physiologiques des hormones) ; elles ne sont pas toxiques au sens habituel du terme (empoisonnement) mais peuvent perturber l'organisme, souvent de façon discrète. Elles sont sources de maladies émergentes (en partie liées au mode de vie), et ont parfois un impact sur la descendance (par exemple, le Distilbène affecte la mère et ses descendantes) ou sur des populations entières (par exemple les escargots marins ou la faune piscicole vivant dans des zones où des perturbateurs endocriniens sont très présents, comme les alligators de Californie ou les grèbes, exposés à du DDT et ne pouvant plus se reproduire, qui ont fait l'objet d'études déjà anciennes). Comme les hormones qu'ils imitent, plusieurs perturbateurs endocriniens exercent probablement conjointement leurs effets sur l'épigénome."

ils peuvent agir de différentes façons :

  • en imitant l’action d’une hormone naturelle ;
  • en se fixant sur les récepteurs des hormones naturelles ;
  • en gênant ou en bloquant le mécanisme de production ou de régulation des hormones ou des récepteurs, modifiant ainsi les concentrations d’hormones présentes dans l’organisme.

certains PE sont des composés solubles dans les corps gras (lipophiles), c’est-à-dire qu’ils se fixent sur le tissu adipeux, et peuvent facilement s’accumuler dans les graisses de différentes espèces et ainsi contaminer une grande partie de la chaîne alimentaire. ainsi, on les dose dans le sang, le tissu adipeux, le lait maternel, le liquide amniotique, le sang du cordon ou les urines.

voilà des exemples :

Famille chimique Sources potentielles Exemples
Phtalates  Plastiques, cosmétiques  Dibutyl phtalate
Alkylphénols  Détergents, plastiques, pesticides  Nonylphenol
Hydrocarbures aromatiques polycycliques  Sources de combustion: fumée de cigarette, émission des moteurs diesels, incendies  Benzo(a)pyrène 
Polychlorobiphényles  Transformateurs électriques  PCB, Arochlor
 
Anciens pesticides  Résiduels de stockage, pollution rémanente  DDT, Dieldrine, Chlordane
 
Autres pesticides  Agriculture, nettoyages urbains, jardins particuliers  Atrazine, Ethylène thiourée, Heptachlor, Lindane, Malathion
 
Retardateurs de flamme  Mousses pour les mobiliers, tapis, équipements électroniques  Polybromodiphényles (PBDE)
 
Dérivés phénoliques Désinfectants, plastiques, cosmétiques  Bisphénols A, Parabens, Halogéno-phénols
 

Château Les Crostes

demain, je me rend au marché de Noël du Château Les Crostes, à Lorgues, dans le Var, domaine viticole où je dédicacerai mes ouvrages pour la jeunesse...

si vous passez par là...

école Perel

aujourd'hui, je suis intervenue en ateliers littéraires à l'école Perel, école d'inspiration Montessori située à Bouc-Bel-Air et nous avons joué sur "Toi, ma maman à l'infini" et "Aujourd'hui, Hugo est..."

encore une fois, c'était super et on a bien partagé...

 

26 novembre 2016

violences faites aux femmes

hier c'était "la journée contre les violences faites aux femmes", une journée tellement importante, et encore tellement d'actualité..

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. [...] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. [...] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. »

Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU

pourquoi cette journée ?

parce que :

  • La violence contre les femmes est une violation des droits de l’homme.
  • La violence contre les femmes résulte d’une discrimination à l’égard des femmes, tant dans le droit que dans les faits, ainsi que de la persistance d’inégalités entre hommes et femmes.
  • La violence contre les femmes a de lourdes conséquences et peut empêcher la réalisation de progrès dans certains domaines, comme l’élimination de la pauvreté, la lutte contre le HIV/sida et la paix et la sécurité.
  • La violence contre les femmes a de lourdes conséquences et peut empêcher la réalisation de progrès dans certains domaines, comme l’élimination de la pauvreté, la lutte contre le HIV/sida et la paix et la sécurité.
  • La violence contre les femmes est un problème mondial. Jusqu’à 70 pour cent des femmes sont victimes de la violence au cours de leur vie

"Le manque inquiétant de financement est l’un des principaux obstacles aux efforts déployés pour prévenir et éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles de tous horizons. Les initiatives de prévention et d’élimination de la violence à l’encontre des femmes et des filles manquent donc cruellement de ressources. Même si des programmes-cadres tels que les Objectifs de développement durable (ODD), qui tendent notamment à éliminer la violence faite aux femmes et aux filles, sont porteurs d’espoir, ils doivent pouvoir disposer de fonds suffisants pour pouvoir réellement transformer la vie des femmes et des filles.

Du 25 novembre au 10 décembre, pour la Journée des droits de l'homme, « 16 jours d'activisme contre la violence sexiste » auront pour but de sensibiliser le public et mobiliser les gens partout dans le monde afin d’apporter des changements. Cette année, la campagne de « Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes » vous invite à « Oranger le monde » couleur désignée par la campagne pour symboliser un avenir meilleur sans violence."

je poste cette vidéo de cette femme dont j'aime les paroles, chaque fois, chaque fois..

Pennes Mirabeau 2e jour

je suis retournée un 2e jour, en interventions dans les classes maternelles des Pennes Mirabeau et j'ai passé une journée fabuleuse, les enfants étaient à fond, ils ont joué au memory Hugo géant, ils en ont créé pour leur classe, ils ont fabriqué des cartes pop up...

la suite ? demain à la fête du livre jeunesse...

 

24 novembre 2016

les livres et les émotions

"Personne, jamais, ne m’a consolé de ces nuits."

en lisant ces mots, j'ai pleuré.

sanglots qui gonflent dans la gorge, yeux des étudiants figés, la voix qui s'éraille... les larmes.

séance de lecture avec des étudiants autour de "Profession du père" de Sorj Chalandon.

cette phrase résonne en mon coeur, tambourine et ne me lâche pas.

tristesse profonde.

Résultat de recherche d'images pour "Personne, jamais, ne m'a consolé de ces nuits."

Hugo aux Pennes Mirabeau

aujourd'hui et demain, j'interviens dans des écoles maternelles des Pennes Mirabeau, en vue de préparer la fête du livre qui se tiendra dimanche 27 novembre dans la salle Tino Rossi.

pour bien nous amuser, j'ai proposé un memory "Hugo" et des séances d'habillage du même bonhomme qui risquait d'attraper froid en slip..

c'était extra, jugez par vous-même :

 

22 novembre 2016

bac à tri

mes déchets sont triés sur ma terrasse dans des bacs non fermés.

avec cette pluie diluvienne, c'est peu dire que tout est imbibé, dans un amas infâme, collé, pas agréable à traiter.

du coup, je vous propose une rubrique "il est beau, mon bac".

montage-brabantia-ovetto.jpg1. Twin pedal bin "Silent", 2x20 litres, Brabantia
2. Ovetto, 3 compartiments de 18 litres, Soldidesign chez Greenweez.com

joseph_joseph_ls1_stone_open.jpg

Totem, compartiment à filtre anti-odeurs, bac amovible de 4 litres pour les déchets organiques, compartiment de 36 litres pour les déchets généraux et casier multifonctions de14 litres, design PearsonLLoyd, Joseph Joseph.

ikea-ph120269.jpg

SORTERA, bacs en plastique de 37 litres à aligner ou empiler selon les besoins, IKEA.

on peut trouver aussi :

montage_base-authentics-perigot-on-range-tout.jpg

1. Top, à multiplier selon ses besoins, 20 litres, design Konstantin Grcic, Authentics chez Made in design
2. Mobil, en métal epoxy, 65 litres, design Frédéric Périgot, Perigot
3. Poubelle en métal blanc, 3 compartiments de 15 litres, Onrangetout.com

et pendant ce temps...

pendant que la presse s'affole sur les "fils" spirituels du Pape, sur une primaire qui n'est qu'un maillon d'une future élection, et non pas l'élection elle-même (il y a des limites à l'information inutile quand même !!), Alep se meurt sous de nouveaux assauts de bombe et les hôpitaux sont détruits les uns après les autres,  la terre tremble au Japon (Fukushima, le retour..), nos départements sont inondés, au Dakar, on a arrêté deux minibus remplis d'enfants volés, on en est à plus de 68000 déplacés à Mossoul, l'armée polonaise donne des cours d'autodéfense gratuits aux femmes, des voitures piégées explosent en Lybie, les attentats se poursuivent à Kaboul, en Iran les écoles ferment à cause de la pollution, ...

mais oui, oui, c'est important de savoir qui de l'un ou de l'autre est plus proche du Pape...

 

fête du livre du Var

vendredi, samedi et dimanche j'étais à la fête du livre du Var à Toulon, sur le stand de la librairie Falba, tenue par mon vieux et merveilleux ami Bruno Falba.

en plus de rencontrer des scénaristes et dessinateurs de BD extras, j'ai pu partager des moments délicieux avec des lecteurs passionnés et mes ouvrages ont rencontré un vrai succès... youpi ! et "mes livres et moi" sommes passés dans la presse locale...15056323_10209178403151286_741514938983985671_n.jpg15085682_1214271185296115_8168168750931180095_n.jpg15107411_10154633330143116_3695182434898589505_n.jpg15094443_1215204528536114_8210253187335086765_n.jpg15037121_1215204531869447_3702253569071770731_n.jpg

16 novembre 2016

Fiona, Marina, même charabia..

le scénario est le même : prétendre qu'on a enlevé son enfant dans un lieu public, crier son désarroi, en faire des tonnes devant les caméras...

et finalement, être l'auteur d'un affreux crime : tuer son enfant.

en ce moment, c'est le grand battage médiatique autour du procès de la mère d'une petite Fiona, sauvagement mal traitée, morte de trop de coups reçus, qui a vécu durant des jours une vie infernale.

le père était resté un an sans nouvelles, sans chercher à la revoir...

l'humain a ceci d'incroyable c'est qu'on ne le connaîtra jamais vraiment, chacun ayant son mode de penser, de vivre, d'exister, de se comporter, de faire des choix, de subir ou non..

tant de façons différentes qu'on sera toujours surpris par de nouveaux comportements qu'on ne soupçonnait pas.

 

le Maroc solaire

en ce moment se tient toujours la COP22 à Marrakech et si on en entend parler c'est certainement à cause des bouleversements dans la vie politique américaine.

cependant, le Maroc se bouge, lui, en matière d'énergie renouvelable, et voit les choses en grand.

voilà ce qu'on peut lire dans Le Monde :

" Après le plus grand parc éolien d’Afrique inauguré fin 2014 à Tarfaya (sud-ouest), le Maroc poursuit son ambitieux plan de développement des énergies renouvelables. Prochain projet : le parc solaire de Ouarzazate, le « plus grand au monde ».

C’est un consortium majoritairement saoudien, emmené par Acwa Power, qui vient de remporter l’appel d’offres pour la seconde phase de ce projet d’ampleur. Avec son partenaire espagnol Sener, ce groupe, détenu par huit conglomérats saoudiens, avait déjà été retenu en 2012 pour la construction de la première centrale thermo-solaire de Ouarzazate baptisée « Noor I ». Cette première phase d’un projet titanesque devrait être achevée en octobre 2015.

Pour un montant évalué à près de 2 milliards d’euros, ils réaliseront et exploiteront « Noor II »  et « Noor III » d’une capacité respective de 200 et 150 mégawatts. Pour ce projet, le Maroc jouit du soutien de bailleurs de fonds tels que la banque publique allemande Kfw (650 millions d’euros) et de la Banque mondiale (400 millions d’euros).

En tout, le parc de Ouarzazate jouira d’une capacité de 560 mégawatts. A compter de 2020, Rabat entend hisser sa production solaire à 2 000 mégawatts. Une manière de compenser, avec les énergies renouvelables, son absence d’hydrocarbures. En tout, le Maroc table sur une enveloppe de près de 11 millions d’euros. "

 

11 novembre 2016

food coop

"Dans ce supermarché, chacun des adhérents travaille 2h45 par mois exactement.En échange, ils peuvent y faire leurs courses moins cher, et acheter bio.

La devanture vue de l’extérieur ne fait pas rêver, mais derrière la devanture verte, surprise !

A la caisse, à la manutention, au rayonnage, à l’étiquetage, ce ne sont pas des intérimaires qui sont là, faute de mieux, mais des catégories socio-professionnelles hétéroclites.

Et si l’on en croit les chiffres fournis par la production du film, ça tourne plutôt bien.

17 000 adhérents à la coopérative, ça fait 17 000 travailleurs qui se relaient. 75% du boulot est réalisé de manière bénévole, ce qui permet de faire baisser sérieusement le prix des produits. Il y a juste une petite équipe de permanents salariés qui est là pour organiser le boulot des autres justement.

Question rentabilité maintenant, l’instrument de mesure est un peu particulier : on nous dit que c’est 8500 dollars de chiffre d’affaires au mètres carré (7700 euros) quand la moyenne d’un supermarché est à 800 (720 euros). Mais c’est surtout pour le consommateur que c’est rentable : dans le film, une adhérente a comparé les prix des produits de la Food Coop avec le magasin bio classique : 230 euros d’économies par mois.

Un modèle importé en France. Un supermarché identique va ce mois-ci ouvrir ses portes : la Louve, à Paris. Dans la capitale, 3000 personnes ont déjà pris leur carte pour y travailler et faire leurs courses.

Une carte à 10 euros quand vous êtes aux minima sociaux. Et 100 euros quand vous avez des revenus, ce qui bien sûr génère des critiques.

Car Tom Boothe, le réalisateur du film Food Coop, est aussi le fondateur de La Louve à Paris."

 

c'est peu dire que je suis archi-fan...

you're my man

If you want a lover
I'll do anything you ask me to
And if you want another kind of love
I'll wear a mask for you
If you want a partner, take my hand, or
If you want to strike me down in anger
Here I stand
I'm your man
 
If you want a boxer
I will step into the ring for you
And if you want a doctor
I'll examine every inch of you
If you want a driver, climb inside
Or if you want to take me for a ride
You know you can
I'm your man
 
Ah, the moon's too bright
The chain's too tight
The beast won't go to sleep
I've been running through these promises to you
That I made and I could not keep
Ah, but a man never got a woman back
Not by begging on his knees
Or I'd crawl to you baby and I'd fall at your feet
And I'd howl at your beauty like a dog in heat
And I'd claw at your heart, and I'd tear at your sheet
I'd say please (please)
I'm your man
 
And if you've got to sleep a moment on the road
I will steer for you
And if you want to work the street alone
I'll disappear for you
If you want a father for your child
Or only want to walk with me a while across the sand
I'm your man
 

22:54 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

08 novembre 2016

COP 22

on est mardi, soit, mais je ne saurais passer l'ouverture de la Cop 22 qui se tient à Marrakech, depuis hier et jusqu'au 18 novembre.

bien sûr, la France est moins médiatiquement concernée, alors, on en parle moins.

bien sûr, le D-day nous préoccupe à plus d'un  titre.

bien sûr, la version parisienne de la Cop a laissé un goût quelque peu amer.

quels enjeux cette année pour les 196 nations qui y sont représentées ?

l'accord de Paris qui a été ratifié et est en vigueur depuis le 4 novembre et les nations ont décidé de frapper fort : il faut désormais discuter des détails pour réduire les émissions de CO2 et tenter de limiter le réchauffement de l'atmosphère à 1,5 °C par rapport à l'ère préindustrielle (ce qui semble infaisable) ou à « bien en dessous de 2 °C ».

si ce second objectif semble difficile à atteindre, les volontés de nations semblent maintenant assez saines pour des discussions productives. croisons les doigts.

ce sera aussi l'occasion de la 12e CMP (Conference of the Parties serving as the meeting of the Parties to the Kyoto Protocol), réunissant les pays concernés par le protocole de Kyoto, moribond.

Il s'y tiendra enfin la première CMA, où l'on parlera de la mise en place de l'accord de Paris.

bref, beaucoup d'enjeux pour cette 22e édition de la Conférence des parties. espérons que les engagements soient à la hauteur des attentes...

 

9f86f71350_98334_cop22-logo2.jpg

entre deux océans

on aime ou pas.

on trouve ça trop pathos ou très poignant.

mais les images sont magnifiques, les paysages maritimes fabuleux, l'histoire délicate..

moi, j'ai aimé, follement et j'ai pleuré, tout aussi follement...

08:44 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

8 novembre 2016

aujourd'hui n'est pas un jour comme les autres.

d'abord mon internénette numberone a 21 ans, et 21 ans c'est une étape dans la vie. ça me paraît dingue d'avoir enfanté une adulte... elle a poussé avec de bons ingrédients je trouve, c'est une belle plante.

et puis, c'est le D-day, jour d'élection aux Etats Unis qui consacrera la première femme présidente américaine.

"mon" Boss est à ses côtés, j'aurais préféré un 3e mandat Obama mais soit...

c'est également le jour où certains états

américains se positionnent pour la légalisation du cannabis, pas seulement pour des raisons thérapeutiques mais également pour le plaisir d'en consommer..

c'est aussi le jour où je jette ma dernière pelletée de terre...

le jour où Yannick Jadot est élu (enfin c'était hier) à la tête d'Europe Ecologie Les Verts et soudain un vent frais, délicieusement frais souffle sur la planète.

malheureusement, c'est aussi le jour où les infirmiers/ères sont en grève épuisé(e)s par leurs conditions de travail.

alors, à tous, je vous souhaite un merveilleux 8 novembre !

 

08:39 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (3)

04 novembre 2016

une chanson douce

"Une chanson douce" de Léïla Slimani vient de remporter le prix Goncourt.

une belle nouvelle.

une belle auteur.

Couverture

"Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame. À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant."

prix Médecis

«Laëtitia ou la Fin des hommes», enquête historique sur un fait-divers datant de 2011, a obtenu mercredi le prix Médicis. Ce n'est pas un roman, ni de la littérature.

voilà ce qu'on peut lire dans Libération :

"Ivan Jablonka, dans Laëtitia, enquête sur l’assassinat d’une jeune fille en 2011, poignardée, étranglée, démembrée, un fait divers dont l’analyse devient, par son ampleur, une plongée dans la misère française. On s’intéresse ici davantage à la victime qu’à son meurtrier, encore que celui-ci appartienne à la même classe sociale. L’alcool, l’inceste, l’illettrisme sont les mauvaises fées penchées sur le berceau de Laëtitia et de sa jumelle. Les prolongements de l’affaire sont politiques: Nicolas Sarkozy, à l’époque, en a profité pour délégitimer le travail de la justice. Les juges, les avocats, les journalistes, les policiers, et toutes les professions liées à l’enfance en détresse font l’objet, de la part de l’auteur, d’une attention scrupuleuse. Comme si le malheur n’était pas assez épais, le père de la famille d’accueil, où les jumelles sont arrivées à l’âge de treize ans, a été accusé d’agressions sexuelles. Laëtitia ou la Fin des hommes, titre complet du livre, a aussi une dimension morale."

Afficher l'image d'origine

Tafta, Ceta, même combat

peut-être entendez-vous parler de ces deux acronymes "Tafta" et "Ceta".

je ne vais pas vous expliquer trop longuement, mais c'est un accord de partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement, un des accords de libre-échange et de libéralisation de l’investissement les plus importants jamais conclus, représentant la moitié du PIB mondial et le tiers des échanges commerciaux.

pas négligeable donc de s'y intéresser.

le Tafta n'a pas été accepté, le Ceta (accord EU:Canada) si.

sachez donc que le grand marché transatlantique (GMT) permet à des entreprises, des multinationales, des grands groupes de se retour,er contre des Etats et de leur demander des indemnités, ils les trainent en justice pour imposer leur loi et faire valoir leurs droits. il existe plus de cinq cents cas recensés dans le monde actuellement.

un truc hallucinant.

des exemples ?

le groupe français Véolia a porté plainte contre l’Egypte, le 25 juin 2012, devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi), une officine de la Banque mondiale.

motif invoqué ? La « nouvelle loi sur le travail » contreviendrait aux engagements pris dans le cadre du partenariat public-privé signé avec la ville d’Alexandrie pour le traitement des déchets. en gros : l’augmentation du salaire minimum passé de 400 à 700 livres par mois (de 41 à 72 euros) qui grèverait leur bugdet...

on rêve...

en fait, la plainte de Veolia a été déposée au nom du traité d’investissement conclu entre la France et l’Egypte. signés entre deux pays ou inclus dans des accords de libre-échange, il existe plus de trois mille traités de ce type dans le monde qui protègent les sociétés étrangères contre toute décision publique (une loi, un règlement, une norme) nuisible à leurs investissements. les régulations nationales et les tribunaux locaux n’ont plus droit de cité, le pouvoir se voyant transféré à une cour supranationale qui tire sa puissance... de la démission des Etats.

un autre exemple ?

après la crise de 2001 à Buenos Aires, les présidents successifs Eduardo Duhalde puis Néstor Kirchner, arrivés au pouvoir après des émeutes meurtrières, n'avaient qu'un seul objectif : parer à l'urgence qui menaçait leur pays en prenant des mesures telles que le contrôle des prix,la limitation de sortie des capitaux...

le groupe allemand Siemens, soupçonné d’avoir soudoyé des élus peu scrupuleux, s’est retourné contre le nouveau pouvoir, lui réclamant 200 millions de dollars, quand celui-ci a contesté des contrats passés par l’ancien gouvernement.

quarante plaintes ont été déposées contre Buenos Aires dans les années qui ont suivi la crise financière entre 1998 et2002, une dizaine d’entre elles ont abouti à la victoire des entreprises, pour une facture totale de 430 millions de dollars. et ce n'est pas fini : en février 2011, l’Argentine affrontait encore vingt-deux plaintes, dont quinze liées à la crise.

pour protester contre ce système, certains pays, tels le Venezuela, l’Equateur ou la Bolivie, ont annulé leurs traités. l’Afrique du Sud y songe aussi.

je vous laisse deviner l'intégrité des arbitres, des hommes pour 96%, des avocats provenant de grands cabinets européens ou nord-américains...

Benoit Bréville et Martine Bulard concluent dans Le Monde Diplomatique : "Non seulement un tel système profite aux plus riches, mais de jugements en règlements amiables, il fait évoluer la jurisprudence et donc le système judiciaire international hors de tout contrôle démocratique, dans un univers régenté par l’« industrie de l’injustice »."

tout va bien, non ?