Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 août 2016

eau-réole

14117743_1601986053432779_420960836493875118_n.jpg

"Hervé Joncour sentit l'eau couler sur son corps, d'abord sur ses jambes, puis le long de ses bras, et sur sa poitrine. De l'eau comme de l'huile. Et un étrange silence, tout autour. Il sentit la légèreté d'un voile de soie venir se poser sur lui. Et les mains d'une femme - d'une femme - qui l'essuyaient en caressant sa peau, partout : ces mains, et cette étoffe tissée de rien. Pas un instant il ne bougea, pas même quand il sentit les mains remonter de ses épaules à son cou, et les doigts - la soie, les doigts - monter jusqu'à ses lèvres, les effleurer, une fois, lentement, puis disparaître."

 

"Soie" - ALessandro Baricco

libération de Marseille

c'est le 28 août 1944 qu'a été libérée a ville de Marseille, il y a de cela 72 ans, donc.

une belle occasion de rendre hommage à une partie de ma famille, marseillaise et à cette ville que j'aime...

" 28 Août 1944 : Marseille est libérée !

Le débarquement en Provence des forces alliées, qui a eu lieu le 15 août 1944, s'est poursuivi par une vaste opération militaire, l'opération "Dragoon", menée par les Alliés, sur Marseille et Toulon.

Jean De Lattre De Tassigny, commandant de la Première Armée Française, débarquée huit jours plus tôt sur la côte provençale, a prévu une attaque sur Marseille dès la prise de Toulon, espérée aux alentours des 22 et 23 août.
Mais, alors que les combats se poursuivent à Toulon, le général de Monsabert, chef de la 3e Division d'Infanterie Algérienne, bouscule les ordres et les conseils de prudence pour surprendre l'ennemi à Marseille.

Le 27 août, le 1er Tabor marocain s'empare du fort Saint-Nicolas.
Dans la nuit du 27 au 28 août, après des combats meurtriers, les troupes allemandes finissent par se rendre. Le 28 août, le général de Monsabert reçoit l'acte de capitulation du général Schaeffer, commandant la 244e division allemande.

Des milliers de Marseillais se sont alors pressés sur La Canebière et le long du Quai des Belges pour applaudir les soldats victorieux. A 19 heures, toutes les cloches de la ville se sont mises à sonner pour fêter la victoire française, d'abord celle de Notre-Dame de la Garde, puis, tour à tour, celles de tous les autres clochers.

Près de 1 000 morts et plus de 2 000 blessés ont été dénombrés, lors de cette libération. "

Commémoration du 29 août 1944
Place du Colonel Edon - 7e

 

17:26 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

mes deux filles

mes filles sont belles, je me dis depuis plusieurs jours.

au dedans.

au dehors.

leur force, leur caractère, leurs idées, leur vision du monde.

leur courage, leur sourire, leur tendresse, leur rage.

depuis toujours, être leur mère est une incroyable aventure, pleine de surprises, d'émotions, de coups au coeur, de sourires béats.

mes filles sont belles.

 huile de William-Adolphe Bouguereau, 1901

 

"Dans le frais clair-obscur du soir charmant qui tombe,
L'une pareille au cygne et l'autre à la colombe,
Belles, et toutes deux joyeuses, ô douceur !
Voyez, la grande sœur et la petite sœur
Sont assises au seuil du jardin, et sur elles
Un bouquet d'œillets blancs aux longues tiges frêles,
Dans une urne de marbre agité par le vent,
Se penche, et les regarde, immobile et vivant,
Et frissonne dans l'ombre, et semble, au bord du vase,
Un vol de papillons arrêté dans l'extase."
 
 
"Mes deux filles" de Victor Hugo (1802-1885) (La terrasse, près d'Enghien, juin 1842)

 

26 août 2016

Cézanne et moi

le film n'est pas encore sorti au cinéma, il faudra attendre septembre.

l'histoire d'amitié entre Emile Zola et Paul Cézanne, filmée par Danielle Thompson.

mon ami Francis joue dedans. alors évidemment je vous le conseille.

et puis, même !

12:45 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

l'eau

13557721_623606187805528_945000376180154125_n.jpg

Comment comparer les souffrances ?

La souffrance de chacun est la plus grande.

Mais qu’est-ce qui nous permet de continuer ?

C’est le son, qui va et qui vient comme l’eau parmi les pierres.

GÖRAN TUNSTRÖM

Charles Camoin

Charles Camoin est né à Marseille à la fin du XIXe siècle. il est mort juste avant que ma grande soeur ne vienne au monde.

il fait l'école des Baux Arts de Paris et y rencontre Manguin, Marquet, Matisse qui l'inspirent.

mi-impressionniste, mi-fauviste, il est surtout reconnu pour savoir capter les visages féminins et leurs expressions.

le musée Granet d'Aix-en-Provence lui consacre une exposition.

39964.jpg

1905FemmealavoiletteCamoinMy.jpgFemme à la voilette (1905)

1905SaltimbanqueCamoinMy.jpg Saltimbanque (1905)

40.jpgPortrait de la jeune fille au chapeau (1920)

mais Charles Camoin a beaucoup peint Saint-Tropez également et Marseille aussi..

1904VieuxPortMy.jpg

Le Vieux-Port à Marseille (1904)

camoin-charles-002.JPG

La place aux Herbes Saint-Tropez (1905)

 

12:24 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

23 août 2016

Yohann Diniz, un exemple

c'est terriblement beau et émouvant et boostant de regarder cette vidéo (un clin d'oeil tendre à celui qui m'a raconté l'histoire...) montrant l'arrivée de Johann Diniz, après 50 kms de souffrance et de courage, parce que cet homme est un battant, un accro à la vie, un exemple...

"aller au bout de ses rêves" a répété Estelle Mossely lors de sa victoire, c'était la consigne qu'elle donnait à tous, et Yohann Diniz nous l'a bien démontré.

10:35 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

22 août 2016

les fiancés de Rio

on les surnomme ainsi "les fiancés de Rio", car à la fin de l'année ils devraient se marier.

après la victoire d'Estelle Mossely, Tony Yoka, son "fiancé a remporté la médaille d'or à la finale de boxe poids lourds.

les voir ainsi, heureux dans leur amour, amoureux dans leur victoire, victorieux dans leur combat, c'était très émouvant.

beaucoup de courage et d'abnégation semble-t-il pour en arriver là, et je comprends que cela puisse être un moment de partage intense entre eux.

pratiquer la boxe a été une sacrée découverte pour moi et pour la,première fois j'ai vraiment vibré en regardant des combats, leur combat.

 

18:26 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

moi profond

14051657_648287752004038_8640634854511905699_n.jpg

 

 

"A force de se regarder, on finit par voir son intérieur et il serait bien que tout le monde puisse le voir, son intérieur, son moi profond, sa véritable nature, on arrêterait peut-être de parler de son âme, (...), on cesserait peut-être de se croire immortel."

Nelly Arcan "Putain"

19 août 2016

la reine Mossely

cette jeune femme est une killeuse, elle a eu 24 ans aujourd'hui, elle a une pêche d'enfer, une technique révolutionnaire, un sourire géant...

Estelle Mossely vient de remporter pour la première fois de toute l'histoire le titre de championne olympique femme en boxe, pour les 57-60 kilos.

mais quel plaisir, quel plaisir !

oui, je sais, pas évident de comprendre qu'on aime se taper dessus, se faire taper et donner des coups... mais n'empêche, le match qu'elle nous a offert en finale était vraiment beau à regarder...

merci Estelle !

JO : Estelle Mossely, première boxeuse française championne olympique !

23:08 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

les Mentawaï

les Mentawaï sont la population autochtone des îles Mentawai située au large de la côte ouest de la province de Sumatra occidental en Indonésie. On les appelle aussi « hommes-fleurs » car, pour eux, la beauté est une chose essentielle.

ils se tatouent le corps, des pieds à la tête et les tatouages sont très impressionnants par leur taille et leur apparence guerrière.

la femme et l'homme Mentawai vivent depuis des siècles sur un pied d'égalité, ils gèrent ensemble la population, l'un à côté de l'autre, ils n'imaginent pas qu'ils en soient autrement..

ils vivent avec leur végétation luxuriante à portée de main, loin de nos contingentes modernes, nos désirs d'avoir et de réussite.

j'aime bien, c'est peut-être un réflexe primaire, mais cette idée d'avancer côte à côte pour faire évoluer son peuple, ça me plait..

Femme et homme Mentawai

Femme et homme Mentawai © Maxppp / Pascal Deloche / GODONG/picture-alliance / Godong/MaxPPP

22:58 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

16 août 2016

voyance

Madrina me dit que "ma vie sentimentale va changer", Marina Clément que "le bonheur frappe à ma porte" et William que "je vais faire une rencontre"...sur le domaine qui vous préoccupe

si je n'étais déjà totalement amoureuse, je me sentirais pousser des ailes, palpiter le coeur et accélérer les afflux sanguins..

le bonheur est pour moi cet été, à n'en point douter...

12:29 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (3)

Marseille et le sound system

"fais tes devoirs, et n'oublie pas tes droits, tu n'es pas un numéro tu dois faire ton choix"

10:11 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

baiser d'amour, éveil des sens

"Le bon vieillard voulut l'en empêcher, mais il eut beau faire, le prince ne l'écouta pas. Or, les cent années étaient justement écoulées et le jour était venu où la Belle au bois dormant devait se réveiller. Lorsque le fils du roi s'approcha de la haie d'épines, il vit de magnifiques fleurs qui s'écartaient d'elles-mêmes sur son passage et lui laissaient le chemin. Derrière lui, elles reformaient une haie. Dans le château, il vit les chevaux et les chiens de chasse tachetés qui dormaient. Sur le toit, les pigeons se tenaient la tête sous l'aile. Et lorsqu'il pénétra dans le palais, il vit les mouches qui dormaient contre les murs. Le cuisinier, dans la cuisine, avait encore la main levée comme s'il voulait attraper le marmiton et la bonne était assise devant une poule noire qu'elle allait plumer. En haut, sur les marches du trône, le roi et la reine étaient endormis. Le prince poursuivit son chemin et le silence était si profond qu'il entendait son propre souffle. Enfin, il arriva à la tour et poussa la porte de la petite chambre où dormait la Belle.
Elle était là, si jolie qu'il ne put en détourner le regard. Il se pencha sur elle et lui donna un baiser. Alors, la Belle au bois dormant s'éveilla, ouvrit les yeux et le regarda en souriant."

 

La Belle au bois dormant

 

14022246_283459965368234_2397641112800445896_n.jpg

Lire en Luberon

dimanche matin se tenait à Saint-Martin de la Brasque un salon du livre aux senteurs d'olive et de melon, un salon ensoleillé, joyeux, vivant : Lire en Luberon.

après avoir acheté des tomates et des abricots frais, les promeneurs pouvaient se faire dédicacer les livres de leur choix, jeunesse ou adulte, régionaux ou pas...

retrouver cette portion de terre à laquelle je suis attachée fut un vrai bonheur...

DSC_0059

photo Nathalie La Bastidane (https://www.facebook.com/nathalielabastidane)

ob_cda8d7_fete-du-livre-015-800x1000.JPG

13 août 2016

ivresse

13882368_643906945775452_6726207151101817090_n.jpg

"Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve."

Charles Baudelaire

Teddy, Emilie, Sofiane et les autres...

Teddy, Emilie, Sofiane et les autres... ils nous ont offert des combats vibrants, puissants, motivés... gagnants.

à croire qu'en France on sait se battre mais pas forcément nager, courir, sauter...

notre truc ce sont les mains si j'en juge aussi par le match des handballeuses et des handballeurs...

nous sommes des citoyens des mains pas des jambes... tant pis, tant mieux, on a notre cerveau en prime pour contrôler tout cela !

mais chut ! c'est notre secret !

12:41 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

12 août 2016

rio et le hand féminin

n'hésitez pas, dites-moi le que vous vous en moquez, mais voilà quand j'étais jeune, j'aimais le handball. gardien de but j'étais, parce que "garder" c'est mon truc, protéger des éventuelles intrusions, être au taquet pour surveiller...

et voilà que nos belles handballeuses ont mis l'Argentine à l'amende : 27 à 11, ça pique grave !

la suite samedi contre la Corée du Sud... à suivre donc !

 

Afficher l'image d'origine

15:19 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

prolongement

"Je crois que les yeux fermés devaient être verts. Mais je m'arrête aux yeux. Et même si j'arrive à les retenir longtemps dans les miens ils ne me donnent pas le tout du visage. Le visage reste inconnu. Je vois le corps."

 

L'homme assis dans le couloir - Marguerite Duras

13912375_643597609139719_6198654577118915872_n.jpg

10 août 2016

Camus à Lourmarin

pendant encore quelques jours, se tient à Lourmarin, magnifique village du Luberon, une exposition sur Albert Camus, encore une, dans son coeur de vie.

on y apprend des choses sur son travail de responsable de collection chez Gallimard, de son travail d'auteur, des gens qu'il admirait.

Afficher l'image d'origine

23:54 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)