Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 avril 2017

hisser les voiles

un jour c'est sûr, je hisserai les voiles

un jour bientôt je toucherai les étoiles

larguerai les amarres

partirai quelque part

déambulerai au hasard

prête au nouveau départ

un jour c'est sûr, je hisserai les voiles

18033956_785779941588151_6435281756690681418_n.jpg

 

Vance Joy

pour un moment délicat à partager..

23:20 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

Agonie du Palmier

prséneter des pièces de théâtre dans les rues d'un village, dans des grands espaces de verdure, à l'air libre, c'est une belle idée.

voilà comment j'ai pu assister à un spectacle décalé (pour zonnards déroutés, parait-il) dans un lieu d'un beau village de chez moi.

un vrai chouette moment,  je vous assure.

23:10 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

22 avril 2017

atelier Montessori : le dernier de l'année scolaire

hier, je me suis rendue à l'école Pérel à Bouc Bel Air, qui a une façon d'enseigner proche de la méthode Montessori, respectueuse de l'identité des enfants et avide de leur ouvrir l'esprit à tout ce qui les entoure.

l'après-midi s'est déroulée avec la réalisation d'une fresque sur les animaux avec les "grands" et création d'un Hugo articulé avec les "petits" (qui sont allés dans un hôpital pour doudous et avait vécu les urgences pour Ambre, la veille..)..
et toujours la séance dédicaces qui suit, avec ma fidèle Margaux, qui supervise et "consomme"..

Aucun texte alternatif disponible.L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, assisL’image contient peut-être : 1 personne, assisAucun texte alternatif disponible.L’image contient peut-être : 1 personne, assis

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieurL’image contient peut-être : 1 personne, assis, table et intérieur

 

 

 

les racines du ciel

j'aime l'écriture de Romain Gary.

et ses écrits.

mon "internénette numertwo" a comme projet de partir dans un an, avec sa meilleure amie, défendre et prendre soin des éléphants.

ce livre est pour elle, un encouragement à sauver ce qui peut encore l'être dans cette société dévastée par l'envie, le pouvoir et la possession... la destruction.

"Morel, le principal protagoniste du roman, décide de faire cesser l'extermination des éléphants en Afrique au milieu du xxe siècle. Or, en AEF (Afrique-Équatoriale française), l'idée d'indépendance commence à prendre forme ici et là.

L'histoire raconte la lutte de Morel, ses actions en faveur des éléphants, la traque dont il est l'objet de la part des autorités, et, en parallèle, les conflits d'intérêt entre les engagements des uns et des autres : pour les éléphants, pour l'indépendance, pour la Puissance coloniale, pour la sauvegarde des traditions, pour la marche en avant de l'homme vers la modernité, pour l'intérêt à court terme, pour l'honneur de l'homme.

L'idée centrale défendue par l'auteur est la protection de la nature (« et cette tâche est si immense, dans toutes ses implications », écrit l'auteur dans sa courte préface). Mais, par ce biais, il expose la protection d'une « certaine idée de l'homme » que Morel, Minna, Schölscher et d'autres illustrent tout au long du roman.

Les Racines du ciel évoque aussi les parcours qui ont conduit chacun à se retrouver là, dans la condition où chacun se trouve."

Résultat de recherche d'images pour "les racines du ciel"

brikawood et a maison magique

je rêve... je rêve non pas d'une maison en bonbons, comme Hansel et Gretel mais d'une maison en bois, écologique, économique, saine et facile à monter.. 

je pense aux oiseaux dans les arbres, certes, à cette faune et flore invisibles qui gravitent autour des arbres, mais si je plante à mon tour d'autres arbres, si j'achète un lopin de terre pour faire pousser des arbres où des écureuils des oiseaux des fourmis et autres bestioles viendraient s'installer, si...

je sais, on dirait un conte de fées, mais après tout, pourquoi ne pas rêver..

19 avril 2017

demain, tout commence

mon internénette numrbrtwo insistait beaucoup : "il faut que tu vois ce film, tu vas pleurer toutes les larmes de ton corps, moi j'ai pleuré sa race..."

bon, soit..

j'ai fini par céder. et je l'ai vu. d'accord, il y a Omar Sy, il y a l'amour filial, la relation père-fille, l'amour inconditionnel, le bonheur des enfants dans nos vies, la fragilité de la vie... mais j'ai presque pas pleuré.. et toc !

elle, oui. à nouveau. l'occasion de parler de beaucoup de choses, de réaliser beaucoup de choses et de se redire à quel point on s'aime.

merci Omar !



21:03 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

écocide

le tribunal Monsanto, je vous en ai parlé ?

Marie-Monique Robin avait suivi le déroulement de ce tribunal informel composé de cinq juges qui jugeaient Monsanto, cette firme géante américaine qui produit, développe, vend des produits chimiques à effets indésirables pour la planète : les pesticides, les perturbateurs endocriniens, les OGM...

la justice citoyenne a condamné Monsanto, accusé mardi de violation des droits de l’Homme, d’impact négatif sur l’environnement ainsi que du crime d'« écocide ».

chargés de répondre à six questions sur l’environnement, l’alimentation et la santé notamment, les cinq juges professionnels internationaux avaient alors entendu une trentaine de témoins, dont des scientifiques, agriculteurs et apiculteurs. ce tribunal citoyen a rendu un avis consultatif destiné à alimenter les lois existantes, notamment via la création d’une jurisprudence au sein du droit international, après un événement de trois jours organisé en octobre à La Haye par des centaines de groupes citoyens.

un nouveau mot vient donc de voir le jour "écocide" et je le trouve à propos.

17 avril 2017

ma fille, si loin...

ni le ciel ni les étoiles ne m'éloignent de toi

je t'ai donné un père et une voix

je le jure je serai là du berceau à la tombe

je serai le monde car tu portes mon nom...

(ma fille...)

si je te parle de ma mère c'est que je n'ai qu'elle

ta grand-mère est une reine et sa force je te lègue

souviens-toi qu'elle est ton sang, qu'elle est le pourquoi de ton cran

qu'elle était grande et qu'il faudra qu'on lui ressemble...

(ma fille...)

 

 

20:22 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

lapins et poules en chocolat

j'imagine les orgies de chocolat, partout sur la planète, en ce jour de lundi de Pâques..

voilà ce que nous raconte Wikipédia : 

" Le chocolat [ ʃokola], terme d'origine mésoaméricaine, est un aliment plus ou moins sucré produit à partir de la fève de cacao. Celle-ci est fermentée, torréfiée, broyée jusqu'à former une pâte de cacao liquide dont on extrait la matière grasse appelée beurre de cacao. Le chocolat est constitué du mélange, dans des proportions variables, de pâte de cacao, de beurre de cacao et de sucre ; on y ajoute éventuellement des épices, comme la vanille, ou des matières grasses végétales.

Consommé initialement sous forme de xocoatl (boisson épicée) au Mexique et en Amérique centrale, le chocolat se démocratise avec la révolution industrielle.

Au xxie siècle, il est consommé sous forme solide (chocolat noir ou au lait) ou liquide (chocolat chaud). Le chocolat se retrouve dans de nombreux desserts tels que les confiseries, biscuits, gâteaux, glaces, tartes,boissons.

Offrir du chocolat, moulé de différentes manières, est devenu traditionnel lors de certaines festivités : œufs,lapins, poules, cloches, et petites figurines de poissons ou fruits de mer à Pâques, pièces de monnaie pour Hanoucca, truffes pour Noël, cœurs pour la Saint-Valentin, ou les traditionnelles marmites de la fête de l'Escalade en Suisse dans le canton de Genève."

mais le lundi de Pâques est une fête religieuse, qui suit le dimanche de la résurrection du Christ : "Après les sept jours douloureux et dramatiques de la Passion du Christ (semaine sainte), le jour de la Résurrection, le premier jour d'une nouvelle semaine, inaugure un temps nouveau de paix et de joie. C'est un « huitième jour » destiné à durer toute une semaine de sept dimanches et à préfigurer une éternité paisible et radieuse."

qui le sait encore ??

20:10 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

un après-midi au tribunal

c'était un après-midi d'un printemps nouveau et j'étais convoquée au tribunal, parce que lorsque le système me paraît injuste je tente de résister, mais que c'est clairement idiot tant ce système n'aime et n'aide pas les gens de la base, les enfonce et les démolit.

donc un après-midi passé à voir défiler les convoqués comme moi, parce qu'ils avaient tenté de demander un peu de justice.

je me fais un plaisir de vous raconter...

- l'homme en fauteuil roulant gravement handicapé qui a galéré pour arriver jusqu'à la barre, pas du tout adapté pour ce genre d'appareils, et qui annonce qu'il a des graves problèmes de sphincters ce qui l'oblige à aller régulièrement aux toilettes... un jour d'urgence sanitaire, son assistante de vie se gare rapido sur une place pour lui permettre de rentrer dans un bar se soulager et en profite pour aller acheter de quoi le nettoyer ensuite dans la pharmacie à côté.

PV.

10-15 minutes de stationnement illégitime et bim ! PV.

et le flic en chef présent à la barre qui sermonne avec arrogance : "il ne faudrait pas croire que parce que vous êtes handicapé, vous avez tous les droits !" (je n'invente pas ces propos, j'y étais..)

- la femme qui en sortant de chez elle le matin dépose son sac poubelle dans un conteneur chargé au couvercle ouvert. un SDF connu dans le quartier est venu fouiller dans ledit conteneur et pose le sac poubelle de la dame au sol.

PV.

et le flic en chef de sermonner avec la même arrogance : "madame, si tout le monde faisait comme vous, nous vivrions dans une ville salle, sans attrait touristique !"

et je pense à mes étudiants, qui vivent dans les quartiers Nord de Marseille, jettent leur poubelle en vrac n'importe tout et m'assurent avec jubilation qu'ils n'auront jamais de PV, eux, car les flics n'ont pas droit de cité dans leur cité..

- la femme qui oeuvre pour une association caritative, depuis 16 ans, monte un box sur la place de la ville à Noël au milieu des autres box du marché, afin de sensibiliser les passants aux dons, aux engagements, à la solidarité. depuis 16 ans, le maire l'autorise à se garer une demi-heure le matin avant le marché pour décharger sa camionnette de tout ce qui est nécessaire pour tenir le stand.

PV.

deux jours de suite : PV.

jamais avant, elle n'avait jamais eu de PV. cette année, les flics sont devenus plus proches du peuple, plus humains, plus pédagogiques à n'en point douter...

elle arrive à la barre avec un courrier du maire, certifiant qu'il est OK depuis 16 ans, accord tacite entre eux.

et monsieur le flic en chef de répondre, sourire tjs aussi arrogant aux lèvres : "ben voilà, madame, il aurait fallu commencer ainsi, ça vous aurait éviter le tribunal... et ce n'est pas parce que vous faites du bénévolat que vous devez avoir tous les droits !"

la dame fulminait. je ne savais plus si je devais pleurer ou fulminer aussi...

des cas j'en ai vu défiler pas mal cet après-midi, avec tjs le sourire arrogant du chef flic pour de beaux sermons.

et que personne ne vienne me dire que les agents de la force de l'ordre sont au service du citoyen..

je les entends mes étudiants, ils sont Comoriens, Algériens, Marocains, Gabonais, Tunisiens... on les arrête régulièrement pour vérifier leurs papiers, on leur file des claques pour rien, pour le plaisir, on...

mais pour un cambriolage, les policiers viennent sur la pointe de pieds, ne peuvent rien faire, pour un cas de menace par un ex-mari violent non plus, pour une femme seule avec des enfants qui est harcelée par des connards, non plus...

ah oui, ce jour-là, au tribunal, le juge d'instance s'appelait Guillaume Fauvet 

l'agent du ministère public : Bernard Dalverny.

 

 

19:57 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

15 avril 2017

allaitement interdit

elle voulait obtenir une procuration, et comme une citoyenne bien informée, elle se rend au commissariat.

au même moment, son bébé pleure, il a faim, rien de compliqué, elle va l'allaiter..

c'est sans compter sans la convivialité et l'intelligence des agents de la force de l'ordre, qui ont refusé parce que cela perturbait...

pas de problèmes, les parents ont fait filer une pétition sur Internet pour revendiquer le droit d'allaiter en public et dénoncer les agissements de ces agents...

et que personne ne vienne me dire que les agents de police ont comme devoir de soutenir et défendre les citoyens... 

18:32 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

déchets au Sri Lanka

hier, au Sri Lanka, une pile de déchets de 91 mètres de haut, déstabilisée pendant la nuit par des pluies torrentielles et un incendie, s'est écroulée en ensevelissant les cahutes d'un bidonville, situé près d'une immense décharge d'ordures de Kolonnawa à la limite nord-est de la capitale Colombo. 

des soldats creusaient aujourd'hui à main nues les immondices à la recherche de victimes de l'effondrement (au moins 15 personnes, selon un dernier bilan dont quatre enfants).

 

et ceci, alors que le pays célébrait le traditionnel Nouvel an cinghalais et tamoul.Des soldats sri lankais et des sauveteurs s'affairent après l'effondrement d'une montagne d'ordures sur un bidonville près de Colombo, le 15 avril 2017.

 

environnement et centre culturel

hier soir, j'étais au centre culturel Leclerc, à Carpentras, pour discuter environnement, ozone, société et espoir autour de mon roman "Ozone" paru aux éditions Carlo Zaglia jeunesse.

un merveilleux moment de convivialité, de rires et de partages. 

 Aucun texte alternatif disponible.

11 avril 2017

attaques en rafale

en Angleterre, à Londres ce mercredi 22 mars, quand un homme a lancé sa voiture contre la foule sur un pont menant au Parlement, au palais de Westminster et poignardé à mort un policier.

en Syrie, un raid aérien sur la petite ville de Khan Cheikhoun, contrôlée par les rebelles dans le nord-ouest de la Syrie, a diffusé un gaz encore non identifié (peut-être le gaz sarin ?).

en Suède, un camion-bélier a foncé dans la foule le dans une grande rue piétonne du centre de Stockholm, la Drottninggatan.

en Egypte, le , deux attentats à la bombe ont eu lieu : le premier peu avant 10 heures, près de l'église Mar Girgis (Saint-Georges) de la ville de Tanta, au nord du Caire ; le second a lieu peu après 13 heures à l'entrée de la cathédrale patriarcale copte orthodoxe Mar Morcos (Saint-Marc) d'Alexandrie.

on vit bien, non, sur notre belle planète ???

07 avril 2017

nuit

 

Résultat de recherche d'images pour "femmes sensuelles"

je viendrai dans tes nuits

moment d'éternité dans ce temps qui fuit

je viendrai me poser

instant suave de profonde liberté

je viendrai sans te dire

suivant cette lumière de mon propre désir

06 avril 2017

Quelque chose de rond

il sera là dans un mois... quel bonheur !!

1540-1.jpg

"Il y a quelque chose dans le ventre rond de Maman. C'est peut-être une pastèque, une planète ou l'endroit où vivent de drôles d'habitants. Une histoire sur la grossesse, l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite soeur et l'imagination."

Demain

 chercher aux quatre coins de la planète afin de réinventer une société fonctionnant différemment : cultiver des fruits et légumes dans la ville juste à côté des habitations en exploiter chaque espace vert disponible, cultiver son potager en biodiversité en jouant sur les différentes qualités des plantes, retenir l'humidité, aller chercher le soleil en poussant haut, se contenter de l'ombre, faire pousser tellement de graines sur une toute petite surface, utiliser une monnaie locale intra muros, ne plus utiliser d'engins à pétrole, rouler en vélo, se chauffer grâce à la géothermie ou aux éoliennes... bref, bref, bref, ce film est un concentré d'espoir et les étudiants ont été très touchés par ce qu'on y montre...

 Résultat de recherche d'images

 

21:18 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

02 avril 2017

euphorique

j'ai pu assister à ce très très très beau "one-man show" de Bruno Salomon qui nous embarque dans des univers variés, avec la même constante "vivre en riant, juste ça, et rien d'autre"...

cet homme est un comédien de génie..

20:00 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (5)

fly in Kathmandou

tu as grandi dans mon ventre, petite graine d'une ère nouvelle, d'une vie à savourer.

tu as grandi au bout de mon sein et puis au bout des mes doigts qui te tenaient d'abord et te montraient la route ensuite.

tu as grandi avec cette détermination de vivre, découvrir, savoir, connaître, apprécier, être différente.

tu es différente mon oiseau rare et là où tu voles aujourd'hui, l'eau est polluée, et la vie difficile, mais tu voles libre, heureuse et avide.

L’image contient peut-être : plein air

photo Patrice Olivier

15:27 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)