Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 novembre 2017

Eunice et les pesticides

aujourd'hui dans une classe de primaire, on a parlé environnement, pesticides, déchets, pollutions, Monstao et Bayer (si si !), couche d'Ozone...

et les élèves ont inventé ceci :

"Planète en danger
Environnement à sauver
Si ça continue, on va mourir
Toute la Terre à sauver
Il est temps pour nous de régair
Catastrophe, les ours polaires ne mangent plus
Interdit de polluer l'eau
Déserts et sécheresse, il fait chaud
Espèces en voie de disparition comme les papillons
Stop aux déchets dans les océans et la nature"

 

 

Augustine et les expressions idiomatiques

aujourd'hui, j'étais en ateliers dans des classes primaires, et nous avons travaillé les expressions idiomatiques, nous en avons inventées et écrites en calligramme...

ça donne ça :

 "avoir des coccinelles dans la tête" = tout oublier

 

Aucun texte alternatif disponible. L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

 

"étirer son cou comme une girafe pour trouver les secrets cachés" = "être curieux"

 

Aucun texte alternatif disponible. Aucun texte alternatif disponible.

 

"piailler comme un flamant rose" = parler bruyamment

 

 Aucun texte alternatif disponible. Aucun texte alternatif disponible.

 

 

 

 

tout va bien

va-t-on se mentir encore longtemps ainsi ? fermer les yeux ? ne pas voir la réalité en face ?

 

20:39 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

22 novembre 2017

better...

quand c'est "better", c'est plutôt mieux, non ?

merci Haley Reinhart

10:40 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

lunettes à 18 euros

Voilà un article paru sur le JDD en ligne de Europe 1, par Rémi Dessarts, que je trouve fort intéressant.

à cause de cette société où tout se paie très cher, et ne se fabrique pas en France..

là, au moins..

 

L’entrepreneur Marc Simoncini révèle comment il veut révolutionner le marché avec ses montures fabriquées en France.

"C'est le calme avant la tempête. On a préparé beaucoup de choses. J'espère que l'on n'a rien oublié." Dans son bureau de la rue François Ier, Marc Simoncini sait qu'il a passé un point de non-retour. Lundi, il a relancé la bataille des lunettes pas chères en France. Le fondateur du site de rencontres Meetic a de la suite dans les idées. Fort de son succès sur le marché de la vente en ligne de lentilles, il s'est attaqué fin 2015 au segment des montures et des verres de correction avec la marque Sensee. Deux ans plus tard, le succès n'est pas encore au rendez-vous. Alors, il a décidé de passer à la vitesse supérieure. Il révèle au JDD les secrets de sa nouvelle offensive.

Les deux années qui viennent de s'écouler lui ont beaucoup appris. "Le projet initial de Sensee, c'était de vendre des lunettes sur Internet beaucoup moins cher qu'en magasin, raconte-t-il . Il a d'abord fallu passer par six à sept années de combats juridiques et réglementaires pour obtenir enfin une loi – la loi Hamon – qui assure une stabilité à cette activité. On a très vite compris que l'on n'arriverait pas à s'approvisionner avec des lunettes et des verres de marque si on cassait les prix. On a donc décidé de produire des lunettes en France et de les vendre peu cher. Nous avons créé une collection de 400 montures portant le label “Origine France garantie” fabriquées dans le Jura. Mais cela supposait que les consommateurs puissent les toucher et les voir. Ils ne devaient pas penser qu'à ce prix, ce n'était pas des bons produits. D'où la décision de créer des showrooms, et nous en avons ouvert quatre."

Ainsi a-t-il pu tester son concept. Voir comment la clientèle réagissait. Et, surtout, adapter sa politique tarifaire. Les prix des paires étaient fixés entre 59 et 89 euros, deux à trois fois moins que les prix du marché. Mais pour faire enfin décoller les ventes, il va aller beaucoup plus loin.

 

"Puisque les gens ne connaissent pas notre marque, puisqu'ils sont habitués à avoir des promotions complètement dingues dans l'optique, on s'est dit que l'on allait proposer, en maintenant le standard de qualité origine France garantie, le tarif le plus bas possible, annonce Marc Simoncini. Nous sommes arrivés à un prix coûtant de 17 euros auquel nous ajoutons 1 euro, notre marge. Nous lançons donc une grande campagne de pub pour promouvoir des lunettes avec deux verres de correction simple à 18 euros."

Son objectif : débloquer le marché de la vente en ligne de lunettes. Le consommateur ne prend plus de risques. S'il n'est pas satisfait, il dispose de trente jours pour retourner son produit et pour être remboursé.

Le plan média est puissant : 3 millions d'euros brut vont être investis pendant trois semaines. Marc Simoncini pense que son offre va séduire un large public, à commencer par celui des étudiants et des personnes qui ne disposent pas de mutuelle. Dans le même temps, il étoffe son réseau de showrooms pour mieux couvrir le territoire. Il innove là encore en s'associant à la Fnac. Deux corners viennent d'être ouverts à Vélizy et à Bordeaux. Les clients des magasins peuvent déjà y acheter des lunettes de protection contre la luminosité des écrans et découvrir tout la gamme de lunettes Sensee. "Si l'expérience est concluante, nous pourrions être présents à terme dans plusieurs Fnac, espère-t-il . Nous parlons également avec d'autres enseignes. Nous visons un réseau de 50 showrooms. Nous n'avons pas besoin de plus car notre métier reste l'Internet."

En changeant aussi brutalement les règles du jeu d'une profession, il est conscient de s'exposer à des représailles. Ses partenaires sont en première ligne. "Je ne peux pas citer le nom du grand verrier avec qui nous travaillons car il risquerait d'être écarté par les opticiens", explique-t-il. Même inquiétude pour son fournisseur de montures jurassien. "Nous avons beaucoup de mal à trouver des fournisseurs qui acceptent de travailler avec nous."

Une tempête s'annonce, mais cela ne l'effraie pas. "On va se faire réattaquer à nouveau par nos petits camarades, médiatiquement et probablement juridiquement, prévoit-il. Mais nous voulons mettre de la transparence dans le marché le plus opaque qui soit. La France est le dernier pays européen où on ne vend pas de lunettes sur Internet, assure-t-il . Je veux toujours faire baisser les prix et ubériser ce marché." 

 
 

10:33 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

20 novembre 2017

entr'ouvrir

Image du Blog solitude1966.centerblog.net

entr'ouvrir un espace

laisser à chacun sa place

mais quand dans la glace

on retrouve cette trace

à jamais tatouée sur les corps

quand l'envie crie encore et encore

il faut oser y croire et avancer

tout ne peut pas s'effacer

entr'ouvrir un espace

doux, rond, chaud, tenace

 

fête du Var à Toulon

la fête du livre du Var est terminée, Toulon a remisé son chapiteau, les libraires ont cartonné leurs livres..

ce fut un weekend de dingue, j'ai enchainé les signatures grâce à l'article dans le Hors série Var, j'ai fait de belles rencontres, j'ai retrouvé des vieux ami(e)s, des nouveaux, des gentils, des sérieux..., j'ai noué des complicités, j'ai recueilli des confidences.. bref, c'était chouette !

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit

L’image contient peut-être : 5 personnes

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes
 

 

 

18 novembre 2017

fête du livre du Var

je me mets en route, direction Toulon, pour un weekend de rencontres et de partages, de sourires et de dédicaces.. youpi !

 

L’image contient peut-être : texte

 

les frontières et les humains

bien longtemps que je ne viens vous raconter, en effet, pas parce que je ne vous aime plus mais parce que je manque cruellement de temps.

alors pour ce retour un film, très court, avec lui, que je trouve depuis bien longtemps, très bon acteur, elle dont je suis archifan..

et un sujet, tellement important..

Réfugiés

07:08 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

16 octobre 2017

prix Nobel de chimie

le prix Nobel de Chimie 2017 a été attribué à Jacques Dubochet, Joachim Frank et Richard Henderson pour leurs travaux sur le développement de la cryomicroscopie électronique.

"L’imagerie est capitale pour comprendre les mécanismes moléculaires dans les différents organismes vivants. Mais les clichés des processus biomoléculaires ont longtemps été incomplets en raison des limitations technologiques.

Grâce à la cryomicroscopie électronique, les biochimistes peuvent maintenant geler les molécules du vivant et les observer figées dans leur mouvement. Un élément décisif dans notre compréhension de la chimie du vivant et donc, notamment, pour le développement de médicaments.

Cette technique d'imagerie a longtemps été considérée comme utile uniquement pour observer la matière morte en raison des électrons qui détruisent le matériel biologique. Mais en 1990, Richard Henderson a réussi à utiliser la microscopie électronique pour visualiser des protéines en trois dimensions à l’échelle atomique. Il prouva alors le potentiel de cette technique."

 

Résultat de recherche d'images pour "prix Nobel de chimie 2017"

11:39 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

fan de pirate

je vous avais présenté le nouveau recueil de pirates paru aux éditions Hemma et illustré (entre autre) par Jérémy Parigi... certaines lectrices en sont déjà fans..

 

22448539_1534570919932805_721722603070362963_n.jpg

Toi, ma maman... à Chalon sur Saône...

lors des Nocturnes littéraires du Sud, cet été, j'ai rencontré une jeune enseignante de Châlon sur Saône qui a craqué sur mon album "Toi, ma maman... à l'infini". elle m'a écrit pour me dire que ses élèves réalisaient un livre en cadeau du bonheur qu'ils avaient eu avec mon album.

je viens de le recevoir et c'est réellement magnifique, émouvant, précieux..

on ne voit pas bien mais leur texte d'introduction dit 
"Chère Calouan, 
Nous sommes tombés amoureux de votre livre et nous avons travaillé à partir de lui. 
Ils ont fait de leur possible : avec leur vécu, leurs mots et leur imagination.
Nous sommes au coeur de la cité où le rêve n'a malheureusement pas sa place et où, par chance, certains ont la chance d'avoir une mère aimante.
Certains n'avaient rien à dire sur leur mère et je respecte leur silence.
Certains ont voulu rendre hommage à leur tante qui a pris la place de figure maternelle.
Certains ont cousu quelques phrases avec des morceaux de mots qu'ils ont acquis lors de leur voyage jusqu'en France ou durant le peu de temps quils ont passé sur le sol français.
Nous espérons que notre cadeau vous fera plaisir.
Bien à vous.
La classe de CM1"

  Aucun texte alternatif disponible.Aucun texte alternatif disponible.
 

rencontre à Royat

à Royat Chamalières, j'ai eu le bonheur de participer à une rencontre avec de jeunes lecteurs, leurs parents, Clotilde Bernos et Emmanuelle Cosso, deux autres auteurs jeunesse.

je vous laisse découvrir : 

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes assises et intérieur L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes assises, salon et intérieurL’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises et intérieur L’image contient peut-être : 1 personne, assis, salon, table et intérieur

 

11 octobre 2017

Nemo en danger

"Le Service national américain de la Pêche maritime et la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) envisagent d'ajouter le poisson-clown du Pacifique sur la liste des espèces menacées.

Le petit poisson est notamment affecté par les modifications que le réchauffement climatique fait peser sur son habitat, les récifs coralliens.

La surpêche a également ravagé la population du poisson, dont la popularité a explosé en 2003 avec le succès du film d'animation Le Monde de Nemo

Le poisson-clown du Pacifique se différencie des autres espèces de poissons-clowns grâce à ses trois lignes blanches et ses nageoires noires.

Ils vivent dans certains types d'anémones de mer, avec qui ils ont une relation symbiotique.

Résultat de recherche d'images pour "poisson clown et anémones"

Ils y passent presque toute leur vie, profitant du caractère urticant de l'anémone, normalement mortel pour les poissons.

Mais les récifs coralliens qui abritent les anémones sont particulièrement vulnérables au réchauffement et à l'acidification des océans.

e commerce des poissons-clowns du Pacifique menace également l'espèce: environ 200.000 ont été importés aux États-Unis en 2005, deux ans après la sortie du Monde de Nemo.

Dans les aquariums, il ont une durée de vie moyenne de 3 à 6 ans, mais les femelles peuvent atteindre la trentaine dans la nature."

(article trouvé dans Huffpost"

salon du livre de Royat Chamalières

samedi 7 et dimanche 8 octobre, j'étais à Royat Chamailères, pour rencontrer des lecteurs et dédicacer mes ouvrages... retrouver mes copains aussi...

 L’image contient peut-être : une personne ou plusL’image contient peut-être : 1 personne L’image contient peut-être : 1 personne, assisL’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes assises

 

 

le bel âge

"à force d'être déçu par les autres, tu finiras par croire en toi..."

pour mon fils, mon étoile, mon soleil, celui qui doute, est déçu et cherche...

10:02 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

02 octobre 2017

Anne Bert et Charcot

elle s'appelle Anne Bert. elle est auteur. elle souffre de la maladie de Charcot qui ma prive chaque jour de son indépendance, la rendant "handicapée" et donc dépendante de quelqu'un pour l'aider dans le moindre de ses gestes.

sans parler de la souffrance, difficilement tolérable.

je l'ai écoutée, avec émotion, sur ma radio préférée, alors que Léa Salamé l'interviewait.

je ne l'entendrait plus. vous, non plus.

aujourd'hui, elle s'est rendue en Belgique pour vivre, de son plein gré, sa mort. on appelle ça "euthanasie". je dirais "choix de vie ou de mort".

ça me rend profondément triste, je ne sais dire pourquoi. je pense à mes enfants, si je devais souhaiter le même genre de traitement. je pense à l vie, à ses mots, à sa voix si grave l'autre jour, répondant à Léa Salamé.

voilà le livre témoignage qu'elle laisse, que je n'ai pas encore lu..

Le-tout-dernier-ete.jpg

Catalogne et référendum

le référendum qui s'est tenu hier en Catalogne un référendum sur l'indépendance de la région, référendum que le gouvernement espagnol considère comme illégal (des bureaux de vote fermés, des bulletins de vote confisqués et interdiction aux administrés de se rendre à ce vote). pourtant, ils étaient des dizaines de milliers à tenter de résister en allant dans les bureaux resté ouverts, défiant les forces de l'ordre en place.

pour le gouvernement catalan le "oui" est largement majoritaire, malgré une abstention à plus de 57%. Carles Puigdemont a en effet affirmé que les habitants de la région avait gagné "le droit d'avoir un Etat indépendant qui prenne la forme d'une République".

en représailles, hier soir, le premier ministre espagnol Mariano Rajoy a estimé qu'il n'y avait "pas eu de référendum d'autodétermination en Catalogne" et que cette consultation n'était qu'une "simple mise en scène"

 

5194795_6_29bf_a-barcelone-le-1er-octobre_8d41a7094ecafd69ff23541def6eb44a.jpg

11:07 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

01 octobre 2017

festival pour l'école de la vie

à Montpellier, au château de Flaugergues, en septembre, chaque année se tient le festival pour l'école de la vie afin de "proposer un panel des divers outils, techniques, activités qui existent autour de l’éducation pour le bien-être de nos enfants."

conférences, spectacles, animations, exposants, tout est là pour vous permettre de vous enrichir...

c'est sûr l'an prochain, j'irai..

 

AFFICHE_FEDLV_2017_VF_PRINT-724x1024.jpg

21:07 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

30 septembre 2017

Chrotomis

ma copine Stéphanie crée des univers cotonneux, imagés, délicats... 

avec ces Chrotomis, elle a inventé une autre approche de la vie...

le numéro de septembre du magazine Vivre Bordeaux lui consacre un bel article :

22096298_2012586685642972_6482556028557494961_o.jpg

17:11 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)