Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 juillet 2017

Romain Bardet

Romain Bardet est un drôle de petit jeune, un coureur cycliste, originaire de Brioude, qui fait parler de lui sur le tour de France de cette année.

évidemment, me dirait mon "grand frère" Olivier, un gars de Brioude ne peut faire que sensation.

soit !Tour de l'Ain 2014 - Romain Bardet.jpg

 

il n'empêche que ce tour 2017 aborde fièrement les couleurs de la France et c'est une vraie belle chose..

13:41 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

Insus

quand j'étais une adolescente qui voulait échapper à certains codes, j'écoutais avec bonheur Téléphone. Jean-Louis, Corinne, Louis et Richard, étaient affichés dans les toilettes de la maison avec les paroles de "La bombe humaine".

c'est peu dire si j'ai été émue de les entendre à nouveau, les ex-Téléphone, devenus "Insus", privés de Corinne mais toujours mus par la même énergie, la même volonté de nous faire vibrer..;

pas une ride, pas un côté "retour sur le tard de vieux ringards", non, bien au contraire, un bonheur de chaque instant partagé.

partagé.

je dédie cette chanson à celui qui accompagne ma vie...

13:36 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

Eugène Onéguine

je me suis rendue au festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence (quelle belle région, riche culturellement que celle où je vis !!!!!) pour assister à un opéra que le compositeur Piotr Ilyitch Tchaïkoski a mis en musique, d'après un texte d'Alexandre Pouchkine : "Eugène Onéguine".

pas de mise en scène mais des scènes lyriques en trois actes, des voix magiques, fabuleuses, qui nous transportent aux sons inouïs d'un orchestre du Bolchoï époustouflant.

je ne sais pas vous, mais moi, les Russes me font vibrer en littérature...

eugene-oneguine-femme.png

 

 

festival d'Avignon

je me suis rendue au festival d'Avignon et j'ai pu assister à plusieurs pièces, d'inégale qualité.

celle-ci, je l'ai trouvé particulièrement particulière, un texte de Vaclav Havel.

voilà ce q'on peut lire de cet essayiste sur Wikipédia : "Durant la période communiste, il est une des figures de l'opposition à la République socialiste tchécoslovaque en tant que membre de la Charte 77. En 1989, il est une des figures de proue de la révolution de velours, qui met un terme au régime communiste. Il est ensuite président de la République fédérale tchèque et slovaque de 1989 à 1992, puis président de la République tchèque de 1993 à 2003. Politicien atypique, généralement estimé comme une « personnalité extraordinaire » dans son pays, il est souvent appelé le « président-philosophe » et sa vie a été qualifiée d'« œuvre d'art » par l'écrivain Milan Kundera"

 

moi j'ai aimé la force "l'air de rien" de cette pièce. cet avis n'est pas partagé mais tant pis..

donc dans cette pièce, il y a un couple avec une vie parfaite, totalement parfaite, admirablement parfaite qui invite un de leur ami, leur seul ami en fait, à un mini vernissage (une crémaillère en fait). une belle occasion de faire l'étalage de la perfection de leur vie de de comparer avec la nullité de celle de cet ami.

sauf que l'ami, insensible aux critiques comme à l'étalage débordant de la perfection souhaite partir et que là... tout s'effondre.

a-t-on besoin de tout avoir pour être heureux ? doit-on correspondre aux critères que la société nous impose pour cela ?

je vous laisse y réfléchir.

c'est vraiment bien joué par la compagnie Libre d'esprit.

vernissage-IMG_7816-redux.jpg

 

13:22 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

18 juillet 2017

mon fils, ma bataille

on ne s'y attend pas.

on garde des images dans notre tête, des odeurs, des sensations, on croit que rien ne change.

lui et moi on était fusionnels.

petit bout d'homme accroché à ma taille, à mon cou, à ma vie, à mon moi. la prolongation de mon moi.

chaleur, partage, connexion... 

l'un et l'autre rivés.

j'ouvre les yeux cet été et trouve un homme en face de moi. toujours fusionnel, rivé, connecté, mais grand, musclé, barbu, souple... 

je n'en reviens pas.

le petit bout d'homme est devenu une montagne carrée, solide, si tendre.

Image du Blog angeltm.centerblog.net

dessin tiré d blog d'Angeltm

Maryam Mirzahkani

les mathématiques, c'est un truc entre mon fils et moi.

on aime.

vraiment.

alors j'ai une pensée pour Maryam Mirzahkani, mathématicienne de nationalité iranienne, qui était la première femme a avoir reçu la médaille Fields, grande distinction dans le domaine des mathématiques, considérée comme le Nobel de la discipline.  

elle est décédée à 40 ans des suites d'un cancer, ce samedi 15 juillet aux États-Unis et ça me trouble tant j'avais tendance à penser que c'était une discipline pour vieux croûtons et que donc, aimer les mathématiques, conserver.

il faut croire que non, mais je voulais rendre hommage à Maryam Mirzahkani.

"La scientifique, née à Téhéran, a participé aux Olympiades internationales de mathématiques et remporté la médaille d'or à l'âge de 17 ans. Idem l'année suivante, à Toronto, avec un "sans-faute". Ces performances lui ont ouvert les portes de l'université Sharif de technologie à Téhéran, puis celles d'Harvard pour sa thèse. Cette dernière, elle l'a effectuée sous la direction d'un autre médaillé Fields (1998), Curtis McMullen. Une fois sa thèse passée, elle est parie à Princeton, avant de devenir professeure à Stanford en 2008.

 C'est en 2014 qu'elle décroche la médaille Fields, équivalent du prix Nobel en mathématiques. Si cette distinction, créé en 1936 et qui comprend une récompense de 10.000 euros, a été remise à 52 hommes, elle est la première femme a l'avoir reçue. Cette même année, elle a également été gratifiée du prix de la recherche de l'Institut Clay."
 

dys

je viens de suivre une formation sur les troubles d'apprentissage pour les enfants "dys" et haut potentiel (HP) inadaptés dans un circuit scolaire classique, tellement largués quand il faut être dans le moule, tellement riches de tout ce qui ne se voit pas.

 enseigner est une chose,

écrire pour les enfants en est une autre,

toucher du doigt les difficultés que peuvent rencontrer les apprenants tout au long de leurs apprentissages me paraît être le fondement de l'évolution de mon travail.

je ne sais pas où cela va me mener, mais j'ai ouvert une caverne d'Ali Baba et je sens qu'un trésor est à y découvrir...

 Résultat de recherche d'images pour "les dys"

école Léonce Artaud d'Eguilles

j'ai la sensation de négliger ce blog et je n'en suis guère fière mais la vie est toujours aussi tourbillonnante.

alors, j'ai récupéré les photos de mon intervention à l'école Léonce Artaud, d'Eguilles où la séance a été magique, partagée, heureuse...

encore une

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

08 juillet 2017

l'oeil de Ken

Ken est un photographe amateur de rue.

sur Facebook, Ken Wong-Youk-Hong dévoile l’invisible des rues bordelaises.

un matin, alors qu’il allait au travail, Titi lui a demandé de prendre en photo sa chienne qu’il pensait mourante. il voulait un souvenir. Ken a sorti son appareil photo neuf offert par sa femme à Noël et a immortalisé la scène avant de venir apporter le cliché.

« Au fil des semaines, l’appareil s’est immiscé dans nos relations. Il ne s’est pas imposé. C’était l’occasion de figer des moments et des souvenirs », explique l’artiste qui a alors monté  une page facebook « L’Œil de Ken  », pour montrer ses clichés toujours légendés.

« Ces photos étaient le moyen de légitimer mes demandes de dons en nourriture, en produits d’hygiène ou en vêtements. On aime plus facilement donner quand on y associe des visages. »

très rapidement « L’Œil de Ken » a trouvé son public. Les « amis de la rue » ont adhéré au projet. « Voir leur image ne les choque pas. Ils sont très intelligents. Ils sont conscients de leur situation. Certains ont choisi la rue, d’autres non. »

alors si vous voulez participer à ce projet, rendez-vous sur la page Facebook de Ken :

Bordeaux : l’œil de Ken toujours ouvert

« Caro, son truc c'est la chanson »

 

18:09 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

Commun'auteur

mardi c'était la journée de "restitution"à la bibliothèque des Pennes Mirabeau, durant laquelle j'ai eu le  plaisir de découvrir les réalisations graphiques des élèves de CM sur mes ouvrages ("les petits jeux d'Attila" et "Kinsaku, le poète guerrier"), dans le cadre du dispositif Commun'auteurs, mission de lecture publique initiée par la Communauté d'Aix-en-Provence

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises

L’image contient peut-être : 2 personnes, intérieurL’image contient peut-être : 1 personne, debout et assisL’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieurL’image contient peut-être : 1 personne, assis et tableL’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises, personnes qui mangent et tableL’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises, table et intérieur

 

 

la fin du voyage

lundi 3 juillet, je me suis rendue dans la classe de CM1 de La Roque d'Anthéron pour remettre aux petits aventuriers-auteurs le carnet de voyage qu'ils ont écrit tout au long de séances, en ma compagnie, et avec grand bonheur.

L’image contient peut-être : 23 personnes, personnes souriantes

ils rêvent de partir vers d'autres aventures l'an prochain;.. allez savoir...

03 juillet 2017

Madame Simone Veil

cette dame était d'une beauté magistrale, pas seulement physiquement, mais humainement.

elle a fait évoluer les conditions des femmes, que ce soit par sa place dans un gouvernement et sa façon cash de recadrer tout le monde, que par ses engagements et ses lois.

tout être est mortel, et on se doutait bien que son tour viendrait également mais il ne faut jamais, jamais, jamais oublier madame Simone Veil. son tour est venu ce vendredi 30 juin 2017.

Résultat de recherche d'images

 

13:09 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

02 juillet 2017

les élèves de Cogolin

voilà les photos des interventions que j'ai partagées à Cogolin avec les élèves

L’image contient peut-être : 3 personnesL’image contient peut-être : 1 personne, assis et enfantL’image contient peut-être : 1 personneL’image contient peut-être : 1 personne, assisL’image contient peut-être : 1 personneL’image contient peut-être : 2 personnesL’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes deboutL’image contient peut-être : 1 personne, sourit

 

27 juin 2017

back market

et dans le genre de produits qui circulent, qui circulent, dont plus personne ne peut se passer, les appareils de communication : téléphone, tablette, ordinateur.

sur ce site, on reconditionne et revend ces appareils afin d'éviter les accumulations sur les bords des rivières lointaines.

pour moi, les prix restent effarants tant je ne mettrai pas une telle somme dans un téléphone, mais c'est tout de même mieux que les prix d'origine.

le site backmarket

économie circulaire

aujourd'hui et demain se tiennent les 3e assises de l'économie circulaire.

une belle chose de tenter de faire "circuler" les objets pas encore totalement "périmés" pour d'autres vies tout aussi intenses...

"Depuis 2015, l’économie circulaire est inscrite dans la loi française faisant de la gestion efficace des ressources un élément majeur de sa politique.
Ainsi, la France s’est fixée comme objectif une hausse de 30%, entre 2010 et 2030, du rapport entre son produit intérieur brut et sa consommation intérieure de matières premières.
Par ailleurs, la Commission Européenne a publié son « paquet économie circulaire » révisé comportant un plan d’actions de plus de 50 mesures. L’économie circulaire s’ancre chez de nombreux acteurs, que se soient entreprises ou territoires pour se généraliser. La transition vers l’économie circulaire doit coupler ambitions politiques, stratégies territoriales ou d’entreprises avec des actions concrètes sur le terrain.

Les idées avancent, des expérimentations font école pour limiter le gaspillage, s’approvisionner en matières premières recyclées ou renouvelables, modifier la conception des produits ou encore innover sur les modèles d’affaires et les modèles sociaux.

Si le prix des matières premières et de l’énergie a aujourd’hui diminué, la demande continue à croître, augmentant les émissions de gaz à effet de serre. Or, un rapport récent des Nations Unies montrent l’efficacité renforcée d’une politique conjointe associant gestion efficace des ressources et lutte contre le changement climatique.

Les 3e Assises de l’économie circulaire, organisées par l’ADEME entendent fournir des éléments d’action aux acteurs pour la transition vers l’économie circulaire en :
 

  • faisant le point sur le développement des stratégies des acteurs,
  • présentant les démarches, outils et méthodes permettant à tous les acteurs de s’inscrire dans cet objectif,
  • exposant les témoignages et retours d’expériences montrant que cette voie fait sens sur le terrain et est accessible à tous pour un bénéfice induit économique et social."

25 juin 2017

j'abuse

un petit clin d'oeil, à celui qui...

12:36 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

les Braqueuses en finale !

Euro-2017 de basket : les Françaises en finale contre l'Espagne !

elles l'ont fait !!!

les basketteuses françaises, les "Braqueuses" ont "braqué": elles se sont qualifiées pour la finale de l'Euro en battant largement la Grèce 77 à 55, samedi à Prague, en demi-finale. 

les Bleues affronteront pour le titre l'Espagne, qui s'est qualifiée en dominant la Belgique 68 à 52.

ce sera la troisième finale d'affilée de la France, qui a perdu les deux précédentes, dont celle de 2013 face aux Espagnoles.

 

12:35 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

dédicaces à Cogolin

hier, dans les rues de Cogolin, quelques auteurs et illustrateurs innovaient le premier salon du livre organisé par la mairie.

j'y étais, après une journée d'interventions dans les classes de la ville (photos à venir), en compagnie de Jérémy Parigi, Marie Tibi, Pascal Brissy.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assisesL’image contient peut-être : 1 personne, assis

22 juin 2017

les 21 propositions de Biocoop

l'enseigne Bioccop qui regroupe des magasins vendant des produits biologiques a adressé une liste de 21 propositions au nouveau gouvernement, donnant à réfléchir sur l'évolution d ela filière bio en France, afin d'encourager la production, la vente et donc la consommation de produits issus de la culture biologique.

voilà en quoi cela consiste :

Aujourd’hui, même quand on achète à manger, on paye de la TVA. 5,5%. Biocoop propose de la baisser à 2,5. Et pour que Bercy ne grince pas trop des dents, elle propose cette compensation en forme de petit coup de griffe à la concurrence.

Pour les non bios, une augmentation de la TVA. Il y a aurait même une règle pour encadrer tout ça. Fruits et légumes produits à moins de 200 kilomètres de chez nous, TVA à 2,5%. Aujourd’hui quand on achète à manger on rémunère les agriculteurs et leurs distributeurs.

il suffirait de baisser les marges.

L’argument préféré des grands céréaliers c'est que « c’est bien beau le bio, mais ça nourrit pas 67 millions de Français ». Mais non répond Biocoop. D’accord la filière bio est moins productive, mais pas beaucoup moins : 8 à 9% de moins c’est pas tant que ça.

Ensuite, c’est parce que la filière bio est moins aidée : 160 millions d’euros d’aides européennes pour le bio.11 à 12 milliards d’aides pour l’agriculture conventionnelle. Il y a comme un petit hiatus. Pour pousser les fermiers traditionnels bios à se convertir, ils ont évidemment besoin d’une carotte. La magie de la conversion, ça passe par le coup de baguette financier qui l’an dernier a tant tardé à arriver. Mais la Biocoop, elle, l’avait compris depuis longtemps. Elle provisionne donc chaque année, entre 200 000 et 800 000 euros pour aider les producteurs à faire la transition.

L’an dernier par exemple, Biocoop voulait vendre plus de lait de brebis et de chèvre bio, elle a donc appâté les éleveurs en les subventionnant, elle toute seule. Mais cet argent fait-elle valoir devrait venir de l’Etat qui, aujourd’hui, nous entraîne dans un système cher absurde : nos impôts servent en partie à payer pour lutter contre une pollution générée parfois par l’agriculture que nous subventionnons. Bref, c’est la double peine. Triple, si on considère en bout de chaîne le surcoût généré par les maladies liées à l’alimentation.

 Plus de subventions pour l'agriculture bio permettrait notamment de pouvoir l'élargir

Autour du livre à Cogolin

demain, je vais intervenir auprès de différentes classes d'élèves de Cogolin, avant de dédicacer mes ouvrages samedi sur la place Gambetta, à Cogolin, donc.

c'est la première édition du salon "Autour du livre".

19274997_1424753330914565_1456586911660530058_n.jpg