Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 mai 2019

Nous, anti-gaspi

Nous, anti-gaspi sont des épiceries éco-responsables basés du côté de Rennes... pour l'instant.

les enseignes se multiplient, bientôt 30 magasines ouverts dans l'ouest de la France.

l'idée de Charles Lottmann et Vincent Justin est de récupérer les produits invendus dans les magasins ou invendables parce qu'ils ne sont pas assez brillants, pas calibrés dans les normes, parce que leur date de p,éremption est trop courte, les produits qui vont être jetés, non vendus...

et ces produits seront vendus 20 à 30% moins chers ce qui représente une belle économie pour ceux qui tirent la langue financièrement.

avec cette récupération, c'est un bel allégement des tonnes de déchets alimentaires jetés chaque année (10 millions de tonnes tout de même).

De gauche à droite: Charles Lottmann et Vincent Justin co-créateurs de Nous anti-gaspi.

10 mai 2019

G7 charte plastique

La nouvelle "charte" prévoit de passer au recyclage de 100% des plastiques à l'horizon 2030.
 

les 5 et 6 mai 2019 se tenait à Metz,le G7 Environnement à l'issue duquel les ministres de l'Environnement ont signé une charte qui se décline en plus de 50 points et se sont engagés.

plusieurs points sont évoqués :

- les inégalités et inclusivité dans la transition vers un avenir vert

- le rôle de la science et de la recherche

- la mobilisation internationale et leadership en faveur de la biodiversité

- la mobilisation internationale pour le climat

- des solutions concrètes pour la biodiversité et leurs co-bénéfices

- la finance durable et biodiversité

alors que Canada, France, Allemagne, Royaume-Unie et Italie, ainsi que l'Union européenne, ont souscrit à une nouvelle charte contre la pollution plastique des océans, le Japon et les Etats-Unis ont refusé de signer ce nouvel engagement.

14 février 2019

c'est de saison...

on a pris l'habitude de manger les mêmes fruits et légumes toute l'année, courgettes et tomates n'ont plus de saison et c'est bien dommage, bananes des pays ensoleillés, mangues et ananas sur les étals des grandes surfaces.

il ets important (urgent ?) de revenir aux productions de saison, si on les connaît...

un petit coup de pouce pour ce ois-ci.

on ne sait jamais...

L’image contient peut-être : nourriture 

03 février 2019

cocottarium

savez-vous ce qu'est un cocottarium ?

c'est un poulailler mais..

"développé dans ses moindres détails, le Cocott'arium n'est pas un simple poulailler, c'est un poulailler urbain... c'est également toute une organisation prenant en compte le collecteur, le moyen de transport des denrées, et un site conçu pour guider l'utilisateur dans sa recherches de points de collecte, l'achat et la réservation d'oeufs en ligne, et d'informer sur l'alimentation des poules."

Résultat de recherche d'images pour "cocotarium"

l'idée est de "sauver" des poules qui évoluent dans de mauvaises conditions et de leur permettre de vivre dans un chouette endroit, comme de vraies poules... et tout autour, est mis en place un système alliant recyclage des déchets, solidarité, partage, non-gaspillage, saveur alimentaire...

 

15 janvier 2019

Drive tout nu.

connaissez-vous le concept du Drive tout nu ? c'est le premier drive de produits en vrac conditionnés dans des emballages réutilisables.

dans Le Drive tout nu, il n'y a rien à jeter !
https://ledrivetoutnu.com/

Le Drive tout nu bouscule le secteur de la grande distribution avec la promesse de faire ses courses quotidiennes de manière responsable, grâce à une solution de Drive 0 déchet, pratique et économique.

qu'est ce qu'on trouve chez Le Drive tout nu ? chez Le Drive tout nu, vous trouvez des produits alimentaires, cosmétiques et des détergents, le tout version 0 déchet ! 

       

l'ambition du concept ?  proposer la gamme la plus large possible, afin que vous puissiez y faire l'intégralité de vos courses sans avoir à courir plusieurs magasins pour compléter votre panier !

mais concrètement, comment ça marche un Drive 0 déchet ? 

c'est très simple : 

  1. vous faites vos courses de produits sans emballage jetable directement sur le site internet.
  2. comme dans un drive classique, vous passez récupérer votre commande garantie  0 déchet et 100% responsable déjà conditionnées dans des emballages réutilisables (bocaux en verre et sacs en toile) dans votre Drive tout nu, au créneau horaire de votre choix.
  3. lors de vos commandes suivantes, vous participez à la création d'un monde sans déchets en rapportant les emballages réutilisables qui seront nettoyés et remis dans le circuit. un bon d’achat peut-être offert pour vous remercier de cette belle action pour notre planète (10ct/consigne) !

vous préservez la planète, votre santé et votre portefeuille...!

 

 

Du vrac, du local, du bio… en toute transparence !

08 janvier 2019

wwoofing nature

connaissez-vous le wwoofing ?

Ramassage des salades
Ramassage des salades © Getty / deimagine

en 2018, plus de 14 000 personnes ont donné du sens à leurs vacances en devenant wwoofeurs, c'est à dire en vivant le quotidien de paysans qui pratiquent l'agriculture biologique.

dans le wwoofing il n'y a pas de contrat de travail, donc pas de lien de subordination. le paysan est un hôte qui reçoit dans sa ferme. le volontaire en partageant son quotidien découvre ainsi des activités diverses, se renseigne sur les techniques pratiquées. en échange de sa participation bénévole aux travaux de la ferme, il est hébergé et nourri.

les activités sont très variées. on peut se rendre cchez un maraîcher, chez un apiculteur, chez un fabricant de fromages, un vigneron de vin nature....

j'attends la retraite ou les vacances et j'essaie.

je vous en parlerai, promis...

lundi vert

"Limiter le réchauffement climatique, cela passe aussi par modifier nos habitudes alimentaires. C'est dans cet objectif qu'une tribune, signée par quelque 500 personnalités et parue le 2 janvier dans les colonnes du Monde, invite les lecteurs à rejoindre le mouvement "lundi vert". Le principe est simple : chaque lundi, délaisser la viande et le poisson au profit d'autres aliments tels que les légumes, légumineuses et féculents, nécessitant moins d'eau et d'énergie dans leur production."Pour la planète, et tous ses habitants, un super-pouvoir est dans votre assiette", explique le mouvement, qui sera lancé officiellement lundi 7 janvier.

Parmi les signataires les plus connus figurent les actrices Isabelle Adjani, Juliette Binoche, Cécile de France, Hélène de Fougerolles et Mylène Demongeot, mais également les animateurs Stéphane Bern, Frédéric Lopez et Allain Bougrain-Dubourg, le photographe Yann Arthus-Bertrand ou encore la Miss France 2012 Delphine Wespiser. Tous affirment par le biais de cette tribune le bien-fondé de ces "lundis verts", autant pour la planète (lutte contre les gaz à effets de serre, protection de la ressource en eau, déforestation) que pour notre santé (risques de cancer, diabète, maladies cardio-vasculaires), ainsi que le bien-être des animaux (qui font l'objet de "traitements inacceptables durant leur élevage industriel ou leur abattage").

Le mouvement rappelle que "la production de viande est l'une des activités humaines ayant les conséquences les plus néfastes pour l'environnement", notamment en raison du méthane relâché dans l'atmosphère, bien plus nocif pour la couche d'ozone que le gaz carbonique (CO2). Rappelant que la viande n'est "absolument pas indispensable à l'équilibre alimentaire" et que celle-ci est classée par l'OMS comme "cause certaine de cancer", le mouvement "Lundi vert" appelle les Français à s'inscrire sur son site afin de suivre les participants à cette initiative au plus près. Aujourd'hui, chaque Français consomme en moyenne 1,5 kg de viande par semaine, soit trois fois plus que ce que préconisent les nutritionnistes. "

alors, vous êtes tentés ??

 

02 janvier 2019

limace de mer mouton

je vous présente la limace de mer mouton dont le vrai nom est Costasiella kuroshimae, une adorable petite limace de mer, dont les yeux globuleux et les antennes la font ressembler à un mouton de dessin animé, qui se nourrit d’algues.

ce qui est fascinant à propos de cette petite limace “mouton” ou “brebis”, qui peut mesurer jusqu’à 5 millimètres de longueur et peut être trouvée près du Japon, de l’Indonésie et des Philippines, est qu’elle est l’un des seuls animaux dans le monde (avec les sacoglosses) à pouvoir voler les gènes de sa proie (l’algue) grâce à la photosynthèse.

quand elle mange les algues, elle vole les chloroplastes et les incorporent dans son propre corps. un processus appelé kleptoplastie. ce processus, qui, autrement, ne peut être effectué que par des organismes unicellulaires, offre l’avantage, en quelque sorte, à l’animal de fonctionner à l’énergie solaire.

 

Limace de mer mouton, costasiella kuroshimae

Limace de mer mouton, costasiella kuroshimae

24 décembre 2018

toxeus magnus

je vous avais parlé de l'araignée qui se laissait pousser les poils sur les pattes pour séduire les mâles, voilà maintenant les araignées qui "allaitent" leurs petits.

les araignées sauteuses Toxeus magnus sécrètent un liquide jaunâtre protéiné qui enveloppe les oeufs qu'elle pond et permet à ceux-ci de "téter" comme si la mère produisait du lait.

les petits éclos peuvent tenir ainsi 40 jours, mais si d'aventure la nourriture venait à manquer, ils peuvent très bien se manger les uns les autres et même manger la mère qui se "sacrifie" volontiers en se liquéfiant pour leur faciliter l'ingestion..

Résultat de recherche d'images pour "araignées toxeus magnus"

ces petites bestioles nous surprendront toujours..

16 décembre 2018

Cop 24

la COP 24 qui se tenait à Katowice, en Pologne, vient de se conclure, avec une certaine déception semble-t-il, le Brésil ayant freiner les ententes à cause des accords Carbone, mais les pays ont signé, enfin.

de nombreux chefs d'état ne se sont pas présentés et ont envoyé un missionnaire, c'est dommage ! on est loin de l'enthousiasme vécu à la Cop 21 qui s'était tenue à Paris.

l'une des tâches les plus importantes de la COP24 consiste à élaborer et adopter un ensemble de décisions garantissant la pleine application de l’Accord de Paris, qui fixe la limite de la hausse des températures globales à "bien moins de 2°C" d'ici 2100. les missions de la COP24 sont d’évaluer l’impact des efforts des pays afin de maintenir ou réduire leurs émissions globales, pour lutter contre le réchauffement climatique.

 

Résultat de recherche d'images pour "COP 24"

 

21 novembre 2018

antibiorésistance

le saviez-vous (tiens ça pourrait être une nouvelle rubrique éco-scientifique, non ?)

"L’antibiorésistance pourrait devenir l’une des principales causes de mortalité dans le monde. L’accroissement des résistances bactériennes et l’émergence de nouveaux mécanismes de résistance remettent en question la capacité à soigner les infections, même les plus courantes. Ce phénomène, lié à la surconsommation et au mésusage des antibiotiques, est aggravé par l’arrêt de production de certains anciens antibiotiques et l’absence d’innovation conduisant à une réduction de l’arsenal thérapeutique disponible. Il est aussi potentiellement lié à la contamination de l’environnement par des résidus d’antibiotiques et d’autres polluants, qui favorisent l’émergence et la dissémination de bactéries résistantes.

L’antibiorésistance est un problème universel qui nécessite une action coordonnée associant santé humaine, animale et environnement. L’organisation mondiale de la santé (OMS) a adopté en 2015 un plan d’action global, recommandant aux États d’élaborer un plan national sous le concept d’une seule santé, « One Health ». L’Union européenne a adopté en 2016 une résolution visant à renforcer l’action des États membres."

 

 

29 septembre 2018

The Camp

le lieu est incroyable, fascinant et culturellement riche.

hier, c'était l'anniversaire, le premier anniversaire de ce lieu.

et je m'y suis rendue avec mes élèves.

mais avant, petit atelier ludo-écologique sur les déchets... des haïkus sur des déchets, ça permet de regarder le monde avec plus de douceur...

 

19 septembre 2018

le "grand" Nicolas

il a déclaré : "nous entrons dans une tragédie climatique" en claquant la porte, déçu, je suppose de n'avoir pas pu faire bouger les choses comme il le souhaitait.

quand j'étais jeune, il a donné les premières vraies couleurs à l'écologie, que Jean-Marie Pelt expliquait scientifiquement.

pour moi, cet homme a une vraie valeur, une vraie importance, mais il a claqué la porte, sans bruit, sans éclat, mais, je pense, avec lassitude.

c'est un nouveau challenge, se battre encore et encore, malgré tout, avec nos convictions bien ancrées...

 Résultat de recherche d'images pour "nicolas hulot jeune"

08 février 2018

écolo-jeans

vous avez tous déjà porté un jeans, c'est évident...

eh bien, ce fameux pantalon denim est une source de pollution.

en effet, chaque année plus de 45 000 tonnes d’indigo sont consommées sur la planète uniquement pour le denim, ce tissu de coton utilisé pour la confection des jeans. et la méthode de production de l’indigo qui repose sur de nombreuses substances chimiques, est à l’origine de dégâts environnementaux et sanitaires colossaux ainsi que des dépenses énergétiques énormes.

pour synthétiser un seul kilo d’indigo, l’industrie a en effet besoin d’utiliser 100 kilo de pétrole, 9 kilo de solvant et 1000 litres d’eau. La plupart des déchets se retrouvant ensuite dans les rivières ou les cours d’eau.

avant la pétrochimie, les colorants provenaient des minéraux, des plantes ou des insectes, comme le rouge des cochenilles. mais aujourd’hui, avec plus de 4 milliards de vêtements en denim fabriqués chaque année, il est impossible d’imaginer le retour à une production entièrement végétale. imaginez que pour extraire naturellement l’indigo des feuilles de l’indigotier, il faudrait une surface en monoculture supérieure à la taille de l’Allemagne !
 
face à cette industrie textile ultrapolluante et dans un contexte où les consommateurs mettent une pression énorme sur les fabricants pour qu’ils fassent appel à des procédés respectueux des hommes et de l’environnement, les scientifiques ont cherché de nouvelles méthode pour produire de l’indigo en éliminant au maximum les rejets toxiques. 

et c’est vers les bactéries qu’ils se sont tournés. une équipe de l’Université de Berkeley aux Etats-Unis a publié dans la revue Nature Chemical Biology, un article pour expliquer son procédé « vert » qui produit du bleu. 

le principe est de prendre une bactérie, Escherichia coli, en l’occurrence, cette bactérie intestinale bien connue des mammifères et de l’homme en particulier puisqu’elle compose 80 % de notre flore intestinale (et favorise nos belles gastroentérites, si appréciées..). cette bactérie utilisée comme une véritable usine chimique est génétiquement modifiées pour imiter une plante japonaise, la Persicaria tinctoria, aussi appelée la renouée des teinturiers et qui produit de l’indigo.  

cette bactérie OGM sera donc utilisée pour fabriquer le colorant, elle ne se retrouvera pas directement en contact avec votre jean. 

pour l’instant, pour produire 5 grammes d’indigo, il faut plusieurs litres de bactéries. ce qui coûte très cher. le procédé n’en est donc qu’au stade de l’expérimentation. 

en France la biotech Pili travaille elle aussi sur les micro-organismes pour fabriquer de l’indigo. le principe est le même que pour la bière : en leur donnant du sucre, les bactéries produisent une fermentation et des molécules ayant des pouvoirs colorants. ils espèrent une mise sur le marché d’ici 3 à 5 ans. 

à suivre donc....

(article largement inspiré de Mathieu Vidard "l'Edito au carré"- France Inter)

 

22 décembre 2017

pollution lumineuse

"Quelles sont les conséquences de l'éclairage artificiel nocturne sur la faune, la flore, les écosystèmes? Et quels sont les effets suspectés ou avérés sur la santé humaine ?

Plus de 80% de l’humanité vit aujourd’hui dans des zones touchées par la pollution lumineuse.

Selon une étude récente publiée dans Science Advances, l’augmentation de l’éclairage artificiel sur la planète entre 2012 et 2016 a augmenté de 2%. Peu à peu la nuit disparait dans certaines zones du monde, avec de nombreuses conséquences sur l’environnement.

En effet, les conséquences de la pollution lumineuse ne se limitent pas à des difficultés pour observer les étoiles. Des scientifiques s’inquiètent des effets délétères de la lumière artificielle pour la santé et pour la biodiversité.

Certaines espèces animales sont clairement impactées par cet excès de luminosité, comme les insectes ou les oiseaux par exemple, menaçant l’équilibre de l’écosystème complet. 

Chez les êtres humains, la pollution lumineuse perturbe notre cycle circadien et notre horloge biologique."

 

y a-t-il sur cette planète une once de beauté que nous n'ayons détruit ?

 

 

11 octobre 2017

Nemo en danger

"Le Service national américain de la Pêche maritime et la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) envisagent d'ajouter le poisson-clown du Pacifique sur la liste des espèces menacées.

Le petit poisson est notamment affecté par les modifications que le réchauffement climatique fait peser sur son habitat, les récifs coralliens.

La surpêche a également ravagé la population du poisson, dont la popularité a explosé en 2003 avec le succès du film d'animation Le Monde de Nemo

Le poisson-clown du Pacifique se différencie des autres espèces de poissons-clowns grâce à ses trois lignes blanches et ses nageoires noires.

Ils vivent dans certains types d'anémones de mer, avec qui ils ont une relation symbiotique.

Résultat de recherche d'images pour "poisson clown et anémones"

Ils y passent presque toute leur vie, profitant du caractère urticant de l'anémone, normalement mortel pour les poissons.

Mais les récifs coralliens qui abritent les anémones sont particulièrement vulnérables au réchauffement et à l'acidification des océans.

e commerce des poissons-clowns du Pacifique menace également l'espèce: environ 200.000 ont été importés aux États-Unis en 2005, deux ans après la sortie du Monde de Nemo.

Dans les aquariums, il ont une durée de vie moyenne de 3 à 6 ans, mais les femelles peuvent atteindre la trentaine dans la nature."

(article trouvé dans Huffpost"

22 septembre 2017

culture sans eau

et comme le vendredi, c'est e jour écolo-agricolo-sans-eau, voilà un agriculture qui est particulier et qui remet le monde en cause, en douceur..

06 septembre 2017

antispécifisme

avant de poursuivre les aventures marrachies, je voulais vous parler d'une démarche, d'un livre, d'une philosophie de vie qui est la mienne, qui prend force de plus en plus en moi : l'antispécifisme.

plus ça va et plus je ne me résous pas à accepter l'exploitation égoïste que l'home fait de l'animal depuis si longtemps, d'abord pour des raisons de survie et puis après pour son propre plaisir, sa distraction, son envie de dominer, d'être le maître du monde.

l'équitation, le cirque, le zoo, mais aussi avoir un chien qu'on promène en laisse, utiliser les ânes pour porter des charges, élever des vaches dans un pré carré... tout ça, ça me navre...

Jean-Baptiste Del Amo a écrit un ouvrage pour dénoncer cela et j'ai bien envie de le lire.

ça vous tente ?

 

images.jpg

19 août 2017

Le jardin conservatoire des plantes tinctoriales

ce lieu est magique, on peut y rester des heures, apprendre tant de choses sur les différentes essences de plantes tinctoriales (qui servent à la peinture) et ceci dans un cadre incroyable...

et c'est juste à côté de chez moi....

getlstd-property-photo.jpg

"Le jardin conservatoire des plantes tinctoriales unique en Europe vous accueille sur les terrasses du Château de Lauris. En surplomb de la vallée de la Durance, il est consacré aux végétaux dont on extrait des colorants pour la teinture, la peinture, la cosmétique et l'alimentation. Un parcours éducatif et bucolique vous guide le long de 50 carrés thématiques, à la rencontre des plantes."

 

 

   IMG_8297.jpeg
arbre-aux-orchidees.jpg

04 août 2017

earth overshoot day

voilà la date a été fixée, impossible de s'y tromper, on a encore abusé..

depuis le 2 août, la planète a épuisé toutes ses ressources pour l'année, sept mois pour consommer l'équivalent de ce que la planète peut renouveler en une année.

à quoi correspond cette date ?

c'est l'ONG Global Footprint Network, qui l'a baptisée "Earth overshoot day", soit le Jour du dépassement de la Terre en français.

bon, ben, on peut dire que nous sommes forts pour trop consommer, on le savait déjà, ça se confirme...

dites, on pourrait faire un peu attention ?