Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 octobre 2018

incompréhension

bien évidemment, comme me l'a gentiment répété Sandy, la charmante conseillère Orange avec ses yeux noisettes et ses longs cheveux blonds décolorés : nous ne vivons pas dans un monde de bisounours, Madame.

certes.

mais là, ça s'empile, ça s'empile, ça s'empile et ça déborde. je sature.

que se passe-t-il dans un cerveau humain qui faille dérailler les neurones et leurs connexions vers des actions de plus en plus insupportables ?

ces derniers jours, les informations ne cessent de se déverser avec une horreur toujours plus innommable.

d'abord ces rhinocéros que l'on tue au rythme d'un toutes les huit heures afin de récupérer leur corne qui, une fois réduite en poudre, doit assurer à des vieux bourrés de fric l'éternité, la puissance sexuelle et la beauté de la peau. on rêve, quand on sait que la composition de cette corne est la même que celle des leurs ongles de pieds.s'ils étaient un peu souples, ces individus qui poussent au trafic de ladite corne, ils se rongeraient les orteils et une espèce animale serait sauve.

puis, ce journaliste saoudien tué, découpé en morceaux, le jour où il se rend à l'ambassade à Istanbul pour organiser son mariage.

et également ces hommes violés dans des prisons en Lybie, violés si sauvagement avec des balais fixés au mur, avec des bouteilles à collerette qu'ils devaient s'enfoncer jusqu'au sang, jusqu'à destruction totale de leur anus et leur appareil génital.

je ne parle pas de ces bandes de jeunes ado qui s'affrontent mortellement dans les rues de Paris...

mais on n'arrête donc jamais de débloquer sévère, nous les mammifères si évolués ? à tout détruire, tout saccager, tout abîmer, juste pour notre plaisir, confort, importance, égo ??

22:27 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Oui, de n'importe quel coté où l'on se tourne, il y a du malheur !

Écrit par : Laura Millaud | 27 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

et ce n'est pas fini !

Écrit par : calouan | 27 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire