Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 février 2019

Blanche Gardin

elle portait une robe grise sobre, des talons élégants et discrets, un grand chignon apprêté. elle se tenait droite, pas un pas sur le côté, ou si peu. une Edith Piaf à sa façon.

et soudain les mots. crus, crades, violents, bruts, vrais.

c'est ce contraste qui fait de Blanche Gardin un être à part, une comique aux mots violents et réalistes.elle parle du sexe sans pudeur, sans émotion, elle parle de la connerie avec certitude, des hommes des femmes, elle parle de la vie, de la société.

je vous glisse en dessous une vidéo d'un bout de sa diatribe, un morceau de vérité qu'on se passerait d'entendre mais qu'on écoute en acquiesçant. 

09:15 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Cette femme est extraordinaire. Aucune vulgarité, aucune fausse complicité, et ça, je dis "chapeau" !

Écrit par : Agnès Boucher | 04 avril 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire