Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 octobre 2020

ne... pas

je n'ai pas de sclérose en plaques, pas de problèmes cardiaques, pas de cancers, pas d'allergies, zéro maladie, peu de cheveux blancs, aucune difficulté à courir 16 kilomètres et même plus, à boxer, à tenir les gainages, je n'ai pas de kilos en trop, pas de rides en trop.

je n'ai pas vécu sans enfants, je n'ai eu de soucis pour être enceinte, pas de soucis pour accoucher, pas de soucis pour les élever, je n'ai pas vécu de crise d'adolescents, pas rompu les liens avec eux, pas arrêté de partager avec eux trois, jamais.

je n'ai pas manqué de travail, pas manqué de créativité, de chance, de projets.

je n'ai pas perdu espoir, jamais laissé tomber, jamais baissé les bras, jamais cessé de rebondir. Jamais oublié de dire merci, non plus, pour tout cela.

je n'ai pas de parents, pas de repas de famille à partager, pas de grands-parents, pas de petits-enfants.

je n'ai pas de richesse, de vie de luxe, de montre en or, de voiture de course, de vêtements de marque, pas de salaire régulier, de rente, de besoins excessifs, pas de crainte d'être volée, exploitée, aimée pour mon argent. je n'ai pas de travail fixe, d'avenir tout tracé, pas d'entreprise à faire tourner, pas de certificat maladie à fournir quand je ne veux plus travailler, pas de retraite prévue non plus, pas de sécurité financière, pas de peur non plus.

je ne vis pas dans un appartement, entourée murs de bétons, je ne vis pas en ville, je ne mange pas des légumes importés de je-ne-sais-où, sans goût, sans qualités nutritionnelles, avec pesticides, je ne mange pas de viande, ne mange plus au restaurant, je ne prends pas de médicaments, je ne veux pas changer ma façon de vivre, je ne veux pas modifier mes convictions, ne veux pas de vaccins, ni d'antibiotiques, ni de doliprane.

je n'ai pas regrets à cultiver, de retours en arrière à espérer, je n'ai que l'horizon en point de mire...

14:18 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Je ne t'oublie pas, je t'embrasse fort dans la douceur d'une pensée affectueuse

Écrit par : calouan20 | 13 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Et tu avances, toujours ! :)

Écrit par : cheyenne | 14 octobre 2020

Répondre à ce commentaire

Comment tu fais pour courir 15km ? Ou plus ? Tu as mis longtemps pour y arriver? Me suis mise au running depuis peu... Je peine mais au moins je regarde ma vie droit devant moi...joli tableau que tu nous brosses.

Écrit par : Babelle | 06 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire