Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 avril 2018

J1 M-C

chaque année, c'est une course internautique et addictive pour réussir à obtenir un fameux dossard pour le Marseille-Cassis.

pas facile en effet, d'être dans les premiers à se connecter pour ne pas louper le coche.

cette année, pour l'ultime date, j'y suis arrivée, grâce à une de mes étudiantes.

il me faut me remettre à l'entrainement.

je pense que je vais galérer, que ce sera difficile.

Jour 1 : je cours, je pense en même temps, je cours. mes jambes me portent, j'enfile les kilomètres sur le bitume. je ne souffre pas, je ne souffle pas. bien entendu, je n'ai pas avalé 22,5 kms en une fois, je recommence vraiment sérieusement, mais je tiens le coup, je me surprends.

mon corps me surprend. il a bien souffert ces derniers temps, il pourrait me le faire payer.

mais non. il me soutient. il est mon compagnon de tous les jours, toutes les nuits, je vis avec lui depuis le début, je n'en ai pas beaucoup pris soin, maintenant, un peu plus, je mange bio, sain, équilibré. je respecte lorsqu'il a mal, j'essaie en tout cas. et soudain, je me dis que je l'aime. il est encore là, à me soutenir dans cette envie de ce Marseille-Cassis automnal à venir, il va me porter jusque-là, me permettre de vivre une belle aventure.

je l'aime dans son entièreté, mes seins ronds, ma taille, mes hanches rondes, mes mollets de coureuse trop musclés, mes orteils recroquevillés, mes pieds larges. mes cuisses vont redevenir dures, je le sais.

je me sens bien en moi. dans ce corps-là, je ne veux plus en avoir honte, m'en sentir complexée ou avoir envie d'en changer. lui et moi on va courir Marseille-Cassis 2018 et ça me comble

L’image contient peut-être : texte et plein air

 

07:30 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Ecoute-le quand il souffre, c'est très important. :)

Écrit par : Laura Millaud | 04 avril 2018

oui, voilà, je le masse, l'enduis de crème, le bichonne..

Écrit par : calouan | 04 avril 2018

Il doit respirer ! :)

Écrit par : Laura Millaud | 04 avril 2018

Je t'admire, moi même en voiture, la Gineste ça me fatigue ;-)

Écrit par : Betty | 05 avril 2018

Écrire un commentaire