Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 octobre 2016

Simone veille...

les femmes ont du renverser des barricades, avaler des kilomètres en manifestant, s'enchainer, se dénuder, se révolter, pour que leurs droits changent et évoluent.

s'il ne faut rien oublier, je reste tellement impuissante devant cette interrogation qui me ronge : pourquoi les choses ne coulent-elles pas de source.

pourquoi doit-on être jugé différemment si on est homme ou femme, blanc ou noir, blond ou pas, si on a telle ou telle religion ?

qui délice de la suprématie des uns ou des autres ?

une femme est avant tout un humain qui doit vivre comme tous les humains, sans devoir demander des droits et remercier pour l'acquisition de ceux-ci...

dans cette pièce de théâtre enlevée et enjouée, on touche du doigt l'évolution que la société a partagé à travers trois femmes et racontée par Simone, la bien nommée.

spectacle_15952.jpg

23:15 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

Bruce... in book

après le disque, voilà le livre autobiographique de mon chanteur d'amour...

un beau cadeau qui m'intimiderait presque tant cet homme est précieux pour moi.

je crois que c'est une des meilleures ventes du moment.

14516396_1312811658749584_3036130065719278705_n.jpg

05 octobre 2016

libération

il parait que c'était le dernier otage français dans le monde.

Nourane Houas, franco-tunisienne enlevée au Yemen en décembre 2015, a été libérée le 03 octobre.

elle était employée du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) lors de son kidnapping.

21:27 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

mon fils...

il m'a dit : tu devrais regarder cette pub, j'ai tellement pensé à toi en la voyant...

alors, okay, mon fils n'a plus huit ans, mais il n'a pas encore l'âge de s'acheter une cuisine...

hier, c'était son anniversaire, alors je lui dois bien ce clin d'oeil...

21:19 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (3)

03 octobre 2016

autophagie

 

22:23 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

02 octobre 2016

miroir

cette part de nous qui vient de l'enfant qu'on a été, qui ne meurt pas, qui dessine nos choix, nos envies, nos frustrations, nos efforts, nos colères rarement éteintes...

 

16:07 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (3)

26 septembre 2016

p'tain d'Alep

elle arrive guillerette et pose devant moi un rectangle emballé.

- à la boutique (de commerce équitable), ils vendent du véritable savon d'Alep.

immédiatement, je me dis que ça fait cinq jours que les bombardements ne cessent pas à nouveau dans la capitale syrienne, privant les gens d'eau, les empêchant de s'enfuir, les enfermant dans un enfer sans nom.

le pain de savon, là, il me ferait presque pleurer...

c'est si compliqué à saisir ce qui se passe là-bas. ils sont plusieurs à attaquer, chacun avec ses (sales) raisons et depuis quatre ans, la ville est détruite...

voilà comment mieux expliquer :

"Coupée en deux dès juillet 2012, Alep, capitale économique du nord de la Syrie, subit depuis les assauts simultanés des forces progouvernementales, de leurs alliés russes, chiites libanais et iraniens et des nombreuses factions rebelles présentes du Front Al-Nosra ( devenu depuis « Front Fateh al-Cham ») en passant par les djihadistes de Daesh. Assiégés et inlassablement visés, les civils, les soignants et les responsables humanitaires tentent chaque jour de survivre.

Les forces en présence à Alep et autour pour laquelle l'ONU a appelé à un accès humanitaire immédiat aux quelque 1,5 million d'habitants.
Le 31 juillet, les rebelles et leurs alliés djihadistes du Front Fateh al-Cham (ex-Al-Nosra) ont lancé une offensive d’envergure afin de briser le siège imposé aux secteurs rebelles par les troupes de Bachar al-Assad, notamment à l’est de d’Alep. Une semaine plus tard, Staffan de Mistura, envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie exigeait la mise en place d’une « trêve de 48 heures pour que les convois soient réalisables et efficaces ». Une requête à laquelle la Russie a répondu favorablement ce vendredi 19 août et qui concerne les quartiers est assiégés de la ville et les quartiers tenus par les forces pro-Bachar.
Jeudi, les raids du régime se sont poursuivis sur les quartiers Est d’Alep où 146 civils dont 22 enfants ont péri dans les frappes depuis le 31 juillet. 600.000 à 800.000 civils seraient encore victimes de sièges instaurés par les rebelles ou les forces progouvernementales." (extrait d'article trouvé sur le site de 20 minutes)

 

19:13 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

24 septembre 2016

musée afro-américain

«Nous ne sommes pas un fardeau pour l'Amérique, une tache sur l'Amérique, un objet de honte ou de pitié pour l'Amérique. Nous sommes l'Amérique ! »

Barack Obama, parlant au nom des Afro-Américains

je ne sais pas comment dire mais... cet homme je l'aime.

pour ce qu'il est, ce qu'il dégage, sa classe sublime, sa positivité, son sourire, ses idées, lui..

Barak Obama a inauguré aujourd'hui le musée afro-américain de Washington avec des mots poignants, des mots forts, des mots vrais.

Le bâtiment de six étages.

"l a fallu treize ans et 540 millions de dollars pour bâtir le dix-neuvième musée de la Smithsonian Institution et y rassembler plus de 35.000 témoignages de l'histoire des Afro-Américains, dont aucun aspect n'est occulté: ni la traite des esclaves, ni la ségrégation, ni la lutte pour les droits civiques, ni les réussites contemporaines, du sport au hip-hop et à la politique. La présidence de Barack Obama y est documentée dans l'un des 27 espaces d'exposition, non loin de la Cadillac de Chuck Berry ou des chaussures de piste de Jessie Owens."

22:22 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

22 septembre 2016

mère et enfant

je vous relaie cet article de Dorothée Louessard, qui me paraît parfaitement génial !

"Que votre enfant soit surdoué ou simplement intelligent, sachez-le, c'est grâce à vous. De nouvelles recherches relayées par Psychology Spot révèlent en effet que les gènes relevant de l'intelligence sont transmis principalement par la mère. En effet, comme l'explique l'étude, ces gènes se trouvent dans le chromosome X, or les femmes en possèdent deux (contre un XY pour ces messieurs), les mamans ont donc deux fois plus de chances de transmettre leur génie à leurs enfants. D'ailleurs, "si ce même gène est hérité du père, il est désactivé", nous apprend l'étude. On s'en souviendra quand quelqu'un (belle-maman ?) aura l'audace de nous balancer : "C'est fou, il a la gentillesse de sa mère et l'intelligence de son père". Non, belle-maman, ce sont NOS super-neurones qui ont fait de notre enfant un tel génie. Mais que les papas se rassurent, si nous avons la suprématie sur la transmission du gène de l'intellect, cela signifie que "de toute évidence, d'autres gènes fonctionnent à l'opposé, ils ne sont activés que s'ils proviennent du père", précisent les chercheurs.

Vous doutez encore ? Sachez qu'une enquête de vaste ampleur datant de 1994, conduite par the Medical Research Council Social and Public Health Sciences Unit de Glasgow, en Ecosse, auprès de 12 686 jeunes âgés entre 14 et 22 ans s'est intéressée à la corrélation possible entre les facultés cérébrales des enfants, leur éducation ou encore leur statut socio-économique. Les conclusions des chercheurs allaient dans le sens de la recherche évoquée ci-dessous puisqu'il en est ressorti que le meilleur indicateur de l'intelligence des enfants était le QI de leur maman.

 

Les câlins ont leur importance

Outre l'hérédité cérébrale, il semble que la mère joue un rôle important dans le développement intellectuel des enfants. En effet, une maman aimante et rassurante permettra à l'enfant d'avoir un meilleur développement cérébral comme le conclut une étude menée par l'Université du Minnesota, aux Etats-Unis. Les chercheurs ont constaté que les enfants très proches de leurs mères développaient une capacité à jouer à des jeux dits "complexes" dès l'âge de deux ans et se montraient plus persévérants. Un enfant qui grandit en se sentant en sécurité, aura plus facilement confiance en lui et ira plus volontiers de l'avant.

Une autre étude, réalisée cette fois par l'Université de Washington a mis en exergue le lien entre l'affectif et le développement du cerveau. Leurs conclusions révèlent que grandir auprès d'une maman aimante contribuait à la bonne croissance de certaines parties du cerveau. Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont analysé pendant sept ans la façon dont les mères se comportaient avec leurs enfants et ont découvert que lorsqu'ils sont soutenus émotionnellement, les enfants de 13 ans possédaient un hippocampe - zone du cerveau associée à la mémoire et à l'apprentissage - 10% supérieur à celui des jeunes dont les mères étaient plus distantes affectivement.

Conclusion : si notre enfant est intelligent, on se félicite et on continue à l'épauler émotionnellement pour son QI mais aussi pour son épanouissement tout simplement."

22:28 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

Claire Voisin, médaille d'or

Claire Voisin a 54 ans et c'est une merveille des mathématiques. voyez un peu..

"La mathématicienne Claire Voisin est la lauréate de la médaille d'or 2016 du CNRS, la plus haute distinction scientifique française.

Cette récompense, qui lui sera remise le 14 décembre 2016 lors d'une cérémonie à la Sorbonne (Paris), couronne ses contributions majeures en géométrie algébrique complexe.

Réputée pour sa connaissance profonde de ce domaine et pour l'originalité et la diversité de ses travaux, elle a été distinguée par de nombreux prix.

Véritable ambassadrice française des mathématiques, son rayonnement à l'international est exceptionnel.

Chercheuse au CNRS pendant une trentaine d'années, elle est aujourd'hui titulaire de la chaire Géométrie algébrique au Collège de France."

Claire Voisin

22:24 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

19 septembre 2016

femme en or

" Elle voulait être pompier avant qu’un accident ne brise ses rêves. Avec trois médailles récoltées lors des Jeux paralympiques, qui se sont achevés dimanche, à Rio, cette athlète a pris sa revanche en devenant la locomotive de la délégation française.

Née en 1988 dans le Loir-et-Cher, Marie-Amélie Le Fur a toujours eu un faible pour l’athlétisme, qu’elle débute dès l’âge de 6 ans. Jeune adolescente pleine de vie et d’envie, elle rêve aussi secrètement de devenir pompier professionnel. «C’était ma vocation. J’avais besoin de rendre service aux gens, de leur venir en aide d’une façon ou d’une autre.» Le 31 mars 2004, un accident de scooter balaie tout sur son passage. La Vendômoise se fait amputer la partie inférieure de la jambe gauche, sous le genou. À 15 ans, elle est handicapée et voit son désir le plus profond s’envoler. Définitivement. «Ça a été le plus dur d’oublier ce métier, avoue-t-elle, encore marquée par l’émotion. Avec le temps, je m’y suis faite.»

Après cet épisode douloureux, la jeune femme décide de se «battre» car «l’essentiel de la vie est encore là». En dépit de moments «très difficiles», elle se «reconstruit vite». Avec le sport comme passion. L’effort en guise de compagnon. Ses parents se renseignent auprès de la fédération handisport, désireux d’offrir une respiration à leur fille. Et rapidement, l’athlétisme deviendra un remède essentiel dans la reconstruction de la sportive. Pour s’offrir la prothèse de course et accéder aux pistes d’athlé­tisme, Marie-Amélie imprime des tee-shirts avec la citation de Saint-Exupéry. Sa famille et ses amis les vendent lors de meetings et récoltent en partie les 10 000 euros dont elle a besoin. Le coup est réussi. «Je me suis dit que c’était grâce à ces gens que j’avais pu me reconstruire aussi rapidement, que j’avais retrouvé goût à la vie et au sport.» "

(Baptiste Desprez)

 

Afficher l'image d'origine

21:34 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

17 septembre 2016

LP

c'est juste... waouw !

19:10 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

12 septembre 2016

Rio paralympiques

C'est tellement facile de sensibiliser avec du pathos, je suis la première à détester ça.

mais là, j'avoue j'ai pleuré.

vraiment.

alors, je partage.

18:54 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

09 septembre 2016

alphabtéisation

aujourd'hui a lieu la 50e édition de la journée de l'alphabétisation.

Cette journée marquera également le 50ème anniversaire du Congrès mondial des ministres de l'éducation sur l'élimination de l'analphabétisme qui s'est tenu en République islamique d'Iran en 1965 durant lequel a été élaborée la recommandation de Téhéran proclamant ainsi la Journée internationale de l'alphabétisation et avançant la notion de l'alphabétisation fonctionnelle.

comme chaque année, aura également lieu la cérémonie de remise des Prix internationaux d'alphabétisation de l’UNESCO 2016 aux individus proposant des solutions innovantes permettant d’accélérer l’alphabétisation en vue de réaliser l’agenda Éducation 2030. le thème de cette année est l’innovation.

 

"l’UNESCO célèbre cet événement sous le thème « Lire le passé, écrire le futur ».

la Journée internationale de l'alphabétisation 2016 rend hommage à cinquante années d’engagement, d’efforts et de progrès accomplis à l’échelle nationale et internationale pour améliorer les taux d’alphabétisation à travers le monde. Elle aborde également les défis actuels et recherche des solutions innovantes pour renforcer encore l’alphabétisation dans les prochaines années."

09:31 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

06 septembre 2016

bruce, my heroe

là, je dois dire, tous les clichés sont réunis.

je cherche désespérément sur la photo un tatouage sur l'avant-bras musclé de mon chanteur d'amour et n'en trouve pas, mais peut-être que s'il retire son tee-shirt je pourrais tomber raide en pamoison..

14265017_10154299966775250_7394245026390287762_n.jpg

je m'interroge : suis-je donc une minette sur le retour (parce que bon, mes vingt ans sont loin derrière moi) à fondre sur un motard musclé et rocker ?

ça craint, je vous le dis, ça craint..

surtout que cette photo, c'est la couverture de Vanity fair... c'est dire...

les rebelles ne sont plus ceux qu'on croit..

 

20:41 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

05 septembre 2016

G20 Hangzhou summit

ah, l'évasion fiscale !! (petit clin d'oeil en passant en souvenir d'une discussion fiévreuse sur le sujet)..

les dirigeants des plus grandes économies développées et émergentes du monde se sont réunis aujourd'hui à Hangzhou pour promettre, juré craché, qu'ils allaient lutter contre... ils ont évoqué "à la fois leur opposition au protectionnisme, la question des réfugiés et celle de la mondialisation".

Le président chinois au G20 le 5 septembre 2016 à Hangzhou, en Chine.

franchement, on y croirait..

"« Plus que jamais, la lutte contre les paradis fiscaux est l’une des priorités du G20 », a assuré le directeur du centre de politique et d’administration fiscale de l’OCDE, Pascal de Saint-Amans, également présent à Hangzhou. Ce message « très fort » du G20 signifie que les pays non coopératifs ont jusqu’à juillet 2017 « pour se conformer aux critères de l’OCDE », a-t-il ajouté. « Etre sur la liste noire aura un impact dévastateur sur l’économie des pays cités. Il s’agit d’une sanction extrêmement lourde. Il y a un impact majeur et immédiat sur les flux financiers qui vont dans ce pays en le tarissant », a-t-il insisté."

voilà ce qu'on peut lire dans le Monde.

soit.

évidemment, je reste persuadée qu'avec une harmonie des politiques entre états, les choses peuvent avancer plus sûrement. mais j'ai un peu mal à mes espoirs d'une humanité meilleure pour les jours à venir.

ne m'en voulez pas, ça doit être à cause du mistral, ça me ventile trop les neurones..

22:43 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

01 septembre 2016

c'est la rentrée

allez savoir pourquoi, je trépigne de ce premier jour de septembre, comme si je découvrais une fleur qui éclot, un soleil nouveau ou une idée pour un roman à venir.

et justement, c'est la rentrée.

pas pour moi.

pas pour ma progéniture.

mais pour tant d'autres.

je me souviens des rentrées vécues, les premières rentrées qui me laissaient déchirée, écartelée, vibrante, tremblante. ces matinées les yeux rivés sur le cadran de ma montre à espérer que vienne enfin les douze coups de midi qui me délivreraient. qui nous délivreraient.

peut-être même que je les devançais, que j'attendais devant le portail de l'école bien longtemps avant, que je trépignais de sauver mon enfant des griffes de cette école qui me le prenaient ce jour-là et pour bien des années à venir.

cela me semble loin. et pas tant que ça pourtant.

j'entendais ce matin, sur ma radio préférée, une jeune pédagogue qui remettait en cause le fonctionnement de l'école traditionnelle.

sourire.

il y a si longtemps que de vrais pédagogues en parlent.

il y a maintenant tellement d'écoles dites alternatives qui permettent aux enfants en souffrance dans un système trop rigide, trop impersonnel, trop formaté, de respirer un peu.

parmi celles-là, il y a l'école d'Elodie : l'école pérel

Afficher l'image d'origine

12:31 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

28 août 2016

libération de Marseille

c'est le 28 août 1944 qu'a été libérée a ville de Marseille, il y a de cela 72 ans, donc.

une belle occasion de rendre hommage à une partie de ma famille, marseillaise et à cette ville que j'aime...

" 28 Août 1944 : Marseille est libérée !

Le débarquement en Provence des forces alliées, qui a eu lieu le 15 août 1944, s'est poursuivi par une vaste opération militaire, l'opération "Dragoon", menée par les Alliés, sur Marseille et Toulon.

Jean De Lattre De Tassigny, commandant de la Première Armée Française, débarquée huit jours plus tôt sur la côte provençale, a prévu une attaque sur Marseille dès la prise de Toulon, espérée aux alentours des 22 et 23 août.
Mais, alors que les combats se poursuivent à Toulon, le général de Monsabert, chef de la 3e Division d'Infanterie Algérienne, bouscule les ordres et les conseils de prudence pour surprendre l'ennemi à Marseille.

Le 27 août, le 1er Tabor marocain s'empare du fort Saint-Nicolas.
Dans la nuit du 27 au 28 août, après des combats meurtriers, les troupes allemandes finissent par se rendre. Le 28 août, le général de Monsabert reçoit l'acte de capitulation du général Schaeffer, commandant la 244e division allemande.

Des milliers de Marseillais se sont alors pressés sur La Canebière et le long du Quai des Belges pour applaudir les soldats victorieux. A 19 heures, toutes les cloches de la ville se sont mises à sonner pour fêter la victoire française, d'abord celle de Notre-Dame de la Garde, puis, tour à tour, celles de tous les autres clochers.

Près de 1 000 morts et plus de 2 000 blessés ont été dénombrés, lors de cette libération. "

Commémoration du 29 août 1944
Place du Colonel Edon - 7e

 

17:26 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

26 août 2016

Charles Camoin

Charles Camoin est né à Marseille à la fin du XIXe siècle. il est mort juste avant que ma grande soeur ne vienne au monde.

il fait l'école des Baux Arts de Paris et y rencontre Manguin, Marquet, Matisse qui l'inspirent.

mi-impressionniste, mi-fauviste, il est surtout reconnu pour savoir capter les visages féminins et leurs expressions.

le musée Granet d'Aix-en-Provence lui consacre une exposition.

39964.jpg

1905FemmealavoiletteCamoinMy.jpgFemme à la voilette (1905)

1905SaltimbanqueCamoinMy.jpg Saltimbanque (1905)

40.jpgPortrait de la jeune fille au chapeau (1920)

mais Charles Camoin a beaucoup peint Saint-Tropez également et Marseille aussi..

1904VieuxPortMy.jpg

Le Vieux-Port à Marseille (1904)

camoin-charles-002.JPG

La place aux Herbes Saint-Tropez (1905)

 

12:24 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

23 août 2016

Yohann Diniz, un exemple

c'est terriblement beau et émouvant et boostant de regarder cette vidéo (un clin d'oeil tendre à celui qui m'a raconté l'histoire...) montrant l'arrivée de Johann Diniz, après 50 kms de souffrance et de courage, parce que cet homme est un battant, un accro à la vie, un exemple...

"aller au bout de ses rêves" a répété Estelle Mossely lors de sa victoire, c'était la consigne qu'elle donnait à tous, et Yohann Diniz nous l'a bien démontré.

10:35 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)