Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 mai 2016

trepalium

Travail vient du latin tripalium.

Sous l'Antiquité, le terme bas latin trepalium (attesté en 582) est une déformation de tripalium, un instrument de torture formé de trois pieux, deux verticaux et un placé en transversale, auquel on attachait les animaux pour les ferrer ou les soigner, ou les esclaves rebelles pour les punir en les écartelant, en leur arrachant leurs membres.

Trepalium est une série basée sur une dystopie : un monde où le travail régit la société en deux clans.

Est-ce que travailler signifie « souffrir » ? Est-ce que le travail rend libre ?

A-t-on besoin d’un emploi pour avoir de la valeur ?

Est-ce obligatoire de travailler pour avoir le droit d’exister ? Pour avoir le droit d’être quelqu’un ?

Une série très troublante, futuriste et philosophique.Afficher l'image d'origine

16:20 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

incertitude

naître

et déjà vouloir tout savoir

quand on va mourir et comment ? sera-t-on heureux, malade ? qui on va rencontrer ? va-t-on s'aimer toujours ? aura-t-on des enfants ? quelles études ? quelle profession ? aura-t-on un boulot toujours-la-vie ? (euh... ça s'appelle un CDI, ça, non ?) une maison ? de l'argent ? où vivra-t-on ?

sera-t-on grand, fort, gentil ? cheveux frisés ou calvitie, kilos en trop ou anorexie ?

 

naître.

et déjà vouloir tout connaître.

pour soi. pour ceux qu'on aime.

aujourd'hui demain un jour jamais... pourquoi pour qui ? combien de temps ? au nom de quoi de qui ?

s"inquiéter ? trembler ? chercher ? questionner ? analyser, comprendre ? grandir ? pleurer ? souffrir ? avancer ? commander ? régner ? gagner ? lutter ? réussir ?

 

naître.

et ne jamais être certain.

de rien

vivre

sans savoir sans connaître sans avoir sans paraître

respirer

respirer

 

lac.jpg

photo Jean-Philippe Morelle

11:08 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

28 mai 2016

quincados

il faut croire que "ma" génération intrigue car je découvre plusieurs articles relatant des recherches sociologiques "nous" concernant.

d'abord l'âge (Libération). il semble que les 45-55 ans forment ce qu'on appelle les quincados, des individus dédouanés de contrainte, qui vivent à la cool, pas de boulot en CDI, pas d'engagement ou de plan retraite, s'habillant comme des jeunes, Converses et sweet à capuche, heureux, accomplis. qui sortent tard, vivent en colocation

si je me poste devant la glace, j'adhère complètement, moi qui me sens si proche de mes étudiants, eux qui me jugent "indispensable" "impliquée" et "multicompétente". je parle leur langage, connais leurs chanteurs, conçois leurs pensées, n'ai peur de rien, . 

et puis le sexe (Huffington post).

les femmes ont abandonné la recherche de l'homme idéal au profit de l'indépendance.

elles vivent seules, avec leurs enfants en garde alternée, leur job, leurs sorties entre copines, leurs loisirs, leurs amants. leur emploi du temps qu'elles gèrent à leur gré. finie cette peur saugrenue de la solitude, de ne pas trouver chaussure à leur pied et d'avoir l'air gourde en soirée, sans compagnon à leur bras.

alors une femme quincado serait-ce la conjugaison idéale de l'épanouissement et de l'assurance libre et joyeuse ?

 

Image 11

22:03 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

le bronze de Charlotte

j'ai oublié de vous parler de Charlotte Bonnet.

au championnat d'Europe qui avait lieu à Londres la semaine dernière, Charlotte Bonnet s'est placée 3e donc médaille de bronze, au 200 m nage libre en 1/56/51 devant une Italienne (Federica Pelligrini) et une Néerlandaise (Femke Heemskerk), première fois pour elle où elle décrochait un podium en solitaire, en pensant fort à sa copine Camille Muffat, qui n'est plus en vie pour la soutenir.

alors, un big bravo à Charlotte !

 Afficher l'image d'origine

00:06 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

24 mai 2016

Molière

après le cinéma, le théâtre à l'honneur. hier soir, avait lieu la remise des Molière pour les gens de la scène, les théâtreux passionnés et passionnants.

voilà donc les lauréats, et comme je ne suis pas originale, je kiffe Catherine Frot, et j'ai regretté de ne pas habiter Paris pour ne pas voir "Fleur de Cactus"...

donc, je suis vraiment contente pour son prix !!!

-----------------------

Molière du Comédien dans un spectacle de Théâtre public : Charles Berling dans Vu du Pont d’Arthur Miller, mise en scène Ivo Van Hove.

Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre public : Dominique Blanc dans Les Liaisons Dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos, mise en scène Christine Letailleur. 

Molière du Comédien dans un spectacle de Théâtre privé : Wladimir Yordanoff dans Qui a peur de Virginia Woolf ? d'Edward Albee, mise en scène Alain Françon.

Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre privé : Catherine Frot dans Fleur de Cactus de Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy, mise en scène Michel Fau.

Molière du Comédien dans un second rôle : Didier Brice dans A tort et à raison de Ronald Harwood, mise en scène Georges Werler.

Molière de la Comédienne dans un second rôle : Anne Bouvier dans Le Roi Lear de William Shakespeare, mise en scène Jean-Luc Revol.

Molière de l’Auteur francophone vivant : Joël Pommerat pour Ça ira (1) Fin de Louis. 

Molière du Metteur en scène d’un spectacle de Théâtre public : Joël Pommerat pour Ça ira (1) Fin de Louis de Joël Pommerat.

Molière du Metteur en scène d’un spectacle de Théâtre privé : Alain Françon pour Qui a peur de Virginia Woolf ? d'Edward Albee.

Molière de la Révélation féminine : Géraldine Martineau dans Le poisson Belge de Léonore Confino, mise en scène Catherine Schaub.

Molière de la Révélation masculine : Alexis Moncorgé dans Amok de Stefan Zweig, mise en scène Caroline Darnay.

19:15 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

22 mai 2016

élections en Autriche

"Les deux candidats à la présidentielle autrichienne, Norbert Hofer pour l'extrême droite FPÖ, et l'écologiste Alexander Van der Bellen, étaient à égalité dimanche selon des projections après dépouillement de la quasi-totalité des bulletins déposés dans les urnes.

Le nom du nouveau chef d'Etat autrichien ne sera par conséquent connu que lundi une fois décomptés les bulletins des 900 000 électeurs qui ont demandé à voter par correspondance. Ces votes par correspondance représentent plus de 14% du corps électoral et départageront les deux candidats. Selon les analystes, ces votes pourraient faire pencher la balance du côté d'Alexander Van der Bellen. 

Au premier tour, le 24 avril, le candidat du Parti de la liberté (FPÖ), islamophobe et eurosceptique, était arrivé largement en tête avec 35% des voix contre 21% pour Alexander Van der Bellen.

Eliminés de la course, les sociaux-démocrates du SPÖ et les conservateurs chrétiens de l'ÖVP, qui dominaient la vie politique autrichienne depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, n'ont donné aucune consigne de vote dans l'entre-deux tours. Ils ont notamment estimé qu'un appel à faire barrage à l'extrême droite aurait conforté la stature de candidat "anti-système" de Hofer.

Une victoire de Hofer ferait de l'Autriche le premier pays de l'Union européenne à élire un chef d'Etat appartenant à l'extrême droite. Elle confirmerait de façon spectaculaire la poussée des partis nationalistes et xénophobes dans un continent où les migrants sont perçus par une large part de l'électorat comme une menace et où l'Union européenne provoque un rejet grandissant.

D'ores et déjà, le séisme du premier tour a provoqué des changements radicaux à Vienne. Le chancelier social-démocrate Werner Faymann, à la tête d'une grande coalition de gouvernement avec l'ÖVP, a démissionné et a été remplacé par Christian Kern, ancien patron des chemins de fer."

(article récupéré sur le site de la RTBF)

Je croise les doigts pour Van Der Bellen... la suite demain...

 

22:10 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

20 mai 2016

kidzania

connaissez-vous Kidzania ??

Afficher l'image d'origine

c'est un parc d'attractions pour enfants qui se voient offrir à l'entrée une liasse de billets qui leur permettra, si elle est complétée par d'autres billets gagnés en bossant, d'obtenir une carte bancaire.

un parc d'attraction donc qui fait plonger les enfants, et parfois les jeunes enfants, dans le monde de la vie active sans scrupules.

un parc d'attraction qui fait travailler les enfants...

rappelons-nous quand même que la convention n° 138 de l'OIT impose de définir ce qu'est un travail léger et non dangereux pour les mineurs comme "ce qui peut « compromettre la santé ou la sécurité physique ou morale d’un enfant »".

bon, donc, pas de souci, ce concept mexicain ne nuit pas à l'intégrité de l'enfant, et vouloir une carte bancaire à 5, 7, 8, ou 10 ans, ça n'est pas inquiétant... si ?

attention, pas de confusion stupide et rapide, c'est une mission pédagogique qui est ici défendue : "On leur enseigne les valeurs de la vraie vie. Il s'agit d'apprendre aux enfants de la prochaine génération que rien ne tombe du ciel", promet le directeur général de Kidzania de Londres.

sans déconner.... (pardon, je m'emporte... moi qui rêve encore, avec mes livres, d'emmener les enfants dans un univers immatériel où le bonheur c'est avant tout d'être juste soi, juste, juste... c'est peut-être parce que je suis une intello-bobo-écolo et je m'en fous, mais bon...)

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

 

 

13:16 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

16 mai 2016

vieillesse

je regarde ces acteurs/trices, ces chanteurs/ses que je trouvais si beaux, si éclatants et qui aujourd'hui sont vieux, bouffis, sans cheveux, gros, difficilement reconnaissables.

je vois mes amis/ies dont le visage se creuse de sillons profonds, dont les yeux se cernent de noir, dont les cheveux blanchissent, et qui portent désormais des lunettes et parfois un double menton.

j'ai oublié certainement de constater que le temps faisait aussi des ravages sur ma personne, il faut croire, mais ce ternissement des choses est très douloureux à accepter.

s'apercevoir, par les autres, que les années passent et que chacune d'elle nous rapproche d'une dégradation inévitable est un choc toujours moins facile à encaisser.

je pleure ces êtres dans la lumière qui ne sont plus aussi majestueux. et je redoute mon heure à venir.

Afficher l'image d'origine

 

 

17:02 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

15 mai 2016

Lionel Borla

au Sm'art, j'ai découvert un autre artiste Lionel Borla.

ses toiles au brou de noix est superbe.

ce sera un futur achat je pense...

Rythme paysageAfficher l'image d'origine

 

16:11 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

Sm'art

en ce moment à AIx-en-Provence se tient un évènement culturel qui se retrouve chaque année au parc Jourdan : le Sm'art.

cette année j'ai craqué sur une toile de Liz Bono, style épuré pour cette mexicain talentueuse.

De regreso a casa

Acrylique sur toile 2014 90 x 90 cm

 

16:07 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

14 mai 2016

vitale

13220865_604227616410052_8111244500525014388_n.jpg

regarder la vie qui s'égrène jour après jour

se dire qu'on n'est pas célèbre, riche ou lotie dans une belle maison grâce à un compagnon efficace, avec une belle situation, qui gère pour nous, mais qu'on a ce qu'on a juste par nous-même

savoir que si on voyage ce n'est pas parce que quelqu'un nous invite, nous organise le séjour

réaliser que personne d'autre ne s'est occupé de l'éducation des enfants

apprécier l'évolution de notre vie professionnelle sans rougir des heures passées et de l'énergie dispensée

sentir les muscles de son corps et la bonne santé dont on fait preuve, juste parce qu'on l'a voulu

se dire que l'on est le seul orfèvre de ce que l'on a entre les mains et savourer

20:46 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

09 mai 2016

journée de l'Europe

Le 9 mai, chaque année, est fêtée la Journée de l'Europe.

La Journée de l’Europe célèbre la paix et l’unité en Europe.

Le 9 mai 1950, sur proposition de Jean Monnet, Robert Schuman, ministre des Affaires étrangères français, fait une déclaration historique dans le salon de l’Horloge du Quai d’Orsay : il appelle à la mise en commun sous une autorité internationale des productions française et allemande de charbon et d’acier.

Les pays européens peinent à effacer les ravages de la Deuxième Guerre mondiale, qui avait pris fin cinq ans plus tôt. Résolus à empêcher un autre conflit aussi dévastateur, les gouvernements allaient pourtant faire le pari audacieux qu’avec la mise en commun de certains intérêts économiques, toute guerre entre la France et
l’Allemagne, historiquement rivales, deviendrait, selon Robert Schuman, “non seulement impensable, mais matériellement impossible”.

La réunion des intérêts économiques contribuera à relever les niveaux de vie et sera un premier pas vers une Europe plus unie, pense-t-on alors. La CECA est ensuite ouverte à d’autres pays membres.

La déclaration affirme: “L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble: elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait.”

Six pays répondent à cet appel et créent, par le traité de Paris du 18 avril 1951, la Communauté économique du charbon et de l’acier (CECA) : l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. Au cours du même Conseil européen, les pays de l’Union européenne se dotent d’autres symboles de leur unité : un drapeau à douze étoiles et un hymne européen.

CiAI9zmWsAA05Xk.jpg

Pour célébrer la Journée de l’Europe, les institutions de l’Union européenne ouvrent leurs portes au public début mai à Bruxelles et Strasbourg. Les bureaux locaux de l’Union en Europe et dans le monde organisent un éventail d’activités et de manifestations pour tous les âges.

Après les attentats meurtriers de Paris et Bruxelles, la Journée de l’Europe 2016 est placée sous le thème du vivre ensemble : ses organisateurs souhaitent qu’elle soit l’occasion de “célébrer dans la joie la diversité européenne et les liens qui nous unissent, citoyen (ne) s européen (ne) s”.


 

 

21:38 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

05 mai 2016

TTIP/Tafta

on en parle en ce moment, mais vous ne savez peut-être pas de quoi il s'agit...

le Tafta...

"le Tafta, aussi appelé "traité transatlantique", est un projet de zone de libre-échange, que les Etats-Unis et les pays membres de l'Union européenne négocient depuis 2013. en clair, il s'agit de libéraliser le commerce entre ces deux grands blocs économiques, afin de créer un vaste marché commun.

pour atteindre cet objectif, le traité cherche à abaisser les droits de douane, et à rapprocher les réglementations afin de simplifier les échanges entre les deux rives de l'Atlantique."

il existe différentes appellations pour un seul et même projet.

le nom officiel, choisi par les promoteurs du texte, reste le sigle TTIP pour "Transatlantic Trade and Investment Partnership" (partenariat transatlantique de commerce et d'investissement).

c'est un projet de zone de libre-échange lancé début 2013 par Barack Obama et les dirigeants de l’Union européenne, José Manuel Barroso et Herman Van Rompuy, avec le soutien des 27 Etats-membres européens (qui sont maintenant 28).

l’objectif est de libéraliser au maximum le commerce entre les deux rives de l’Atlantique, en :

  • réduisant les droits de douane ;
  • réduisant les « barrières réglementaires », c’est-à-dire les différences de réglementations qui empêchent l’Europe et les Etats-Unis de s’échanger tous leurs produits et services, et qui génèrent des coûts supplémentaires ;


ce TTIP n’est pas sorti de nulle part : plusieurs instances de dialogue transatlantiques lui ont ouvert la voie depuis la fin de la Guerre froide ; mais surtout, il s’inscrit dans la course aux mégazones de libre-échange lancée au milieu des années 2000, quand les principales puissances ont pris acte de l’enlisement de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui a échoué à libéraliser le commerce mondial à cause d’intérêts trop divergents entre ses quelque 160 membres.

reste à savoir si ce TTIP:Tafta peut voir le jour...

19:13 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

presque ça

18:51 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

le Malawi contre les mariages précoces

au Malawi, il est fréquent de voir des fillettes de 9 ans quitter l'école pour se marier puis élever leurs enfants. Theresa Kachindamoto, chef de district, a déclaré la guerre au mariage précoce pour ramener les enfants sur les bancs de l'école.

le Malawi détient le sinistre record du plus haut taux de mariages précoces dans le monde : 50% des petites filles sont mariées avant leurs 18 ans, selon une étude des Nations Unies en 2012.

et si les chiffres sont déjà effrayants, la réalité est encore bien pire. ces mariages infantiles sont dévastateurs pour le pays, où l'espérance de vie ne dépasse pas 54 ans en moyenne et où 10% de la population est touchée par le VIH.

mais c'était sans compter la "Terminator des mariages précoces" comme les médias locaux la surnomment, Theresa Kachindamoto, la chef du district de Dedza dans la région sud du Malawi. véritable pionnière de la lutte pour les droit des femmes et des enfants, cette mère a entamé depuis sa nomination à Dedza une croisière farouche contre les mariages précoces.

son obsession : les abolir afin de protéger les fillettes, leur permettre d'avoir accès à l'éducation et leur donner les armes pour échapper ensuite aux violences de genre qu'elles pourraient sinon subir.

 

 
Theresa Kachindamoto: le " Terminator des mariages précoces " .
 
Theresa Kachindamoto a été plus loin dans son combat : elle a aussi cherché à faire abolir le "droit coutumier", c'est-à-dire l'accord entre les chefs de village et les parents de l'enfant qui permet de contourner la loi et de valider le mariage d'une mineure.
inflexible malgré les menaces de mort qui pesaient sur elles et le tollé général que son combat provoquait, elle a convoqué en 2015 ses 50 chefs adjoints et leur a fait signer un accord interdisant cette tradition et annulant tous les mariages officialisés jusqu'à présent.
 
 

18:46 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

29 avril 2016

mycobacterium et bonheur

la rubrique écolo-lolo du vendredi :

on a découvert des microbes du sol qui ont le même effet sur le cerveau qu'un anti-dépresseur.

le mycobacterium vaccae est une substance trouvée dans le sol qui a des effets sur les neurons identiques à ceux du Prozac.

bon, moi, j'écris ça, mais je ne prends jamais des médicaments, alors le Prozac..

n'empêche que, plonger la main dans la terre pour y planter des graines, c'est la meilleure façon de se sentir heureux.. trop bien..

vivement mon jardin !

Sol.

21:45 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

Proxima

l'homme est ingénieur aéronautique, pilote de ligne et spationaute français. il est aussi parachutiste et plongeur.

choisi par l'ESA, il prendra part à une mission de six mois (de novembre 2016 à mai 2017), nommée Proxima, à bord de la station spatiale internationale (ISS).

il sera membre de l'expédition 50.

Thomas Pesquet.

et là, je me dis que je ne voudrais vivre que ce genre d'aventures, je voudrais que ma vie ressemble à ce champs d'extraordinaires, pas le temps pour les petites histoires, le quotidien sans fard, je ne ferai pas partie de la mission Proxima, mais je veux voyager dans des aventures folles et passionnantes.

Image illustrative de l'article Thomas Pesquet

09:37 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

27 avril 2016

malade

allergie oblige, les chansons de vie sont au diapason...

mais celle-là... celle-là... je la dédie à ma mère, tout particulièrement...

09:26 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (3)

25 avril 2016

Martin Gray

il allait avoir tout juste 94 ans.

cet ancien combattant du ghetto de Varsovie avait vu périr sa famille a deux reprises, d'abord dans l'holocauste et les camps de concentration qui ravagèrent la Seconde Guerre mondiale et ensuite dans l'incendie de sa maison dans le Sud de la France où il perdit sa femme et ses quatre enfants.

à la suite de ce deuxième drame, parut "au nom de tous les miens" et il construisit alors une nouvelle famille.

courageux jusqu'au bout de l'âme, Martin Gray était un homme incroyable.

il s'appelait Mietek Grayewski, il était franco-américain d'origine polonaise, né à Varsovie, juif.

 

Au nom de tous les miens par Gray "Il faut toujours saisir la première chance."

Toujours.

Ensuite, c'est trop tard.

 

13:39 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

Billy Paul

cet homme a une classe intemporelle...

un charme indémodable...

une voix divine, de grandes mains souples...

il nous reste de lui de belles vidéos...

13:23 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)