Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 avril 2017

tortue rouge

ce film d'animation, sans paroles, réalisé par les studios Ghibli est magnifiquement bien orchestré, oscillant entre les périodes de noir et blanc, les périodes couleurs, et celle rougeoyante. il est touchant, profond, simple.

je n'ai pas pu m'empêcher de penser à ce jour où mon fils partira loin.

ouch..

Résultat de recherche d'images 

13:06 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (1)

Gréasque

samedi; hier, donc, j'étais sur le salon "des livres et vous" de Gréasque et c'était bien sympa..

L’image contient peut-être : texte

25 mars 2017

c'est Camille qui décide

c'est vrai, c'est Camille qui décide, pour les vacances et pour sa vie.

elle va partir, donc, Camille, pour un lointain périple et c'est bien ainsi qu'elle entend faire : décider et agir. elle est cap.

07:23 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

24 mars 2017

Laura Cahen et les saisons

12:33 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

appel des solidarités

Nicolas Hulot et 80 organisations non gouvernementales ont lancé un appel durant ces présidentielles afin d'insuffler un "supplément d'âme" dans tous ces programmes proposés, afin de  parler de la lutte contre les inégalités et la fraude fiscale, ou de la priorité à la santé et l'environnement.

Nicolas Hulot se demande : "La solidarité est-elle une option ou une condition à la paix sociale et à la paix dans le monde ?"

les associations précisent : c'est "un appel pour que nous ne soyons pas seulement guidés par la peur, les crises que nous traversons sont toutes liées à un déficit de solidarité". elles invitent le plus grand nombre de citoyens à y adhérer, à un mois de l'élection présidentielle.

"Dans la lignée de l'appel de l'abbé Pierre en 1954, cette démarche de quelque 80 associations - inédite par son ampleur - veut pousser les politiques à faire de ce principe la pierre angulaire de leur action. Parmi ces ONG figurent le WWF, Greenpeace, ATD Quart Monde, la Fondation Abbé Pierre, Les Petits Frères des pauvres, Action contre la faim, Oxfam, ou encore l'Association des paralysés de France, Médecins du monde, le Secours catholique, le Secours islamique, ou SOS Racisme. Priorité mise en avant, "la lutte contre les inégalités, la fraude, l'évasion fiscale, l'impunité des banques, des politiques ou des multinationales".

"Tout le monde parle d'équité ou de solidarité, très bien. Mais comment partager la richesse quand elle se concentre dans les mains de quelques-uns ? Comment la solidarité peut-elle s'exprimer quand l'évasion fiscale représente l'équivalent de notre déficit budgétaire ? C'est impossible !", a lancé le leader écologiste. "A-t-on besoin d'être à la gauche de la gauche pour exiger que ce soit une priorité diplomatique, française et européenne ?", a-t-il ajouté. "La violence latente n'est pas née par hasard (...) Si nous aspirons à des relations pacifiques, il faut changer de focus et faire que les solidarités deviennent le 1er critère dans nos choix de politiques."

Autre priorité, l'écologie : "C'est aussi la solidarité avec nos enfants, avec ceux qui sont victimes du changement climatique", a fait valoir l'ex-envoyé spécial de François Hollande pour le climat. "Les candidats pourront s'appuyer sur "cette exigence" : "Nous pouvons imposer un référentiel" dans cette élection, a fait valoir Nicolas Hulot. Pas question en revanche pour le collectif de donner une consigne de vote, a ajouté l'ancien candidat à la primaire des Verts en 2011. "Ce n'est pas à nous de nous substituer à la conscience du citoyen", a-t-il expliqué. En revanche, les initiateurs du mouvement donnent rendez-vous d'ici un an pour faire le bilan des progrès et reculs. Un panel de solutions sera remis aux parlementaires à la rentrée.

L'appel insiste aussi sur la solidarité avec les personnes en difficulté ou discriminées en défendant l'accès aux soins, au logement, à l'éducation et l'égalité des territoires. La solidarité internationale est mise en avant, via la coopération et l'accueil de ceux qui fuient la misère et la guerre. Le texte s'adresse à ceux qui "sont parfois envahis par une sentiment d'impuissance", qui "continuent à s'entraider là où on nous dit qu'il faudrait se replier" ou qui "protègent la nature là où d'autres veulent la détruire", disent les ONG. "Il ne s'agit pas d'interpeller les candidats comme les enfants tirent sur la manche d'un adulte mais bien de leur donner un cap, un mandat impératif", expliquent les ONG et "pour l'imposer, il faut peser et pour peser il faut se compter".

Chaque citoyen est invité à signer l'appel sur le site www.appel-des-solidarités.fr ou gratuitement par SMS au 32321 en tapant le mot "Présent". "On fait l'appel, comme à l'école, et on répond présent", commente Hulot. Un index levé sera le signe de ralliement des soutiens. Symboliquement, la réplique de la statue de la Liberté à Paris au bord de la Seine, troquera jeudi sa flamme contre une main reprenant ce geste."

afro-féminisme

connaissez-vous le mouvement "afro-féministe" ?

ce mouvement n'est, bien entendu, pas nouveau mais il est mis de plus en plus en lumière, et je trouve ça bien.

voilà ce qu'on en dit :

"contrairement aux États-Unis, où ce mouvement de contestation s’est développé dans les années 70 à l’initiative notamment d’Angela Davis, le mouvement en est encore à l’état embryonnaire en France.

il est difficile de dire combien il compte de militantes. les réseaux sociaux et le militantisme de rue sont pour l’instant leur principal mode d’action. quel est son objectif ? faire passer dans les faits les grands principes de la République, qui reconnaît l’égalité homme-femme, quelle que soit la couleur de la peau.

les afro-féministes se disent en effet victimes d’une double agression : celle liée à leur sexe, et celle liée aux origines africaines de leurs ancêtres. elles revendiquent une identité de Françaises à part entière, constatent l’échec des luttes passées sur ce terrain, ne se reconnaissent pas dans les mouvements féministes et antiracistes traditionnels, et adoptent donc des actions plus radicales comme l’exclusion des Blancs de leur mouvement. la non-mixité est pour elles une nécessité politique."

Les "Afro-féministes"

12:00 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

23 mars 2017

Marie-Monique et Eunice

L’image contient peut-être : 1 personneL’image contient peut-être : 1 personne, texte
L’image contient peut-être : 1 personne
Marie-Monique Robin est journaliste d'investigation, très sensible aux causes environnementales, aux causes sociétales d'ailleurs, et elle soutient mon ouvrage pour adolescents "L'Oeil d'Eunice". Dans ce magazine "Rebelle Santé" elle parle de son combat et de mon roman, paru aux éditions La Pimpante.. Une belle chose...

printemps du livre à Cuers

c'était à Cuers, ce dimanche..

Chuck Berry et la pulp fiction

voilà une scène culte, une scène qui hante les esprits pour la vie, une chanson qu'on n'oublie pas.

merci Chuck Berry... "You never can tell"

10:59 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

18 mars 2017

Printemps du livre à Cuers

demain, je serai présente à Cuers, au Printemps du livre, pour dédicacer certains de mes ouvrages jeunesse. n,'hésitez pas à venir prendre le soleil..

17015788_1318234201566479_220038778594356953_o.jpg

le papillomavirus et le Danemark

un scandale secoue le Danemark depuis quelques mois : des jeunes filles vaccinées contre le HPV (vaccin appelé là-bas Gasdasil), comprenez le papillomavirus, qui serait à l'origine du cancer du col de l'utérus, présenteraient depuis de graves problèmes de santé.

"Le Dr Louise Brinth de l’hôpital Frederiksberg a personnellement examiné 80 jeunes-filles qu’elle soupçonne de souffrir des effets secondaires de la vaccination contre le HPV. Elle déclare : « elles ont toutes des vertiges, elles s’évanouissent et la plupart d’entre elles souffrent de graves maux de tête qui sont souvent chroniques. Elles se plaignent aussi de douleurs abdominales et de nausées. Elles présentent des mouvements musculaires bizarres qu’elles ne peuvent contrôler, et elles sont très fatiguées. »"les autorités sanitaires et politiques danoises se questionnent quant à l'interdiction de ce programme de vaccination.

ça laisse songeur...

glyphosate, le retour

voilà ce qu'on pouvait lire dans Le Monde de mercredi :

"L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a annoncé, mercredi 15 mars, qu’elle ne classait pas le glyphosate, principe actif du Roundup et substance pesticide la plus utilisée au monde, parmi les agents cancérogènes.L’agence d’expertise prend ainsi le contre-pied de l’Organisation mondiale de la santé et ouvre la voie à une réautorisation du produit en Europe."

de quoi faire froid dans le dos quand on connait les effets du glyphosate sur la santé.

mais qu'est-ce que le glyphosate ?

"Le glyphosate (N-(phosphonomethyl) glycine) est un herbicide systémique à large spectre qui bloque un enzyme dont la plante a besoin pour fabriquer des acides aminés et des protéines. Ce produit est toxique pour toute plante qui n'a pas été modifiée génétiquement pour le tolérer. Source : notre-planete.info, https://www.notre-planete.info/actualites/3764-glyphosate-danger-sante

Les résultats des expérimentations animales laissent à penser que lorsqu'on consomme du glyphosate, de 15 à 30 % sont absorbés par le corps. On peut alors le retrouver dans le sang et les tissus, et il a été démontré qu'il pouvait aussi traverser le placenta durant la grossesse.

Une faible proportion peut être dégradée en acide aminométhyphosphonique (AMPA). Les recherches montrent qu'après une semaine, 1 % du glyphosate demeure dans le corps, mais comme ce produit est largement utilisé, la majorité des personnes est exposée de façon régulière.

Les herbicides à base de glyphosate ont des niveaux de toxicité très variables, mais peuvent être mortels chez l'humain. Il a été démontré qu'ils sont toxiques sur des cultures de cellules humaines, notamment sur des cellules du placenta et de l'embryon. Le glyphosate peut perturber le système endocrinien, ce qui peut avoir des conséquences irréversibles à certaines phases du développement, comme la grossesse.

Dans les secteurs d'Amérique du Sud où est cultivé le soja, le nombre de malformations congénitales a augmenté. Une étude menée au Paraguay constatait que les femmes qui vivent à moins d'un kilomètre des champs sur lesquels le glyphosate est épandu, ont plus de deux fois plus de risques d'avoir des bébés malformés. En Equateur et en Colombie, où des herbicides à base de glyphosate ont été utilisés pour contrôler la production de cocaïne, il y avait un taux plus élevé d'altérations génétiques et de fausses-couches durant la saison d'épandage. L

e Chaco est une région d'Argentine où l'on cultive le soja. Les taux de cancer ont été multipliés par 4 durant ces dix dernières années.

Comme le glyphosate est conçu pour tuer les plantes, il peut avoir des conséquences néfastes sur la vie sauvage, réduire la biodiversité sur les terres agricoles et détruire les réserves de nourriture pour les oiseaux et les insectes. Des essais menés en Grande-Bretagne pour étudier l'impact sur la biodiversité des OGM tolérants à des herbicides, ont montré que les cultures traitées avec du glyphosate pouvaient avoir un impact néfaste sur les oiseaux des champs. Le glyphosate affecte directement les plantes, mais il est aussi lessivé des sols vers les ruisseaux, rivières et eaux souterraines.

En 2011, l'AMPA était présent dans plus de 60 % des cours d'eau français testés et le glyphosate dans plus de 30 %. En 2010, l'Agence de l'Eau de Seine-Normandie reconnaissait même que « le glyphosate était présent dans l'eau potable à des concentrations supérieures à la norme ». La contamination des eaux menace la vie aquatique et des études ont montré que les herbicides contenant du glyphosate peuvent être toxiques pour les grenouilles et les crapauds.

Cela est d'autant plus inquiétant qu'une espèce d'amphibien sur trois est menacée d'extinction. Il a aussi été démontré que des cellules de foie de carpe étaient endommagées lorsqu'on les exposait à des herbicides à base de glyphosate.

Le glyphosate modifie la chimie des sols. Dans certains sols, il se lie à des particules, ce qui le rend inerte. Dans d'autres types de sols, il reste actif et est dégradé par les microbes. Cela perturbe les processus chimiques dans l'environnement de la plante, notamment sa capacité à fixer l'azote, ce qui oblige à augmenter les taux d'engrais à base de nitrates."

bon, ben, tout va bien, non ?

10 mars 2017

Dire Lire à L'Isle-sur-la-Sorgue

aujourd'hui, journée d'ateliers menés dans différentes classes de l'école Lucie Aubrac à L'Isle-sur-la-Sorgue.

c'était intense, dense, chaud, magique !

L’image contient peut-être : 1 personne, deboutAucun texte alternatif disponible.L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieurL’image contient peut-être : 1 personne Aucun texte alternatif disponible.L’image contient peut-être : une personne ou plusL’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et enfantL’image contient peut-être : une personne ou plusL’image contient peut-être : 1 personne

Ls aventures en fourgonnette (suite et fin)

hier, à La Roque d'Anthéron, j'ai terminé le travail autour de voyages délirants avec la classe de CM1.. le périple s'est fini en Chine, Mexique et Laponie.

quel bonheur !

le carnet de voyages reste à finaliser mais promis, je vous montrerai !

L’image contient peut-être : intérieur

07 mars 2017

Rob Hopkins

connaissez-vous Rob Hopkins ?
le National Georgraphic a réalisé un article sur cet homme qui croit en l'homme et à sa capacité à prendre les choses en mains à un moment...
je ne peux résister à vous copier cet article :
 

Rob Hopkins, l’homme qui croyait en vous

http://www.nationalgeographic.fr/wp-content/uploads/2015/12/Rob-Hopkins-2-May-2013-Photo-Credit-Jim-Wileman.jpg

Un gourou ? Même pas. Rob Hopkins est pourtant de ceux qui changent la vie des autres, sans même en avoir l’air. En 10 ans, ce britannique a donné envie à des dizaines de milliers de citoyens d’agir pour vivre mieux.

D’une simplicité désarmante, cet Anglais-là a l’art de transformer en colline ce que d’autres voient comme un Everest. Changement climatique, énergies fossiles, chômage, pauvreté : des problèmes insolubles ? « La plupart des gens pensent qu’ils ne peuvent rien faire contre ça. Or, tout ce qu’il faut, ce sont des étapes », assure-t-il d’une voix douce.

Lui, en a franchi une en 2005, dès son installation à Totnes, une ville de 7 500 habitants, dans le sud de l’Angleterre. Avec quelques amis, il commence à sensibiliser les habitants à la question de l’après-pétrole. La réponse est telle qu’il crée un cours du soir sur le sujet. Puis des groupes se forment pour lancer des projets concrets et se préparer à l’après-pétrole. À la fois dans l’alimentation (notamment en plantant des arbres fruitiers en ville), le transport (en promouvant le vélo), l’énergie (en passant à des sources renouvelables), l’habitat (en construisant des maisons écologiques)… L’organisation Transition Town Totnes (Totnes, ville en transition) vient de naître. Moins de dix ans plus tard, le mouvement a fait tâche d’huile, notamment grâce au blog, stimulant, de Rob Hopkins. 1 200 villes en transition, réparties dans 47 pays (dont, en France, les villes d’Épinal, de Rambouillet ou d’Albi, par exemple), sont en cours de transformation.

BDK_2704

Treize parcelles composent le potager de rue d’Alhambra. Chacune d’elle est entretenue par une famille du quartier.
Photo : Bernard De Keyzer

Dans le centre de Bruxelles (Belgique), les habitants de l’Alhambra, cherchaient à redorer la mauvaise image de leur quartier, envahi par la prostitution. Ils ont décidé d’implanter dans certaines rues… des potagers. « Du coup, dès qu’un habitant jardine, des enfants descendent jouer, se réjouit Rob Hopkins. Le potager est devenu une attraction sociale. Et pour la plupart des participants, c’est aussi une première expérience de changement, une occasion de prendre confiance en leur capacité de changer les choses. »

Aux grincheux qui lui rétorquent que ces actions collectives n’empêcheront pas le bouleversement climatique à venir, Rob Hopkins a un petit sourire : « Les gens ont l’habitude qu’on agisse pour eux. La Transition leur propose au contraire de se retrouver, de créer un projet et de s’entraider pour le mener à bien. Ces initiatives sont concrètes et visibles. Et ceux qui les ont mis sur pied en sortent différents : changer, ça nourrit l’âme. »

Par Céline Lison

semper femina

"Seper femina" est son nouvel album

cette femme est une crooneuse épicée, une rockeuse vanillée...

à savourer donc

12:48 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

05 mars 2017

qu'est-ce qu'on attend

il faut regarder ce film, il faut réfléchir à demain, il faut prendre les choses en mains, il faut y croire, il faut réagir, nous, nous, nous.

nous tous.

ensemble. solidaires. unis. ensemble.

merci Marie-Monique Robin.

14:27 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

orthographe policée

juste envie de poster cette "anecdote" comme un sourire amer sur cette société décadente, où ce qui a de la valeur ne s'appuie pas sur la qualité et le respect (délivrée par ma radio préférée) :

pour le concours national de recrutement de la police, en Espagne, l'épreuve d'orthographe a été retirée, faute de quoi il n'y aurait eu aucune candidat reçu..

ecco..

14:24 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

printemps des poètes

aujourd'hui, et jusqu'au 19 mars, se tient la 19e édition du Printemps des poètes.

en hommage à une dame de la littérature jeunesse qui vient de s'éteindre, si jeune encore, endormie dans son lit, j'ai envie de poster ce magnifique poème de Ketty Nivyabandi : "Trois ethnies"

Trois ethnies
Trois jolis sourires,
Trois jeunes destins.
Trois petites filles,
Trois éclats de rires qui chatouillent les manguiers…

Elles jouent en cercle en se tenant la main,
Sandales et peurs au vent...
Trois rêves ludiques,
Trois chansons.

Un, deux, trois, elles sautillent,
Et petites nattes se hissent à l’horizon.
Un, deux, trois, elles sautillent,
Six petits pieds se posent sur la terre fébrile;
Fraîchement violée par ses fils,
Féconde et porteuse en son sein de l’Infâme.

Un, deux, trois, et la terre minée s’ouvre.
Rugissante et béante,
Purulente de petits monstres,
Elle avale les trois chansons.

Trois petits bouts d’enfance s’envolent en éclats.
Trois rêves déchiquetés, trois rires muets.
Trois destins étouffés, trois boutons de fleurs écrasés.
Trois chants inachevés…

Un, deux, trois pleurs identiques s’élèvent dans un ciel désastré.
Trois silhouettes vêtues d’imvutano noirs s’allongent, cheveux rasés, âmes calcinées.
Trois mères.
Trois plaies.
Trois cœurs fendus à jamais.
Hutu. Tutsi. Twa.
Trois ethnies. Une seule agonie.
Un seul fleuve de larmes qui s’écoule et s’écoule, à l’infini.

Et ce silence…
Le silence lourd et écarlate du sang des innocents



Texte composé pour l’exposition 'Recyclage d’armes en œuvres d’art’
Maoni (Collectif d'Art)/Bujumbura, Janvier 2010

02 mars 2017

Kdog

le flair des chiens n'est un secret pour personne, mais quand ce flair aide la médecine , c'est un bonheur !

Kdog est un projet porté par l'institut Curie en Haute-Vienne et initié par l'entreprise d'expertise cynophile ITDC qui devrait permettre à certains chiens (des bergers malinois) d'apprendre à reconnaître l'odeur du cancer du sein.

finis les biopsies et autres prélèvements, le flair de ces chiens s'est révélé 100% efficace lors des tests effectués.

Un Malinois lors d'un exercice à Bonneville, en Haute-Savoie, le 15 juin 2009.

"C'est en découvrant que des études prometteuses avaient été menées sur les cancers de la prostate à partir des composés odorants laissés par la maladie dans l'urine des patients que l'idée du projet a germé. Une étude pilote réalisée en Autriche avait ainsi suggéré en 2012 que les chiens étaient étonnamment doués pour détecter les cancers du poumon grâce à leur odorat. Lors de tests menés en partenariat avec un service de pneumologie de l'hôpital de Krems (nord-est de l'Autriche), les chiens avaient respiré 120 échantillons d'haleine provenant de patients ou de personnes saines. Ils avaient identifié avec un taux de réussite de 70% ceux qui étaient atteints d'un cancer du poumon, un succès recoupant des essais déjà réalisés par le passé aux Etats-Unis ou en Allemagne."

une belle avancée, non ?

 

19:14 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)