Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 janvier 2017

il va bien falloir que ça s'arrête....

deux-personnes-qui-testent-le-remede-497549_w1020h450c1cx3317cy1832.jpg

sinon, je ne tiendrai pas au-delà des cinquante ans...

08 janvier 2017

Emilio Casarotto

connaissez-vous Callipyge ?

"La Vénus callipyge est un type particulier de statue grecque représentant la déesse Vénus, ou plus exactement Aphrodite, soulevant son péplos pour regarder ses fesses, nécessairement superbes, par dessus l'épaule."

de ce fait, on appelle généralement "callipyges" les femmes aux formes généreuses, aux cuisses généreuses devrais-je dire, des femmes peintes ou sculptées avec des postures assez séduisantes.

Emilio Casarotto sculpte des femmes aux cuisses généreuses, à la manière de Fernando Botero, il les nomme ses chubby models, ce qui signifie "modèles joufflus", c'est bien le cas de le dire.

moi, j'aime bien..

Emilio Casaretto: Emilio Casarotto - Google Search: poupées de porcelaine:

11:30 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

06 janvier 2017

on respire !

à l'occasion du CES 2017, qui se tient du 5 au 8 janvier à Las Vegas, la start-up parisienne Plume Labs dévoile Flow, un capteur personnel mobile qui permet à son utilisateur de mesurer le degré de pollution auquel il s'expose chez lui, à l’extérieur ou dans les transports.

" Fruit de plusieurs mois de R&D et développé en partenariat avec le CNRS, le capteur personnel nomade est connecté à une application mobile grâce à une connexion Bluetooth Low Energy et permet de mesurer la présence de particules fines, de dioxyde d’azote, d’ozone et des composés organiques volatils. Il permet également de connaître le niveau d’humidité et la température. Grâce à un système de LEDs et à un code couleur, l’utilisateur peut directement visualiser le niveau de pollution auquel il est exposé en appuyant sur le capteur. Une petite anse en cuir permet de l’attacher à un sac à dos, un vélo ou encore à une poussette."

http://www.usine-digitale.fr/mediatheque/4/9/7/000505794_homePageUne/flow-plume-labs.jpg

"Comme Netatmo et ses stations météo, Plume Labs entend aller au-delà du simple objet connecté et souhaite bâtir une véritable communauté d’utilisateurs pour créer une carte temps réel de la pollution des différentes grandes villes du globe. Outre le marché grand public, la jeune pousse vise également un marché B2B et propose une API permettant d’accéder aux prévisions de la pollution de l’air, le tout grâce aux données collectées en temps réel, à l’historique de la pollution des villes et à des algorithmes de machine learning."

 

à la rue

je sais, le vendredi c'est en général le jour des écolo-ras-le-bolo-revendico, mais on reste dans l'esprit avec ce post.

avant-hier, je vois le film "la part du gâteau" dans lequel Gilles Lelouche, traider, explique clairement qu'il est possible de  faire couler une entreprise qui roule bien, en la rachetant, en empochant les subventions octroyées par le gouvernement, l'Europe et toute institution désireuse de conserver la production de ladite entreprise...

de déposer le bilan ensuite, de mettre les ouvriers au chômage avec des indemnités inexistantes et de se la couler douce ensuite avec une belle somme dans la poche.

Karine Viard en vomit presque dans le film mais ce n'est pas juste un sujet de fiction. Ecopla dans l'Isère a vécu la même situation, avec cette différence que les salariés ont tenté de reprendre l'activité sous forme de Scop, après avoir été totalement dépossédés de tout par le racheteur, le groupe italien Cuki, mais que le tribunal a refusé cette initiative, argumentant une gestion "limite-limite".

déjà, je sentais que ça bouillonnait en moi.

parce qu'évidemment, lesdits salariés se retrouvent sans emploi, au chômage et donc avec des moyens financiers moindres.

eh bien, justement, des personnes qui se sont soudain retrouvés au chômage, il y en a d'autres et notamment dans la métropôle du Rhône où des enfants et ados dorment à la rue car leurs parents n'ont plus les moyens de se loger, car au chômage..

pour leur venir en aide, les enseignants du collège Henri-Barbusse à Vaulx-en-Velin ouvrent depuis une semaine, à la nuit tombée, les portes d’une salle de l’établissement à trois familles sans domicile. « Ces couples avec huit enfants, âgés de 2 ans à 19 ans, dorment sur des matelas et repartent le matin pour libérer la salle », explique un prof de maths mobilisé.

de même, plusieurs familles sans toit de l’école Glibert-Dru, dans le 7e arrondissement de Lyon, ont fini par être relogées après la mobilisation des parents d’élèves, des enseignants et des gens du quartier.

moi, je dis qu'on vit dans une société merveilleuse... y'a pas !

08:43 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

les drôles d'aventures en fourgonnette

hier, a débuté un projet avec une classe d'élèves en CM1, autour de l'univers des enfants...

en observant cette photo, ils ont imaginé un voyage folklorique, rempli d'aventures pour les trois enfants Timéo, Jean et Emilie, partis en vacances avec leur tonton Pierre.

les quatre aventuriers iront en Espagne, en Irlande, Egypte, Chine, Inde et Laponie et si nous avons le temps, nous ferons un carnet de voyages de ces aventures...

que du bonheur !

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus

 

 

03 janvier 2017

Les Noces de Figaro

il est des moments magiques, hors du temps et des conventions..

pendant que certains se trémoussaient en buvant du champagne en tenue de paillettes, prêts à décompte fatidique, je m'extasie devant un opéra classique, certes, mais réellement de qualité...

à l'opéra de Toulon, l'opéra "buffa" en quatre actes de Wolfgang Amadeus Mozart (livret de Lorenzo da Ponte, d’après Beaumarchais, créé à Vienne, Burgtheater, 1er mai 1786) était mis en musique sous la direction de Eun Sun Kim et c'était un plaisir...

Afficher l'image d'origine

08:11 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

publication

pour terminer l'année 2016, le Dauphiné Libéré a publié un article sur mon travail et principalement mes ouvrages jeunesse "environnement".

une bien belle chose !

15676174_1252523358137564_5213909587952958768_o.jpg

01 janvier 2017

voeux - 1

Gynux m'a envoyé cette carte de voeux, que je trouve très belle, alors je partage.

 

2017-BA.jpg

 

 

 

21:25 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

à toi...

 

15823652_207220179684802_6660242320588093611_n.jpg

souffler sa passion

partager des émotions

ne jamais se lasser

croire qu'il existe l'éternité

21:22 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

nouvel an

classiquement, le premier jour d'une année, fleurissent des dessins d'illustrateurs/trices, tous plus magiques les uns que les autres et des voeux de bonheur tous plus idylliques les uns que les autres.

je vous laisse inventer votre propre liste de voeux, nous on a instauré cette tradition depuis l'an dernier, un lot d'envies, de promesses, de projets, écrits sur des papiers séparés que l'on relit le dernier jour de l'année.

ça réserve des surprises et parfois... des déceptions.

belle année à venir à vous tous !

 

15727198_10154547637528153_5379964939534803161_n.jpg

21:20 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

29 décembre 2016

croyance

15578944_714890508677095_7839315813977947523_n.jpg

un livre après l'autre, je monterai les échelons

une page après l'autre, j'écrirai mon histoire

un pas après l'autre, je trouverai l'équilibre...

même sur la pointe des orteils

15:54 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (3)

prix Sakharov

Nadia Murad et Lamia Haji Bachar sont deux jeunes femmes yézidies.

selon des experts de l'ONU, environ 3 200 membres de cette minorité kurdophone, vivant dans le nord de l'Irak, sont actuellement entre les mains du groupe Etat islamique, la majorité en Syrie. 

ces deux jeunes femmes ont été des esclaves sexuelles. Nadia Murad et Lamia Haji Bachar ont enduré un calvaire aux mains du groupe Etat islamique (EI), avant de devenir des icônes de leur communauté.

jeudi 27 octobre, elles ont toutes deux reçu le prix Sakharov 2016.

originaires du même village, Nadia Murad et Lamia Haji Bachar ont réussi à échapper à l'EI en Irak, mais pas au même moment.

Nadia Murad a été enlevée en août 2014. A l'époque, elle se trouve dans son village de Kocho, dans le nord de l'Irak. Elle est conduite de force à Mossoul, bastion de l'EI et cible aujourd'hui de la coalition internationale.

c'est le début d'un calvaire de plusieurs mois : torturée, elle raconte avoir subi de multiples viols collectifs, avant d'être vendue plusieurs fois comme esclave sexuelle. elle doit aussi renier sa foi yézidie, une religion ancestrale méprisée par l'EI, à laquelle adhèrent plus d'un demi-million de personnes du Kurdistan irakien. "La première chose qu'ils ont faite, c'est de nous forcer à nous convertir à l'islam. Après, ils ont fait ce qu'ils ont voulu", a raconté Nadia Murad.

"Incapable d'endurer tant de viols et de violence", Nadia Murad décide de prendre la fuite. grâce à l'aide d'une famille musulmane de Mossoul chez qui elle loge, la jeune femme obtient des papiers d'identité qui lui permettent de gagner le Kurdistan irakien. Elle s'installe alors dans un camp de réfugiés, où elle prend contact avec une organisation d'aide aux Yézidis. celle-ci lui permet enfin de rejoindre sa sœur en Allemagne.

c'est peu après son arrivée dans le pays que Nadia Mourad décide de militer pour sa communauté. elle plaide surtout pour que les persécutions commises en 2014 soient considérées comme un génocide. au fil des discours et des interviews, elle dit sa frustration de voir son peuple abandonné par la communauté internationale.

le calvaire de Lamia Haji Bachar ressemble tragiquement à celui de Nadia Murad. elle est enlevée à l'âge de 16 ans. pendant ses 20 mois de captivité, elle tente de s'échapper à maintes reprises. Lorsqu'elle y parvient finalement, la jeune fille tombe dans les mains d'un directeur d'hôpital irakien qui abuse également d'elle.

à nouveau, elle réussit à s'enfuir, avec plusieurs compagnons. Mais alors qu'ils traversent un champ de mines, l'une de ses amies est tuée par l'un des engins. Lamia, elle, est grièvement blessée. Depuis, elle porte les stigmates de l'explosion qui a emporté son œil droit et brûlé sa peau.

 

(j'ai trouvé ces informations sur le site de Franceinfo, et franchement, je trouvais important de vous parler de ces deux femmes yézidies et de leur histoire...)

26 décembre 2016

La Poudre

Lauren Bastide propose de donner la parole à des femmes, pendant une heure, sans les interrompre intempestivement et en allant au fond de ce qu'elles sont.

c'est en podcast et vous pouvez écouter les émissions mises à disposition ici

 

static1.squarespace.jpg

15:52 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

Agence française pour la biodiversité

vendredi 23 décembre, Ségolène Royal a signé le décret de création de l’Agence française pour la biodiversité (AFB). elle sera opérationnelle dès le mois de janvier 2017.

"Face aux enjeux de perte de biodiversité et d’adaptation aux effets du changement climatique, l’Agence sera une référence institutionnelle au service d’un nouveau modèle de développement riche d’une biodiversité mieux connue, mieux préservée et mieux valorisée".

L’Agence française pour la biodiversité est créée en application de la loi de reconquête de la biodiversité – Communiqué de presse (23 décembre 2016) :
Un an d’action au service de la biodiversité :

Ces derniers mois ont été riches en actions au service de la protection de la biodiversité. Retour sur les avancées les plus significatives :

  • Le 8 août 2016, la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a été promulguée. Cette loi a pour ambition de protéger et de valoriser nos richesses naturelles. Elle donne de la biodiversité une vision dynamique, intégrée aux activités humaines et non plus limitée à des politiques de protection. Tout comprendre sur la loi pour la reconquête de la biodiversité
  • Biodiversité marine : plus de 20% des eaux françaises sont aujourd’hui classées « aires marines protégées »
    > Le 15 décembre 2016, Ségolène Royal installe le comité consultatif et de gestion de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises et annonce le dépassement de 20 % des eaux françaises classées en aires marines protégées.
    > Le 12 décembre 2016, le huitième parc naturel marin français s’est ouvert en Corse.
    > Le 25 novembre 2016, Ségolène Royal a créé l’aire marine protégée de l’atoll de Clipperton. 

Pollinisateurs

> Le 22 novembre dernier, Ségolène Royal annonçait de nouvelles mesures pour accélérer la reconquête des pollinisateurs.

- En octobre, elle a renforcé les moyens pour lutter efficacement contre les espèces exotiques envahissantes qui menacent la santé des abeilles. 
> Le 24 mars 2016, 111 communes ont reçu le label « Terre saine, communes sans pesticides ».

Lutte contre le braconnage et le commerce illégal d’espèces menacées

> Le 17 août 2016, Ségolène Royal a signé un arrêté interdisant le commerce de l’ivoire d’éléphants et de la corne de rhinocéros sur le territoire national, sauf dérogation exceptionnelle.
> Au Kenya, la ministre a soutenu la lutte contre le trafic d’espèces sauvages. 

Recherche et innovation : la Green Tech verte au service de la biodiversité

> En juin 2016 s’est tenu au ministère de l’Environnement un hackathon pour mieux connaître et protéger la biodiversité.

Noël

je ne vais pas laisser Noël passer sans venir mettre mon petit paquet de belles choses au pied de votre sapin. alors que le meilleur vous inonde chaque,jour, vous enveloppe et vous envole...

15672911_1197779343644700_7733169829304051183_n.jpg

(dessin Hélène Desputeaux)

15:41 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

18 décembre 2016

Prête-moi ta femme

j'ai assisté avec un vrai plaisir, un rire franc et plein, à cette pièce de théâtre, bien écrite et bien jouée, que je vous recommande grandement.

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

17:55 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

fermes d'avenir

Board-V5-Redimmenssioné-982x600.png

L’association fermes d'avenir, créée fin 2013, porte un projet sociétal ambitieux pour promouvoir un nouveau modèle d’agriculture, basé sur les principes de l’agroécologie et en phase avec le contexte socio-économique actuel.

Notre initiative se déroule suivant 3 axes :

  • Axe 1 : Création d’une microferme expérimentale en Touraine (à Montlouis-sur-Loire) afin de suivre les étapes nécessaires à une telle mise en place et d’en évaluer le modèle économique. La microferme a fait l’objet d’une conception minutieuse suivant les méthodes de la permaculture (design). 
    Une boîte à outils est rédigée au fil de l’eau par les deux conseillers en permaculture, Claire Uzan et Gildas Véret, pour expliciter les différentes étapes qui précèdent à la création d’une telle ferme.
    Concrètement, sera installée sur 1,4ha une ferme diversifiée en production maraîchère, et tous les chiffres intéressants pour analyser le modèle seront relevés. 
  • Axe 2 : Rédaction de recommandations et de conclusions par le Comité scientifique et économique, à l’attention des élus et dirigeants afin qu’ils puissent être moteurs dans le développement et relayer cette nouvelle réalité économique sur les territoires.
  • Axe 3Accompagnement des porteurs de projets, qu’ils soient des candidats à l’installation (agriculteurs en devenir) ou des propriétaires disposés à accueillir une microferme sur leurs terres (collectivités locales, entreprises, particuliers…).
    De nombreuses sollicitations parviennent à l'association chaque semaine, et des réponses adaptées à chacun sont mises en place, avec l’aide d’ingénieurs agro certifiés en permaculture.

si vous voulez soutenir cette association, il y a un manifeste à signer ici

migrants

j'aime cet homme et chacun de ses mots est un diamant précieux... (un clin d'oeil pour celui qui avale des tonnes de pastis et chante qu'il embrasse un flic.. beurk !)

écoutez et pensez à l'association Roya Citoyenne...

16 décembre 2016

Dalida

ce film, c'est obligé, je vais aller le voir... (avec mon Internénette numberone)

(et en plus... Nicolas Duvauchelle...)

19:50 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

maths : zéro ou... zéro ?

c'est un article paru dans Le Monde, et je vous assure que ce n'est pas parce que mon fils a pris "spé maths" que je flippe... pas du tout.....

 

"L’enquête internationale Timss(Trends in InternationalMathematics and Science Study) , rendue publique mardi 29 novembre, décrit une chute des performances en terminale S et de lourdes difficultés en CM1.

Une chute vertigineuse des résultats des élèves de terminale S et des scores mauvais en CM1. 

L’enquête porte sur deux niveaux de la scolarité : les enfants en quatrième année d’école élémentaire (en France, le CM1) et les lycéens de terminale scientifique. C’est une association internationale de chercheurs, l’IEA, fondée dans les années 1950, qui a la main sur l’organisation des tests menés dans une cinquantaine de pays au primaire et neuf seulement au lycée. Dans cette enquête, à laquelle la France n’avait jamais collaboré pour le niveau CM1 – et une fois seulement, en 1995, pour la terminale S –, c’est ce que savent et savent faire les élèves, sur la base des programmes scolaires (ou en tout cas de leur plus petit dénominateur commun à l’échelle de la planète), qui est mis en lumière. Et en France, à l’index.

En CM1, un niveau « significativement » bas

Les 4 870 élèves de l’échantillon français ont obtenu un score moyen de 488 points en mathématiques et de 487 points en sciences. C’est en deçà de la moyenne internationale (500) et européenne (525). En mathématiques, le quintette gagnant des pays ou économies asiatiques (Singapour, Hongkong, Corée, Taipei et Japon) devance la France de plus de 100 points, tandis que des pays voisins, avec lesquels notre école peut davantage se comparer (Allemagne, Suède, Pologne, Portugal, etc.), affichent des scores de 30 à 70 points supérieurs. Au ministère de l’éducation nationale, on fait profil bas. « Les résultats sont mauvais ; les élèves français sont en grand nombre peu performants, reconnaît-on au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem. Par rapport aux pays de l’Union européenne, la France est relativement en retard. »

Près de 45 % des élèves français sont dans le groupe le plus faible (dernier quartile) des pays européens, alors que seuls 11 % font partie de celui des meilleurs. On pensait notre école certes inégalitaire, mais capable au moins de produire une élite ; Timss tend à montrer que les scores de toutes les catégories d’écoliers, même les plus forts, ne s’éloignent pas du bas du classement.

Donnez-leur une suite chiffrée, « 6, 13, 20, 27… » ; demandez-leur de la poursuivre, ils sont seulement 59 % à avoir su répondre « 34 ». Ils sèchent encore plus sur les fractions : 15 % sont capables d’identifier, parmi quatre camemberts découpés en parts, celui correspondant à la fraction « 3/8 ». En sciences, 53 % parviennent à identifier, sur des images, un canard et une grenouille comme ovipares et non comme mammifères.

 

En terminale S, la dégringolade

Contrairement à ceux de CM1, les résultats des lycéens de terminale S peuvent être appréhendés sur le long terme. Comparés aux scores de 1995, ils ont chuté de près de 100 points – passant de 569 à 463 en maths, de 469 à 373 en physique. Timss identifie trois niveaux scolaires : « avancé », « élevé » et « intermédiaire ». Les élèves français ne sont, en 2015, que 1 % à atteindre le seuil « avancé » en maths. Il y a vingt ans, ils étaient 15 %. Ils sont aujourd’hui 11 % à avoir un niveau « élevé », contre 64 % en 1995.

A cette étape de la scolarité, les comparaisons internationales sont périlleuses. D’abord, parce que seuls neuf pays ont participé à Timss terminale S. Ensuite, parce que cette classe n’a pas le même statut selon les pays : en Russie ou au Liban – en haut du classement en maths –, elle est très sélective, réservée à une élite scientifique, alors que notre terminale S est, elle, ouverte aux bons élèves, quels que soient leur profil et leur souhait d’orientation. Depuis 1995, l’accès à la voie royale s’est même élargi, souligne-t-on au ministère, ce qui, pour lui, explique en partie cette tendance à la baisse. A refaire les calculs en ne tenant compte que des scores des « vrais matheux » (ceux de terminale S spécialité mathématiques) ou des lycéens visant une classe prépa, la France se situerait dans le peloton de tête.

Une troisième limite tient au fait que les questions posées ne recouvrent pas partout de la même manière les programmes. En France, « elles ne couvrent que 60 % du programme de maths », fait valoir la Rue de Grenelle, où l’on tient à soulignerque « le test de 1995 était plus en phase ». Entre les deux dates, les programmes français ont évolué. Ils ont intégré une bonne part de probabilités, de statistiques, d’algorithmes… que Timss n’évalue pas. Surtout, ils sont moins exigeants en termes de connaissances qu’il y a vingt ans, précisément pour s’ouvrir à un plus grand nombre d’élèves, disent certains spécialistes...."

 

 

19:44 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)