Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 août 2010

nage

Une fille nue nage dans la mer

Un homme barbu marche sur l’eau

Où est la merveille des merveilles

Le miracle annoncé plus haut ?

 

"Vous allez voir ce que vous allez voir" - Jacques Prévert

29 juillet 2010

toute une vie...

toute une vie sans te voir...

 

il est parti comme il était venu sans un mot avec un sourire au coin de ses lèvres

et moi je rêve encore de lui toutes mes nuits

juste ses pas sur le tapis carré dans la nuit

ses yeux qui me voient dans l'obscurité sa voix que j'entends dans mon rêve triste et belle

change mon destin touche-moi de loin je t'appelle pour rien mais ce que je crains c'est de passer toute une vie sans te voir

c'est ça qui me fait mal c'est ça qui me fait vieillir

toute une vie sans te voir à seulement t'imaginer je suppose comme un pauvre prisonnier ou bien comme un homme qui dort... tout...


... et j'ai perdu mon âme quand j'ai perdu ton sourire un jour quand j'ai tué mon amour

j'ai déjà les cheveux gris et je ne veux plus brûler ma vie...

 

c'est ça qui me fait maudire certains choix du hasard...

28 juillet 2010

empreintes sur la terre battue

les traces derrière nous

 

- tu vas où là ?

- j'avance

- t'as mal ?

- oui

- t'as peur ?

- non

27 juillet 2010

fourmis rouges

les fourmis rouges

j'aime j'adore j'aime j'adore j'aime j'adore...

c'était il y a un siècle une éternité une vie...

26 juillet 2010

otage

"L’information n’a pas encore été confirmée par l’Elysée. Selon le chef d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), l’otage français Michel Germaneau aurait été exécuté. Dans un enregistrement diffusé hier soir par Al-Jazira, Abou Moussab Abdel Wadoud explique avoir tué l'otage le samedi 24 juillet « pour venger nos six frères tués dans la lâche opération de la France ». Il fait référence à l’opération militaire de jeudi dernier organisée par les autorités mauritaniennes, appuyées par des militaires français, pour le libérer. Sept jihadistes sont morts pendant ce raid dans le désert malien. Mais aucune trace de l’'ingénieur à la retraite n’avait été retrouvée. Cette annonce de l’exécution de Michel Germaneau intervient un jour avant l’expiration de l’ultimatum lancé par Al-Qaïda au gouvernement français. L’organisation terroriste réclamait la libération de plusieurs de ses membres. Un conseil de défense et de sécurité est convoqué ce matin avec François Fillon, Brice Hortefeux et Bernard Kouchner.

 

Agé de 78 ans et originaire de Marcoussis (Essonne), Michel Germaneau participait à une mission humanitaire quand il a été enlevé le 19 avril dans le nord du Niger. Il était membre d’une association d’aide aux enfants du Sahel. Dans le dernier enregistrement diffusé par ses ravisseurs le 13 mai dernier, le Français apparaissait amaigri. Souffrant de problèmes cardiaques, il n’avait pas accès à ses médicaments qu’il devait prendre en permanence. « Cela fait un moment que nous n’avons plus de nouvelles claires de l’otage, explique un officiel au Parisien. On sait qu’il était très malade et qu’il n’avait pas pu obtenir d’assistance médicale. Nous ne sommes pas très optimistes depuis quelques temps déjà. » Il y a treize mois, Al Qaïda au Maghreb islamique avait déjà exécuté un otage britannique, Edwin Dyer, kidnappé six mois plus tôt."

19 juillet 2010

panais

c'est l'été, on mange frais... et pourquoi "ancien" ?

envie, comme ça, parce que c'est l'été et qu'on mange frais, de vous proposer une petite recette...

un gratin de panais... (pas le poisson, la racine !)

le panais, qu'est-ce c'est ?

longtemps confondu avec la carotte, le panais a une racine plus ou moins longue, de couleur blanchâtre. la forme parfois fourchue de la racine qui pourrait rappeler celle d'une bêche à deux dents. sa haute teneur en acide folique et en vitamine C en fait un aliment vraiment nutritif. il est très sucré.

pour faire la recette, il faut :

  • 300 g de panais
  • 100 g de pommes de terre
  • 100 g de patates douces
  • 150 g de gruyère râpé
  • 2 gousses d’ail écrasées
  • 150 g de crème fraîche
  • 30 g de chapelure
  • 25 g de beurre
  • huile d’olive
  • muscade
  • sel, poivre

 

et voilà la préparation :

"Laver et bien brosser les panais, il est inutile de peler ces légumes, on profitera au maximum de toutes les vitamines contenues dans les peaux.

Les couper en rondelles épaisses de 2 cm et les cuire à l’eau 10 mn environ avec les pommes de terre et les patates douces non épluchées.

Une fois cuites, éplucher les pommes de terre et les patates puis, les couper en rondelles.

Huiler un plat à gratin et y déposer les rondelles de panais, de patate douce et de pomme de terre en couches alternées en y intercalant entre chaque couche un peu de gruyère râpé et d’ail en purée. Saler et poivrer entre chaque couche.

Napper de crème fraîche et recouvrir du reste de fromage puis de chapelure.

Ajouter par-dessus quelques noisettes de beurre et une pincée de muscade."

Faire gratiner environ 20mn...


vous voulez voir à quoi ça ressemble ? à ça :

Gratin de panais


je vous dis bon appétit...

...ergo sum

ce soir au festival d'Avignon le off, je vais écouter ceci  (étonnant non ?) :

 

« Je pense donc je suis » Le discours de la méthode de René Descartes en slam

Adaptation et mise en scène : Alain Simon assisté de Gilles Jolly

Musique : Christophe Paturet – Lumières Syméon Fieulaine

Avec Alain Simon et Christophe Paturet au piano

 

Note d’intention : « Descartes a écrit et publié ce Discours en français pour qu’il s’adresse à tous. A l’époque où internet permet à chacun de se perdre avec plaisir dans un labyrinthe d’informations qui s’enchaînent au hasard des clics de souris et des liens, à l’époque du copié-collé, la méthode que propose Descartes est d’une étonnante actualité. Penser par soi-même, et surtout faire du doute l’outil pour évaluer toute chose sont devenus aujourd’hui indispensables.

Slamer Le discours de la méthode m’apparaît être une évidence, et emprunter ce moyen d’expression populaire pour transmettre Le discours de la méthode me semble une démarche fidèle au dessein de Descartes. Je suis heureux de le faire avec le concours de Christophe Paturet qui a écrit la musique de ce spectacle et l’interprète avec moi. » Alain Simon

Note sur la musique : La pensée de Descartes est apparue comme “la musique de J.-S. Bach, telle une rose épanouie dans l’immense plaine neigeuse du silence” (Milan Kundera), dont l’héritage aujourd’hui maintes fois métissé jamais renié habite nos esprits, nos oreilles.
Le Slam s’affranchit, style poétique urbain, des conventions établies. Qui peut dire en quoi… consiste une “musique de slam” ? Celle-ci se montre lyrique, celle-là électronique, cette autre nulle ou non avenue.
Slamer le
Discours de la méthode, voilà qui rime à valser les sourdines de la pensée, dissoudre les lames du groove, soupçonner les accords parfaits.  Joli panorama pour un pianiste qui croit. Au doute, en la science, en Bach, en Monk. En somme, Dieu ? Christophe Paturet


 

16 juillet 2010

la fée des livres

 

la librairie la Fée des Livres à Pertuis s'appelle également librairie Magalianne parce qu'elle est tenue par Magali Ferrer et Anne Lignon, deux fées des livres qui veillent sur la destinée de cette librairie destinée aux plus jeunes.

ouverte en août 2008, la librairie Les Fées des Livres à Pertuis est spécialisée dans les ouvrages pour la jeunesse.

dans un espace de 130 m2, la librairie Les Fées des Livres à Pertuis propose une sélection de quelque 5000 livres destinés à un jeune public, des plus petits aux adolescents, ainsi que des jeux éducatifs, des jouets.

un endroit accueillant et où il fait bon venir cueillir de belles découvertes...

Librairie Les Fées des Livres

389 Avenue du 8 Mai 1945

84120 Pertuis

13 juillet 2010

el secreto

je vous recommande cet excellent roman de l’argentin Eduardo Sacheri "La pregunta de sus ojos", non encore traduit apparemment.

Il s’agit du livre qui a a inspiré le non moins excellent film du réalisateur argentin Juan José Campanella, "El secreto de sus ojos" (Dans ses yeux en français), qui a remporté l’oscar du meilleur film étranger en 2010.

L’auteur de "Esperándolo a Tito y otros cuentos de fútbol", edité en España sous le nom de "Los traidores y otros cuentos" (2000), signe avec ce livre son premier roman publié en 2005.

Ce roman policier qui nous tient en haleine jusqu’à son dénouement nous plonge dans l’Argentine des années 60 et 70 qui sombre peu à peu dans la violence politique Benjamin Chaparro, ancien secrétaire auprès dune chambre d’instruction revient trente ans après sur un homicide qu’il n’a jamais pu oublier. Désormais retraité, il repasse une grande partie de sa vie, les différentes phases de cet homicide et l’histoire d’un amour secret. (dans le film il s'appelle Benjamin Esposito et revient 25 ans après mais bon... c'est vraiment bien fait...).

une belle leçon sur la justice, la passion et les amours tus...

"comment peut-on vivre le vide toute sa vie ?"... allez savoir...

 

Dans ses yeux

avec Soledad Villamil, Ricardo Darin et Pablo Rago... entre autres


11 juillet 2010

insomnies encore

si s'endormir c'est mourir laissez-moi mes insomnies, j' aime mieux vivre en enfer que de dormir en paradis.

si s'endormir c'est mourir laissez-moi mes insomnies, j' aime mieux vivre en enfer que de mourir en paradis.

 

04 juillet 2010

daffodils

I have decided to leave you forever.
I have decided to start things from here.
Thunder and lightning won't change,
What I'm feeling and the daffodils look lovely today,
And the daffodils look lovely today,
Look lovely today.

Ooh, in your eyes I can see the disguise.
Ooh, in your eyes I can see the dismay.
Has anyone seen lightning?
Has anyone looked lovely?
And the daffodils look lovely today,
And the daffodils look lovely today,
Look lovely today...

 

01 juillet 2010

beautiful tango

pour compenser mon absence scribouillarde, je vous glisse un air qui ravit mes esgourdes in this time...

good trip !

 

27 juin 2010

alter ego

où tu es, j'irai te chercher

où tu vis, je saurai te trouver,

où tu te caches, laisse-moi deviner

où que tu sois, je voudrais que tu saches que dans mon coeur rien ne change, t'es toujours là mon ange

il manque un temps à ma vie

il manque un rire je m'ennuie

il me manque toi, mon ami

 

24 juin 2010

politique ???

c'est bizarre d'entendre que je dois faire partie de 2 millions de gens, moi qui aime ne pas ressembler à la masse populaire, j'en suis heureuse pourtant... et pire, fidèle !

honte à moi d'aimer écouter quelqu'un que 2 millions d'autres aiment aussi...

tiens, pour une fois, j'assume...

mais qui manquera à qui ??

23 juin 2010

père Lachaise

PHOTO : CC RICARDO.MARTINS

TEXTE: ALEXANDRE MENGUY ET CLÉMENT MOUTIEZ

LES PIAFS DU PÈRE-LACHAISE

Se balader la tête en l’air dans les allées du cimetière est une idée de la ville de Paris dans le cadre de l’année de la biodiversité.

Jumelles au cou, ils sont une dizaine, ce matin, pressés de découvrir les oiseaux du Père-Lachaise. Les ornithologues en herbe ne sont pas tous vêtus de couleurs sombres comme conseillé au préalable. Pascal Bonneau, de l’agence d’écologie urbaine, les rassure: «Ce n’est pas notre tenue qui effraie les oiseaux mais plutôt notre comportement.» Quelques mètres plus loin, le groupe s’arrête. Un martinet tournoie dans le ciel, le naturaliste précise:«Cette espèce venue d’Afrique ne se pose jamais, même pour s’accoupler», une imposante silhouette noire vient de se poser sur la cime d’une sépulture.

«Oh un corbeau!», s’exclame une participante. «Eh non, c’est une corneille», rétorque Pascal avec un large sourire. Pourtant, la ressemblance est frappante : robe noire aux reflets métalliques et croassements familiers. À nos pieds, vers au bec, un rouge-gorge semble chercher son nid dans une lisière de lauriers. Il existe plu- sieurs strates d’habitation et certains oiseaux préfèrent garder les pattes sur terre. Mais attention à se protéger des chats qui sont leurs premiers prédateurs. Une sortie ornithologique éveille les sens. La vue bien sûr, et l’ouïe aussi car «on les entend avant de les voir», plaisante Pascal.

La niche écologique du Père-Lachaise est un paradis pour les oiseaux cavernicoles, comme le troglodyte, petite boule grosse comme un citron. Les initiés du groupe n’hésitent pas à ponctuer de leurs connaissances à chacune des haltes. Ornithologue confirmé, un Québecois discerne sans difficulté le « concert »offert à nos oreilles. «Les oiseaux communiquent avec des dialectes qui diffèrent selon leurs lieux d’habitations. Par exemple, les étourneaux ont un accent français !», affirme-t-il. Chapeau australien sur la tête, jumelles de vision nocturne au cou et chaussures de randonnée aux pieds, un autre suiveur participe: «Là, c’est un ramier; il chante en 2 tons et 5 syllabes.»

La procession continue: hêtre pourpre, sycomore, glycine...Le naturaliste souligne aussi la diversité végétale du cimetière ; celle-ci permet à une trentaine d’espèces de cohabiter sur ce territoire. Parfois, elles se disputent, comme ces deux merles qui bataillent sur une branche.«De chez moi, je les regarde souvent s’affronter pour des antennes de télévision», témoigne une voisine du XXe arrondissement. En ville, ces guerres de clocher ne s’entendent que le matin et le soir. Le reste du temps, leur son laisse place au vacarme des autos. À l’inverse, les allées du cimetière offrent des moments de calme, un luxe à Paris. À l’heure du bilan, les participants sont unanimes : le Père-Lachaise n’est pas un attrape pigeon.

22 juin 2010

avant dernière

il paraît que...

 

21 juin 2010

foot encore...

pas beaucoup de courage ce soir pour rédiger un post sympa, alors je vous glisse cet article trouvé dans Le monde...

j'aurai pu en faire une nouvelle...

-------------------

L'enfant de Soweto...

par Martine L. Petauton, Professeur d'Histoire-Géographie

18 juin 2010

aïe Mexico !

je ne voudrais pas en rajouter dans le sentiment d'humiliation qui semble gagner le coeur des Français fous de foot, mais n'empêche, s'il avait joué, ça ne serait pas arrivé !!

si si ! croyez-moi, monsieur Domenech, rien ne vaut un Gourcuff sur le terrain, je vous l'avais pourtant suggéré celui-là...

Govou, Ribeiri, Anelka ou Malouda... franchement monsieur Domenech, c'est pousser loin mémé dans les orties... en tous cas, ils ont montré leur talent, hier, c'est indéniable !!!

et surtout n'allez pas croire, j'ai boycotté le match... sans Gourcuff, ça ne m'intéressait pas... (en plus moi, j'étais pour Bafana Bafana, alors...)

allez, une autre petite photo pour le plaisir ...

yoan gourcuff Yoann Gourcuff en slip ou Yoan Gourcuff torse nu ? Au choix ; )

18 juin 1940

tout le monde le sait :

"L'appel du 18 Juin" est le premier discours prononcé par le général de Gaulle à la radio de Londres, sur les ondes de la BBC, le 18 juin 1940, dans lequel il appelle à ne pas cesser le combat contre l'Allemagne nazie et dans lequel il prédit la mondialisation de la guerre. Ce discours – très peu entendu sur le moment mais publié dans la presse française le lendemain et diffusé par des radios étrangères – est considéré comme le texte fondateur de la Résistance française, dont il demeure le symbole.

L'amiral français François Flohic, aide de camp du général de Gaulle pendant la Seconde Guerre mondiale, et Antoine Dupont Fauville, le secrétaire général de la Fondation de Gaulle, avant de monter dans l'Eurostar en direction de Londres vendredi matin, gare du Nord à Paris. <br>Environ 200 anciens combattants français ont fait le voyage à bord d'un train spécialement affrété pour la commémoration, à Londres, du 70e anniversaire de l'appel du général de Gaulle le 18 juin 1940. Le train a d'ailleurs été décoré avec plusieurs portraits du Général.

ça fait donc soixante-dix ans, cette année...

pas rien quand même...

 

condoléances


podcast