Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 août 2009

persan

 

visuel

 

dans le Grand Bazar de Téhéran, il existe un rayon "lingerie fine" où on peut trouver des soutiens-gorges rouges avec moult dentelles, des strings, des dessous plus affriolants les uns que les autres...

voilà qui laisse deviner un autre univers charnel et tout en sensualité sous le voile que les Iraniennes portent...

après tout, dans le Coran, il est conseillé aux femmes de se rendre désirable pour leurs époux...

comme quoi, la féminité est en nous comme un souffle vital...

au-delà de ces dessous cachés, enfouis, transgressés... il y a une autre réalité :

dans son livre "La vallée des aigles : autobiographie d'une fuite" (chez Actes Sud), Sorour Kasmaï raconte :

"Il y a vingt ans, deux jeunes Iraniennes de Téhéran, francophiles et francophones, deux sœurs, deux jeunes militantes, fuyaient la terreur des mollahs et la révolution qui dévorait ses propres enfants. "Téhéran vivait cette année-là ses jours les plus noirs, ses nuits les plus blanches."

 

photoLivre photoLivre

et dans "Le cimetière de verre" (toujours chez le même éditeur), elle nous raconte : "La nuit de la révolution, en 1979, tous les habitants de Téhéran furent invités à monter sur les toits pour scruter la lune, ce vieux pays des rêves de l'humanité.Mais après une nuit d'euphorie, ils ne reçurent en partage que des trous noirs qui s'ouvrirent dès le lendemain matin dans les rues de la ville."

de quoi en apprendre plus sur ces horizons persans...

31 juillet 2009

Dawanda shopping

 

allez y faire un tour...

26 juillet 2009

cocaïne

fut un temps, j'ai beaucoup écouté ça...

 

21 juillet 2009

40 ans

non... ne sortez pas les bougies pour un "happy birthday" intime... je n'ai pas 40 ans aujourd'hui...

mais cela fait 40 ans que...

le 20 juillet 1969 à 22h 56mn 15s EDT (soit le 21 juillet à 02h56 pour les Européens) Neil Armstrong pose le pied (gauche) sur le sol lunaire.

un milliard d'être humains suivent l'exploit en temps réel ou presque sur leurs écrans de télévision, et l'entendent prononcer ce fameux "petit pas pour l'homme, mais un grand saut pour l'Humanité".
six heures après avoir posé le module lunaire "Eagle" sur la Lune, un homme foulait pour la première fois, un autre sol que celui de la Terre.

rejoint un quart d'heure plus tard par Edwin Aldrin, les deux hommes passeront deux heures environ sur le sol lunaire avant de rejoindre l'Eagle, puis le module Columbia dans lequel les attendait Michael Collins. ils ramènent avec eux plus de 20 kg de roches lunaires.

 

 

lem.jpg

CSM et LEM

le module de commande et de service (CSM) est le centre vital des missions Apollo. il est constitué du module de commande (CM) dans lequel se tient l'équipage et du module de service (SM) qui contient les servitudes et le système de propulsion principal.
le module de commande de forme conique est muni de hublots. il est situé en haut de la fusée Saturn V et, dans la pensée des constructeurs, il a été conçu pour faire revenir 3 hommes sur terre depuis n' importe où... 

le module lunaire ou LEM (pour Lunar Excursion Module) est le véhicule spatial utilisé dans le cadre du programme Apollo pour débarquer des hommes sur la Lune. son rôle est de faire atterrir sur la Lune 2 des 3 membres d'équipage du vaisseau Apollo avec des équipements scientifiques, de leur permettre d'y séjourner 2 à 4 jours avant de décoller pour rejoindre le Module de Commande et de Service (CMS) resté en orbite lunaire et chargé de ramener l'équipage sur Terre.

17 juillet 2009

la tribu

j'ai loupé mon "homme" au chant puissant hier à Carrhaix, mais je me consolerai en allant ce soir voir Manaü, à Manosque...

"si tu ne vas pas à la Bretagne, la Bretagne vient à toi..."

un parfum de l'origine de ma descendance...

15 juillet 2009

vieilles charrues

visuel de l'événement ci-contre

 

"Il" sera là-bas, le jeudi 16, demain donc, et je n'y serai pas.

Bruce Springsteen & The E Street Band, considérés comme "le meilleur groupe du monde sur scène", donneront un concert exceptionnel le jeudi 16 juillet, pour l’unique date française de l’été et la première dans l’ouest. succulente cerise sur le gâteau, le Festival des Vieilles Charrues accueille également trois autres formations pour cette soirée inaugurale déjà historique, dont le groupe pop-rock américain The Killers et Fiction Plane et son leader qui n’est autre que le fils de Sting.

 

 

je n'y serai pas,moi.

et pourtant... j'aurai tant aimé...

ou peut-être que non, finalement... parce que j'ai peut-être juste besoin de ne l'écouter que dans la solitude et l'exclusivité, mon "homme", en ce moment... peut-être...

alors, si vous y allez, racontez-moi, je vous en prie, je vous en prie...

 

11 juillet 2009

saisons

parce qu'il y a eu un 10 avril, un 10 mai, un 10 juin, un 10 juillet... il reste à espérer que le reste des saisons à venir passe dans le "caos calmo"...

 

09 juillet 2009

jalousie

une légèreté du matin...

05 juillet 2009

P.S.

il va falloir que je trouve un peu de temps pour vous parler de diverses choses...

je vais y arriver, c'est sûr...

en attendant, j'ai juste envie de ce clin d'oeil...

 

02 juillet 2009

Picasso ?

je finis mon travail d'écriture d'une pièce de théâtre sur Picasso pour la compagnie Sennaga, en collaboration avec Agnès Pétreau.

envie de vous faire partager la varéiét des facettes de cet homme dit de génie..

 

c'est tout...

Trash Yéyé

 

Allongez-vous, enlevez presque tout 
Secouez vos bijoux
C'est pas la peine de faire comme si c'était bien.

Taisez-vous, mettez-vous à genoux
Moi je reste debout
C'est pas la peine d'être à la hauteur de rien.

Penchez-vous, relevez vos froufrous
Ne faites pas la moue
Mais dites-moi encore "je suis ta putain..."

Regardez-vous, en sueur le rose aux joues
Et des bleus de partout
On vous croirait presque passé sous le train.

Rhabillez-vous, rejoignez votre époux
Vos baisers aigres doux
C'est pas la peine de faire comme si c'était bien.

Si tu m'aimes un peu, je t'aime un peu...c'est tout

Rentrez chez vous, prenez un bain de boue
Même un bain à remous
Pour oublier à quel point c'était très bien, oh c'était trop bien.

Rendez-vous, près du tout à l'égout
Ne portez rien dessous
c'est pas la peine de faire comme si c'était bien

 

La garçonnière - Benjamin Biolay

28 juin 2009

adieu Mickaël

l'homme le plus adulé au monde n'est plus, la star la plus tourmentée qui soit a rend l'âme... jeudi 25 juin 2009, des suites d'un arrêt cardiaque...

il y a ceux que l'on pense immortels, ceux qui deviennent éternels...

 

La saga Michael Jackson

 

il y a un an, l’écrivain Michel Houellebecq et le plasticien Jeff Koons croisaient leur vision de Michael Jackson : "ni homme, ni femme, ni noir, ni blanc..."

c’est à l’initiative de Ben Luke, l’un des rédacteurs en chef du Art World Magazine, qu’un dialogue-interview est organisé, en juin 2008, entre l’écrivain Michel Houellebecq et le plasticien Jeff Koons.

la rencontre, a lieu au château de Versailles, où l’artiste américain exposera trois mois plus tard.

c’est dans le salon de Vénus que sera présentée Michael Jackson and Bubbles, une sculpture en porcelaine (éditée à trois exemplaires, plus une épreuve d’artiste), créée par l’artiste en 1988 et inscrite dans la trame narrative des expositions intitulées «Banality» («Banalité») présentées simultanément à New York, Cologne et Chicago cette année-là.

«christique» : les propos de Jeff Koons et Michel Houellebecq sont retranscrits sur huit pages au début du livre (Jeff Koons, Versailles, Laurent Le Bon et Elena Geuna, Editions Xavier Barral) édité à l’occasion de la manifestation versaillaise.

à la question que lui pose l’auteur de la Possibilité d’une île : "Vous avez fait une sculpture à partir d’une icône de la culture pop : Michael Jackson… Préférez-vous être à sa place ou à la vôtre ? Même si vous n’avez pas vraiment le choix", l’artiste américain répond d’emblée : "J’ai toujours considéré Michael Jackson comme un personnage tragique. Quand j’ai montré Michael Jackson and Bubbles… il s’agissait d’une sculpture le représentant tel un personnage christique…"

dans la question suivante, Michel Houellebecq enchaîne : "Il m’arrive de faire référence aux personnages issus de la culture de masse dans mes livres : Mick Jagger, Brigitte Bardot… Michael Jackson est une exception. J’avais envie de parler de lui, et d’expliquer pourquoi il m’apparaissait comme la première vraie star de l’histoire du monde : parce qu’il avait essayé de muter, d’être quelque chose qui dépasse les catégories humaines - ni homme, ni femme, ni Noir, ni Blanc… Pour ce qui vous concerne, utiliser Michel Jackson était-il le résultat d’une réflexion préalable ou d’une institution ?"

et Jeff Koons de répondre : "J’étais très impressionné par Michael Jackson au milieu des années 1980… Il y avait chez lui une certaine radicalité qui le poussait à ne pas laisser le temps au temps, à ne pas suivre le cours normal des choses : une volonté de transformation, de transcendance…"

«respiration» : Michel Houellebecq demande alors : "J’aimerais savoir ce qui vous intéressait le plus chez lui ? Les clips vidéo, sa façon de danser? Ses photos ? D’où votre intérêt vient-il ?"

"Sa façon de danser m’impressionnait, c’était un moment très fort du direct à la télévision, précise Jeff Koons. J’étais impressionné par sa respiration… Dans mon travail, la respiration est une référence constante. Mais, pour en revenir à la sculpture, une de mes références sont les pyramides de Gizeh. Quand on regarde cette sculpture, on peut y voir trois pyramides ; une pyramide centrale, puis la jambe de Michael Jackson - même la rayure de son pantalon prend la forme pyramidale - et son bras qui crée une autre pyramide. Ça rappelle aussi Toutankhamon ou Nefertiti, c’est une forme très égyptienne."

 

24 juin 2009

boris vian

hier, c'état l'anniversaire de sa mort.

bizarre de fêter une mort.

mais pas si bizarre quand on voit avec quelle ferveur on fête les naissances...

Boris Vian avait un coeur fragile. étouffé.

mais il a su nous en livrer la substantielle moelle...

de la pulpe d'humour, un zeste de dérision et tellement de riche extravagance...

c'est son coeur qui l'a lâché. pas ses mots...

 

15 juin 2009

dinosaures

paléontologue, membre de l'Académie des Sciences dans la section les sciences de l'univers et chasseur pacifique de dinosaures, Philippe Taquet a été directeur du Muséum national d'histoire naturelle

 

dans le hors série du Monde actuellement dans les kiosques : "Darwin, l'évolution quelle histoire !", Philippe Taquet a été interviewé par Christine Galus. l'article s'intitule "Les dinosaures étaient des merveilles d'architecture".

Philippe Taquet avoue :

"En 1964, mes pas ont croisé la piste des dinosaures et, depuis, mes souliers ont beaucoup voyagé, du désert du Ténéré au sertão du Brésil, de la forêt du Laos aux steppes de Mongolie ; j'ai eu la chance de découvrir quelques dinosaures et la joie de partager la vie de nombreux terriens, Touaregs du Niger, Berbères du Haut-Atlas marocain ou vignerons des Corbières. "Un voyage au coeur de la science, précis et documenté, mais tout imprégné du petit frisson propre au récit d'aventures."

 

13 juin 2009

a voté !

visuel du dossier

j'ai passé sous silence le surprenant résultat du vote des élections européeenes.

par manque de temps.

je voudrais revenir sur l'histoire du vote des femmes... pas gagné au départ...1944, enfin les femmes peuvent voter

Il y a 65 ans exactement, le 21 avril 1944, bien après la Nouvelle Zélande, la Mongolie ou même la Turquie, la France accordait aux femmes le droit de vote et d'éligibilité.

Le vote des femmes françaises résulte d'une ordonnance du 21 avril 1944 prise par le Gouvernement provisoire du général de Gaulle, à Alger : « Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes ».

Les femmes ont participé activement à la résistance et on se rend compte qu'elles peuvent jouer un rôle dans la société.

Ainsi un an plus tard, le 29 avril 1945, elles peuvent pour la première fois faire entendre leurs voix, c'était lors d’élections municipales.

Si les femmes sont nombreuses à s’être rendues aux urnes, toutes ne sont pas convaincues de l’utilité de la chose...

Les femmes auraient pu avoir le droit de vote bien plus tôt. Les députés le souhaitaient mais les sénateurs s’y sont opposés à plusieurs reprises craignant, entre autres préjugés, que les femmes soient trop influencées par l’Eglise ou qu’elles renforcent le camp conservateur.

Jusque là c'étaient les hommes qui géraient les affaires publiques. A la maison également, ils étaient les chefs de famille incontestés.

 

 

L’évolution du vote des femmes

 

La crainte des hommes de voir le vote des femmes pencher du coté de l’Eglise ou des conservateurs s’est finalement révélée infondée. Les femmes votent aujourd’hui plus à gauche que les hommes.

Si leur vote a évolué au fil des années, les femmes se sont toujours distinguées des hommes en votant bien moins qu’eux pour le Front National.

Les femmes, explique Janine Mossuz-Lavau, directrice de recherche au CEVIPOF, le Centre de recherches politiques de Sciences Po, ont ce rôle de modératrices, elles veulent défendre ce qu'elles ont mis tant de temps à acquérir.

La politologue a constaté que sans le vote des femmes, le leader du FN serait arrivé en tête le soir du 1er tour.

Après le vote, la nouvelle frontière des femmes c’est la représentativité au sein de la classe politique. La loi de 2000 sur la parité n'aura pas permis de voir les bancs du Parlement remplis dans les mêmes proportions : à peine 21,9 % de sénatrice, 18,5 % de députées.

 



07 juin 2009

big up

parce que je ne suis pas éternelle...

 

 

03 juin 2009

sécurité

après tout, aujourd'hui il paraît que j'ai le droit d'être égocentrique, alors, un petit plaisir...

 


podcast

the boss

Giants Stadium

 

grand concert au Giants stadium, le 8 et 9 octobre, dates supplémentaires...

si le père Noël lisait ces lignes...

02 juin 2009

en selle

 

FDV2009.jpg

 

 

14 mai 2009

drôle de dame

les femmes peuvent être blessées, humiliées...

mais elles peuvent être aussi blessantes et humiliantes.

celle-ci a 22 ans lors de la photo.

c'est dans la prison d'Abou Ghraib en Irak...

Lynndie England est une jeune soldate américaine, qualifiée de tortionnaire, dont on a utilisé les services féminins pour mieux humilier les prisonniers irakiens.

 

Lynndie England drags a detainee known as Gus by a leash around the neck. Megan Ambuhl looks on.

quand les femmes sont ainsi, elles ressemblent à des hommes.

et là, on se dit que l'égalité des sexes c'est vraiment une belle connerie.

je préfère quand les hommes essaient d'être égaux aux femmes en intelligence, sensibilité et jugement humain.

quand les femmes sont ainsi, je les hais...