Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 décembre 2016

migrants

j'aime cet homme et chacun de ses mots est un diamant précieux... (un clin d'oeil pour celui qui avale des tonnes de pastis et chante qu'il embrasse un flic.. beurk !)

écoutez et pensez à l'association Roya Citoyenne...

16 décembre 2016

Dalida

ce film, c'est obligé, je vais aller le voir... (avec mon Internénette numberone)

(et en plus... Nicolas Duvauchelle...)

19:50 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

maths : zéro ou... zéro ?

c'est un article paru dans Le Monde, et je vous assure que ce n'est pas parce que mon fils a pris "spé maths" que je flippe... pas du tout.....

 

"L’enquête internationale Timss(Trends in InternationalMathematics and Science Study) , rendue publique mardi 29 novembre, décrit une chute des performances en terminale S et de lourdes difficultés en CM1.

Une chute vertigineuse des résultats des élèves de terminale S et des scores mauvais en CM1. 

L’enquête porte sur deux niveaux de la scolarité : les enfants en quatrième année d’école élémentaire (en France, le CM1) et les lycéens de terminale scientifique. C’est une association internationale de chercheurs, l’IEA, fondée dans les années 1950, qui a la main sur l’organisation des tests menés dans une cinquantaine de pays au primaire et neuf seulement au lycée. Dans cette enquête, à laquelle la France n’avait jamais collaboré pour le niveau CM1 – et une fois seulement, en 1995, pour la terminale S –, c’est ce que savent et savent faire les élèves, sur la base des programmes scolaires (ou en tout cas de leur plus petit dénominateur commun à l’échelle de la planète), qui est mis en lumière. Et en France, à l’index.

En CM1, un niveau « significativement » bas

Les 4 870 élèves de l’échantillon français ont obtenu un score moyen de 488 points en mathématiques et de 487 points en sciences. C’est en deçà de la moyenne internationale (500) et européenne (525). En mathématiques, le quintette gagnant des pays ou économies asiatiques (Singapour, Hongkong, Corée, Taipei et Japon) devance la France de plus de 100 points, tandis que des pays voisins, avec lesquels notre école peut davantage se comparer (Allemagne, Suède, Pologne, Portugal, etc.), affichent des scores de 30 à 70 points supérieurs. Au ministère de l’éducation nationale, on fait profil bas. « Les résultats sont mauvais ; les élèves français sont en grand nombre peu performants, reconnaît-on au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem. Par rapport aux pays de l’Union européenne, la France est relativement en retard. »

Près de 45 % des élèves français sont dans le groupe le plus faible (dernier quartile) des pays européens, alors que seuls 11 % font partie de celui des meilleurs. On pensait notre école certes inégalitaire, mais capable au moins de produire une élite ; Timss tend à montrer que les scores de toutes les catégories d’écoliers, même les plus forts, ne s’éloignent pas du bas du classement.

Donnez-leur une suite chiffrée, « 6, 13, 20, 27… » ; demandez-leur de la poursuivre, ils sont seulement 59 % à avoir su répondre « 34 ». Ils sèchent encore plus sur les fractions : 15 % sont capables d’identifier, parmi quatre camemberts découpés en parts, celui correspondant à la fraction « 3/8 ». En sciences, 53 % parviennent à identifier, sur des images, un canard et une grenouille comme ovipares et non comme mammifères.

 

En terminale S, la dégringolade

Contrairement à ceux de CM1, les résultats des lycéens de terminale S peuvent être appréhendés sur le long terme. Comparés aux scores de 1995, ils ont chuté de près de 100 points – passant de 569 à 463 en maths, de 469 à 373 en physique. Timss identifie trois niveaux scolaires : « avancé », « élevé » et « intermédiaire ». Les élèves français ne sont, en 2015, que 1 % à atteindre le seuil « avancé » en maths. Il y a vingt ans, ils étaient 15 %. Ils sont aujourd’hui 11 % à avoir un niveau « élevé », contre 64 % en 1995.

A cette étape de la scolarité, les comparaisons internationales sont périlleuses. D’abord, parce que seuls neuf pays ont participé à Timss terminale S. Ensuite, parce que cette classe n’a pas le même statut selon les pays : en Russie ou au Liban – en haut du classement en maths –, elle est très sélective, réservée à une élite scientifique, alors que notre terminale S est, elle, ouverte aux bons élèves, quels que soient leur profil et leur souhait d’orientation. Depuis 1995, l’accès à la voie royale s’est même élargi, souligne-t-on au ministère, ce qui, pour lui, explique en partie cette tendance à la baisse. A refaire les calculs en ne tenant compte que des scores des « vrais matheux » (ceux de terminale S spécialité mathématiques) ou des lycéens visant une classe prépa, la France se situerait dans le peloton de tête.

Une troisième limite tient au fait que les questions posées ne recouvrent pas partout de la même manière les programmes. En France, « elles ne couvrent que 60 % du programme de maths », fait valoir la Rue de Grenelle, où l’on tient à soulignerque « le test de 1995 était plus en phase ». Entre les deux dates, les programmes français ont évolué. Ils ont intégré une bonne part de probabilités, de statistiques, d’algorithmes… que Timss n’évalue pas. Surtout, ils sont moins exigeants en termes de connaissances qu’il y a vingt ans, précisément pour s’ouvrir à un plus grand nombre d’élèves, disent certains spécialistes...."

 

 

19:44 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

11 décembre 2016

toi, ma maman... à l'honneur

ce weekend au marché de Noël de Gignac-la-Nerthe où je dédicaçais mes ouvrages jeunesse, une lectrice m'a appris la belle nouvelle d'un article sur cet album qui connaît un grand succès "Toi, ma maman... à l'infini", paru dans le Femina du 3 décembre 2016...

chouette, non ?

Critique toi ma maman.jpg

snob

je reprends ceux qui font des fautes en parlant, qui n'accordent pas les participes, qui oublient les pluriels, ceux qui font des fautes en écrivant, et parfois avec une certaine hauteur.

je parle de film ou de livre intéressant comme si tout le monde les connaissait.

je me soigne en homéopathie, refuse antibiotique et vaccin et argumente que je n'ai pas fait ce choix au hasard mais que je connais bien les raisons.

j'ai des idées arrêtées sur la politique mais ne milite pas : je ne veux ne pas convaincre comme si mes idées étaient les seules valables.

je confectionne la pâte de mes quiches et tricote mes pulls, je cire mes chaussures. Je fais du café dans une cafetière avec des filtres recyclés.

je n'aime pas les étiquettes blanches collées à la semelle des chaussures, les bretelles de soutien-gorge tirebouchonnées, les étiquettes des pulls qui sortent du cou, les boulettes sur les pulls, les parfums fleuris.

je superpose une veste et un manteau. je mets des cravates s'il le faut.

je fume une cigarette en soirée, je m'habille "à ma façon", je porte des dessous coordonnés et j'assortis mes boucles d'oreille à mes fringues. Je suis heureuse que mes enfants soient intelligents, différents, hors normes.

je suis fidèle à certaines marques depuis des années.

je n'aime pas la médiocrité la paresse le manque d'ambition personnelle. ni le manque de substance. 

je suis snob.

08:57 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

09 décembre 2016

crevasse et banquise

on est vendredi, jour des écolo-qui-n'y-vont-pas-molo alors je vous livre une information importante, qui me fait frémir et m'attriste.

quand les grands industriels de toute la planète prendront-ils conscience qu'ils nous détruisent à petit feu ?

voilà un article passionnant de Clothilde Alfsen :

"D’après une étude publiée le 29 novembre, une crevasse dans la banquise de l’Antarctique occidental laisse présager de nouveaux effondrements de glace importants. 

Wikipedia/ Pine Island Glacier crevasse

Wikipedia/ Pine Island Glacier crevasse

En juillet 2015, un gigantesque iceberg s’est détaché du glacier de l’île du Pin, situé dans la partie occidentale de l’Antarctique. Des scientifiques de l’université d’État de l’Ohio ont annoncé avoir trouvé la cause de cette effondrement et ont divulgué les résultats de leurs recherches dans une étude publiée dans le journal Geophysiphical Research Letters, relayée sur le site EurekaAlert! Ils ont notamment observé une immense crevasse dans la calotte glaciaire qui n’annonce rien de bon.

Alerte aux crevasses

L’an dernier, cette crevasse longue de 32 kilomètres avait fendu en la surface du glacier de l’île du Pin et un iceberg de 360 kilomètres carrés s’en était détaché. Selon les chercheurs de l’université de l’Ohio, cités par Mashable, le réchauffement de l’eau a fait fondre la glace par en dessous, ce qui a provoqué la fissure. C’est pour eux une preuve de plus que le réchauffement climatique risque de créer de nouvelles crevasses dans l’inlandsis Ouest-Antarctique, la partie occidentale de la calotte polaire. La conséquence de ces détachements pourrait être l’effondrement de la calotte polaire, ce qui entraînerait une montée spectaculaire et désastreuse du niveau des mers, et de possibles inondations un peu partout sur la planète.

Comme le souligne Mashable France, une étude de la revue Nature évoquait récemment une augmentation d’un mètre du niveau de la mer d’ici à 2100 en cas d’effondrement de la calotte polaire. Certaines études encore plus pessimistes annoncent une augmentation de 3 mètres… et la disparition totale des villes de New York, Miami ou Dacca.

“La question n’est maintenant plus de savoir si la calotte glaciaire de l’Antarctique va fondre, mais quand”, déclare Ian Howat, directeur de l’étude et professeur associé en sciences de la terre à l’université d’État de l’Ohio, dans un communiqué de presse, cité par Mashable US.

Vallée glacière et courants chauds

Ce qui  inquiète le plus les scientifiques, c’est que la crevasse s’est formée au milieu de la banquise, c’est-à-dire là où celle-ci est normalement la plus solide.

Toujours d’après les propos de Ian Mowat relayés par Mashable, la crevasse est apparue dans une vallée glaciaire, où un courant d’eau chaude a dû s’introduire. Et les vallées glaciaires sont nombreuses sur la banquise…

Mais pour Ian Joughin, ingénieur au laboratoire de physique appliquée de l’université de Washington, cette fissure pourrait en fait être nécessaire à l’écoulement de la glace. “Le lieu de la fissure n’est pas si différent des lieux des précédentes fissures”, confie-t-il. Pour lui, “il est trop tôt pour dire s’il s’agit d’un mouvement durable qui pourrait vraiment altérer le rythme de retrait de la glace” dans ce coin de l’Antarctique.

En tout cas, le fait d’avoir découvert comment cette énorme fissure s’est formée permettra aux scientifiques de mieux comprendre et anticiper l’apparition de nouvelles crevasses."

Sormiou

aujourd'hui, je me rends au centre culturel Leclerc qui se trouve à Sormiou, en compagnie d'autres auteurs jeunesse, afin de dédicacer mes ouvrages jeunesse.

le cadre est sublime et les responsables extra.

de quoi passer une belle journée.

02 décembre 2016

perturbateurs endocriniens

connaissez-vous les perturbateurs endocriniens ?

dans son dernier film "Qu'est-ce qu'on attend ?" Marie-Monique Robin, journaliste d'investigation en parle et les dénonce comme incidence sur l'homme et sa descendance.

Appel de Prague (mai 2005)

dans wikipédia, on peut lire :

"L'expression perturbateur endocrinien (PE, ou aussi « leurre hormonal », « xénohormone », « disrupteur endocrinien », etc.) a été créée en 1991 par Theo Colborn pour désigner toute molécule ou agent chimique composé, xénobiotique ayant des propriétés hormono-mimétiques et décrit comme cause d'anomalies physiologiques et de reproduction.

Ces molécules agissent sur l'équilibre hormonal de nombreuses espèces vivantes sauvages ou domestiquées (animales, ou végétales dans le cas des phytohormones). Elles sont souvent susceptibles d'avoir des effets indésirables sur la santé en altérant des fonctions telles que la croissance, le développement, le comportement et l'humeur, la production, l'utilisation et le stockage de l'énergie, la fonction de repos (le sommeil), l'hémodynamique et la circulation sanguine, la fonction sexuelle et reproductrice.

Ces molécules agissent à très faibles doses (comparables aux concentrations physiologiques des hormones) ; elles ne sont pas toxiques au sens habituel du terme (empoisonnement) mais peuvent perturber l'organisme, souvent de façon discrète. Elles sont sources de maladies émergentes (en partie liées au mode de vie), et ont parfois un impact sur la descendance (par exemple, le Distilbène affecte la mère et ses descendantes) ou sur des populations entières (par exemple les escargots marins ou la faune piscicole vivant dans des zones où des perturbateurs endocriniens sont très présents, comme les alligators de Californie ou les grèbes, exposés à du DDT et ne pouvant plus se reproduire, qui ont fait l'objet d'études déjà anciennes). Comme les hormones qu'ils imitent, plusieurs perturbateurs endocriniens exercent probablement conjointement leurs effets sur l'épigénome."

ils peuvent agir de différentes façons :

  • en imitant l’action d’une hormone naturelle ;
  • en se fixant sur les récepteurs des hormones naturelles ;
  • en gênant ou en bloquant le mécanisme de production ou de régulation des hormones ou des récepteurs, modifiant ainsi les concentrations d’hormones présentes dans l’organisme.

certains PE sont des composés solubles dans les corps gras (lipophiles), c’est-à-dire qu’ils se fixent sur le tissu adipeux, et peuvent facilement s’accumuler dans les graisses de différentes espèces et ainsi contaminer une grande partie de la chaîne alimentaire. ainsi, on les dose dans le sang, le tissu adipeux, le lait maternel, le liquide amniotique, le sang du cordon ou les urines.

voilà des exemples :

Famille chimique Sources potentielles Exemples
Phtalates  Plastiques, cosmétiques  Dibutyl phtalate
Alkylphénols  Détergents, plastiques, pesticides  Nonylphenol
Hydrocarbures aromatiques polycycliques  Sources de combustion: fumée de cigarette, émission des moteurs diesels, incendies  Benzo(a)pyrène 
Polychlorobiphényles  Transformateurs électriques  PCB, Arochlor
 
Anciens pesticides  Résiduels de stockage, pollution rémanente  DDT, Dieldrine, Chlordane
 
Autres pesticides  Agriculture, nettoyages urbains, jardins particuliers  Atrazine, Ethylène thiourée, Heptachlor, Lindane, Malathion
 
Retardateurs de flamme  Mousses pour les mobiliers, tapis, équipements électroniques  Polybromodiphényles (PBDE)
 
Dérivés phénoliques Désinfectants, plastiques, cosmétiques  Bisphénols A, Parabens, Halogéno-phénols
 

Château Les Crostes

demain, je me rend au marché de Noël du Château Les Crostes, à Lorgues, dans le Var, domaine viticole où je dédicacerai mes ouvrages pour la jeunesse...

si vous passez par là...

école Perel

aujourd'hui, je suis intervenue en ateliers littéraires à l'école Perel, école d'inspiration Montessori située à Bouc-Bel-Air et nous avons joué sur "Toi, ma maman à l'infini" et "Aujourd'hui, Hugo est..."

encore une fois, c'était super et on a bien partagé...

 

26 novembre 2016

violences faites aux femmes

hier c'était "la journée contre les violences faites aux femmes", une journée tellement importante, et encore tellement d'actualité..

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. [...] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. [...] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. »

Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU

pourquoi cette journée ?

parce que :

  • La violence contre les femmes est une violation des droits de l’homme.
  • La violence contre les femmes résulte d’une discrimination à l’égard des femmes, tant dans le droit que dans les faits, ainsi que de la persistance d’inégalités entre hommes et femmes.
  • La violence contre les femmes a de lourdes conséquences et peut empêcher la réalisation de progrès dans certains domaines, comme l’élimination de la pauvreté, la lutte contre le HIV/sida et la paix et la sécurité.
  • La violence contre les femmes a de lourdes conséquences et peut empêcher la réalisation de progrès dans certains domaines, comme l’élimination de la pauvreté, la lutte contre le HIV/sida et la paix et la sécurité.
  • La violence contre les femmes est un problème mondial. Jusqu’à 70 pour cent des femmes sont victimes de la violence au cours de leur vie

"Le manque inquiétant de financement est l’un des principaux obstacles aux efforts déployés pour prévenir et éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles de tous horizons. Les initiatives de prévention et d’élimination de la violence à l’encontre des femmes et des filles manquent donc cruellement de ressources. Même si des programmes-cadres tels que les Objectifs de développement durable (ODD), qui tendent notamment à éliminer la violence faite aux femmes et aux filles, sont porteurs d’espoir, ils doivent pouvoir disposer de fonds suffisants pour pouvoir réellement transformer la vie des femmes et des filles.

Du 25 novembre au 10 décembre, pour la Journée des droits de l'homme, « 16 jours d'activisme contre la violence sexiste » auront pour but de sensibiliser le public et mobiliser les gens partout dans le monde afin d’apporter des changements. Cette année, la campagne de « Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes » vous invite à « Oranger le monde » couleur désignée par la campagne pour symboliser un avenir meilleur sans violence."

je poste cette vidéo de cette femme dont j'aime les paroles, chaque fois, chaque fois..

Pennes Mirabeau 2e jour

je suis retournée un 2e jour, en interventions dans les classes maternelles des Pennes Mirabeau et j'ai passé une journée fabuleuse, les enfants étaient à fond, ils ont joué au memory Hugo géant, ils en ont créé pour leur classe, ils ont fabriqué des cartes pop up...

la suite ? demain à la fête du livre jeunesse...

 

24 novembre 2016

les livres et les émotions

"Personne, jamais, ne m’a consolé de ces nuits."

en lisant ces mots, j'ai pleuré.

sanglots qui gonflent dans la gorge, yeux des étudiants figés, la voix qui s'éraille... les larmes.

séance de lecture avec des étudiants autour de "Profession du père" de Sorj Chalandon.

cette phrase résonne en mon coeur, tambourine et ne me lâche pas.

tristesse profonde.

Résultat de recherche d'images pour "Personne, jamais, ne m'a consolé de ces nuits."

Hugo aux Pennes Mirabeau

aujourd'hui et demain, j'interviens dans des écoles maternelles des Pennes Mirabeau, en vue de préparer la fête du livre qui se tiendra dimanche 27 novembre dans la salle Tino Rossi.

pour bien nous amuser, j'ai proposé un memory "Hugo" et des séances d'habillage du même bonhomme qui risquait d'attraper froid en slip..

c'était extra, jugez par vous-même :

 

22 novembre 2016

bac à tri

mes déchets sont triés sur ma terrasse dans des bacs non fermés.

avec cette pluie diluvienne, c'est peu dire que tout est imbibé, dans un amas infâme, collé, pas agréable à traiter.

du coup, je vous propose une rubrique "il est beau, mon bac".

montage-brabantia-ovetto.jpg1. Twin pedal bin "Silent", 2x20 litres, Brabantia
2. Ovetto, 3 compartiments de 18 litres, Soldidesign chez Greenweez.com

joseph_joseph_ls1_stone_open.jpg

Totem, compartiment à filtre anti-odeurs, bac amovible de 4 litres pour les déchets organiques, compartiment de 36 litres pour les déchets généraux et casier multifonctions de14 litres, design PearsonLLoyd, Joseph Joseph.

ikea-ph120269.jpg

SORTERA, bacs en plastique de 37 litres à aligner ou empiler selon les besoins, IKEA.

on peut trouver aussi :

montage_base-authentics-perigot-on-range-tout.jpg

1. Top, à multiplier selon ses besoins, 20 litres, design Konstantin Grcic, Authentics chez Made in design
2. Mobil, en métal epoxy, 65 litres, design Frédéric Périgot, Perigot
3. Poubelle en métal blanc, 3 compartiments de 15 litres, Onrangetout.com

et pendant ce temps...

pendant que la presse s'affole sur les "fils" spirituels du Pape, sur une primaire qui n'est qu'un maillon d'une future élection, et non pas l'élection elle-même (il y a des limites à l'information inutile quand même !!), Alep se meurt sous de nouveaux assauts de bombe et les hôpitaux sont détruits les uns après les autres,  la terre tremble au Japon (Fukushima, le retour..), nos départements sont inondés, au Dakar, on a arrêté deux minibus remplis d'enfants volés, on en est à plus de 68000 déplacés à Mossoul, l'armée polonaise donne des cours d'autodéfense gratuits aux femmes, des voitures piégées explosent en Lybie, les attentats se poursuivent à Kaboul, en Iran les écoles ferment à cause de la pollution, ...

mais oui, oui, c'est important de savoir qui de l'un ou de l'autre est plus proche du Pape...

 

fête du livre du Var

vendredi, samedi et dimanche j'étais à la fête du livre du Var à Toulon, sur le stand de la librairie Falba, tenue par mon vieux et merveilleux ami Bruno Falba.

en plus de rencontrer des scénaristes et dessinateurs de BD extras, j'ai pu partager des moments délicieux avec des lecteurs passionnés et mes ouvrages ont rencontré un vrai succès... youpi ! et "mes livres et moi" sommes passés dans la presse locale...15056323_10209178403151286_741514938983985671_n.jpg15085682_1214271185296115_8168168750931180095_n.jpg15107411_10154633330143116_3695182434898589505_n.jpg15094443_1215204528536114_8210253187335086765_n.jpg15037121_1215204531869447_3702253569071770731_n.jpg

16 novembre 2016

Fiona, Marina, même charabia..

le scénario est le même : prétendre qu'on a enlevé son enfant dans un lieu public, crier son désarroi, en faire des tonnes devant les caméras...

et finalement, être l'auteur d'un affreux crime : tuer son enfant.

en ce moment, c'est le grand battage médiatique autour du procès de la mère d'une petite Fiona, sauvagement mal traitée, morte de trop de coups reçus, qui a vécu durant des jours une vie infernale.

le père était resté un an sans nouvelles, sans chercher à la revoir...

l'humain a ceci d'incroyable c'est qu'on ne le connaîtra jamais vraiment, chacun ayant son mode de penser, de vivre, d'exister, de se comporter, de faire des choix, de subir ou non..

tant de façons différentes qu'on sera toujours surpris par de nouveaux comportements qu'on ne soupçonnait pas.

 

le Maroc solaire

en ce moment se tient toujours la COP22 à Marrakech et si on en entend parler c'est certainement à cause des bouleversements dans la vie politique américaine.

cependant, le Maroc se bouge, lui, en matière d'énergie renouvelable, et voit les choses en grand.

voilà ce qu'on peut lire dans Le Monde :

" Après le plus grand parc éolien d’Afrique inauguré fin 2014 à Tarfaya (sud-ouest), le Maroc poursuit son ambitieux plan de développement des énergies renouvelables. Prochain projet : le parc solaire de Ouarzazate, le « plus grand au monde ».

C’est un consortium majoritairement saoudien, emmené par Acwa Power, qui vient de remporter l’appel d’offres pour la seconde phase de ce projet d’ampleur. Avec son partenaire espagnol Sener, ce groupe, détenu par huit conglomérats saoudiens, avait déjà été retenu en 2012 pour la construction de la première centrale thermo-solaire de Ouarzazate baptisée « Noor I ». Cette première phase d’un projet titanesque devrait être achevée en octobre 2015.

Pour un montant évalué à près de 2 milliards d’euros, ils réaliseront et exploiteront « Noor II »  et « Noor III » d’une capacité respective de 200 et 150 mégawatts. Pour ce projet, le Maroc jouit du soutien de bailleurs de fonds tels que la banque publique allemande Kfw (650 millions d’euros) et de la Banque mondiale (400 millions d’euros).

En tout, le parc de Ouarzazate jouira d’une capacité de 560 mégawatts. A compter de 2020, Rabat entend hisser sa production solaire à 2 000 mégawatts. Une manière de compenser, avec les énergies renouvelables, son absence d’hydrocarbures. En tout, le Maroc table sur une enveloppe de près de 11 millions d’euros. "

 

11 novembre 2016

food coop

"Dans ce supermarché, chacun des adhérents travaille 2h45 par mois exactement.En échange, ils peuvent y faire leurs courses moins cher, et acheter bio.

La devanture vue de l’extérieur ne fait pas rêver, mais derrière la devanture verte, surprise !

A la caisse, à la manutention, au rayonnage, à l’étiquetage, ce ne sont pas des intérimaires qui sont là, faute de mieux, mais des catégories socio-professionnelles hétéroclites.

Et si l’on en croit les chiffres fournis par la production du film, ça tourne plutôt bien.

17 000 adhérents à la coopérative, ça fait 17 000 travailleurs qui se relaient. 75% du boulot est réalisé de manière bénévole, ce qui permet de faire baisser sérieusement le prix des produits. Il y a juste une petite équipe de permanents salariés qui est là pour organiser le boulot des autres justement.

Question rentabilité maintenant, l’instrument de mesure est un peu particulier : on nous dit que c’est 8500 dollars de chiffre d’affaires au mètres carré (7700 euros) quand la moyenne d’un supermarché est à 800 (720 euros). Mais c’est surtout pour le consommateur que c’est rentable : dans le film, une adhérente a comparé les prix des produits de la Food Coop avec le magasin bio classique : 230 euros d’économies par mois.

Un modèle importé en France. Un supermarché identique va ce mois-ci ouvrir ses portes : la Louve, à Paris. Dans la capitale, 3000 personnes ont déjà pris leur carte pour y travailler et faire leurs courses.

Une carte à 10 euros quand vous êtes aux minima sociaux. Et 100 euros quand vous avez des revenus, ce qui bien sûr génère des critiques.

Car Tom Boothe, le réalisateur du film Food Coop, est aussi le fondateur de La Louve à Paris."

 

c'est peu dire que je suis archi-fan...