Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 octobre 2013

cher Patrice

il n'y avait plus de places pour aller voir Elektra cet été, on a été voir Don Giovanni et on a adoré, mon internénette numberone et moi.

on aurait du aller voir Elektra. mise en scène de Patrice Chéreau.

parce qu'on ne le verra plus.

parce que Patrice Chéreau ne mettra plus cet opéra de Richard Strauss en scène.

parce que Patrice Chéreau n'est plus.

et c'est vraiment une bien triste nouvelle.

Description de cette image, également commentée ci-après

07 octobre 2013

Pavlos Fryssas

le rappeur grec Pavlos Fyssas, connu sous le nom de scène Killah P, a été tué par un militant néonazi affilié à l’Aube Dorée, dans la nuit du 17 septembre à Athènes, devant un café d’un quartier populaire du Pirée. l’annonce de sa mort a jeté la stupeur en Grèce.

l'artiste, connu pour son engagement dans le mouvement antifasciste, est décédé dans la nuit à l’hôpital de Tzanio, des suites de ses blessures à l’arme blanche. ses obsèques, ont rassemblé près de deux mille personnes, ce jeudi.

alors qu’une partie du service public était en grève et défilait calmement ce mercredi dans plusieurs villes grecques pour protester contre la réforme de l’administration et l’austérité budgétaire qui touchent de plein fouet les fonctionnaires, des manifestations antifascistes se sont organisées en mémoire du rappeur.

sur les lieux du drame à Athènes (5 000 personnes selon un photographe de l’AFP) mais aussi à Salonique (environ 6 000 manifestants) et Patras, les manifs ont rapidement tourné à l’affrontement avec les forces de l’ordre. 

depuis, le peuple réagit, essaie de faire partir ces hommes politiques de l'Aube dorée au parlement...

 

Grecia: Violentas protestas tras asesinato de rapero antifascista a manos de militante del partido neonazi Amanecer Dorado

01 octobre 2013

un sacré conseil municipal

je n'aime pas convaincre les autres que mes idées sont les meilleures, les seules qui valent le coup, celles que tous devraient adopter.

je respecte les opinions de chacun et respecte les miennes, surtout, dans le silence de mon coeur.. enfin presque !

donc, cette vidéo que je poste ici n'a pas pour but de dénoncer un parti ou d'encourager un autre, mais juste en tant que conseillère municipale, de montrer que la libre-expression n'est pas toujours respectée dans notre pays... et ça, ça me révolte terriblement !!

 



28 septembre 2013

Mathurin Méheut

quand je vivais en Bretagne, j'avais succombé au charme du travail de Mathurin Méheut, peintre et dessinateur originaire de Lamballe dans les CÔtes d'Armor, né à la fin du XIXe siècle.

allez savoir pourquoi je pense à lui à nouveau mais j'avais envie de vous faire connaître un échantillon de ses oeuvres.

 

23 septembre 2013

l'or à Ljubjana

 

Nicolas Batum et Tony Parker, le 22 septembre à Ljubjana.

 

 

hier est un jour à inscrire dans les annales du sport français. en effet, dimanche 22 septembre 2013, en finale de l'Euro de basket à Ljubljana, en Slovénie, l'équipe de France a terrassé la Lituanie (80-66).

l'or, qui leur avait glissé des doigts deux ans plus tôt, a fini par tomber dans l'escarcelle de Tony Parker et de ses coéquipiers. une première dans l'histoire du basket français dont la sélection nationale masculine n'avait encore jamais décroché de titre en quatre-vingt-sept ans d'existence.

et on est trop contentes pour eux !

une superbe équipe solidaire, offensive et déterminée !

22 septembre 2013

rêve de maison

Visite de la Kliff House au KeralaVisite de la Kliff House au Kerala

Visite de la Kliff House au KeralaVisite de la Kliff House au KeralaVisite de la Kliff House au KeralaVisite de la Kliff House au Kerala

Visite de la Kliff House au Kerala

"À l’extrême sud de l’Inde, Sandeep Khosla, l’un des architectes les plus prometteurs de sa génération, signe une réalisation moderne tropicale. Entre radicalité et sensualité, un rêve éveillé sur l’océan et une invitation souveraine au lâcher-prise. 

Kliff House. C’est son nom. Un cube blanc comme un manifeste d’architecture, posé entre ciel et mer au Kerala, sur la côte des épices, une étroite bande de terre qui court sur 580 km le long de la mer d’Oman. C’est aussi la terre de l’ayurvéda, où cette médecine holistique (du corps, de l’âme et de l’esprit) est pratiquée par des puristes. Moussons, forêts de teck, bois de rose, de santal…, on trouve ici des plantes médicinales inconnues, des rituels oubliés. Mais il fallait être fou pour entreprendre d’accrocher une maison à cette falaise du bout du monde, d’acheminer matériaux et main-d’œuvre dans un endroit où l’électricité et Internet n’arrivent que par intermittence.
Il aura fallu cinq ans pour que la Kliff House (du mot cliff, « falaise » en anglais) voie le jour. Définie par seulement quatre murs de béton, deux étages et des terrasses de méditation, cette maison radicale s’offre sans retenue aux éléments. Ni portes ni verre aux fenêtres… "

deutsch élections...

les électeurs allemands votent depuis ce matin pour désigner leurs députés et donc leur futur gouvernement. Angela Merkel est quasi-assurée d'être reconduite pour un troisième mandat, la grande question est de savoir avec qui elle va gouverner.

il semble, en effet que le parti d'Angela Merkel n'ait pas la majorité absolue. elle en doute en tout cas...

20 septembre 2013

prostitution et punition

" Un rapport parlementaire, duquel devrait découler une proposition de loi, envisage de pénaliser le recours à la prostitution. L'objectif : "que ce texte arrive à l'Assemblée le 25 novembre, journée internationale de lutte contre la violence faite aux femmes", a expliqué Catherine Coupelle, présidente de la délégation aux droits des femmes. "

 

la prostitution est un vaste sujet qui a évolué au fil des années.

il faut impérativement lutter contre cette verrue qui place ces jeunes femmes en danger sur le trottoir comme de vulgaires poupées à la disposition de tous.

battues, droguées, soumises, dépendantes, elles sont les esclaves d'hommes sans scrupules qui les exploitent sans aucun respect.

avant il y avait les maisons closes, elles ont fermé. closes fermées laissant la porte ouverte à une économie parallèle gérée par des proxénètes sans vergogne.

alors, est-ce les clients qu'il faut traquer, punir, chasser ?

ou ceux qui détruisent les vies de ces femmes pour leur propre plaisir, salaire, domination ?

traquer, punir, chasser les clients, ça réduira la demande mais je ne crois pas que ça arrangera les choses. les services des prostituées se feront dans la totale illégalité, sauvagerie (déjà que...) mais les clients continueront à utiliser ce service-là.

d'ailleurs "aller au outes" ne permet-il pas de canaliser les envies 'pulsions ?) masculines évitant que ces clients ne s'en prennent à des femmes qui passent dans la rue, courent le matin à l'aube, sortent de boîte le samedi soir. et je ne parle pas de viols !!

reprenons les choses depuis le début, rouvrons les maisons closes qui permettaient respect, hygiène, contrôle, soutien, paiements réguliers... qui donnaient un statut à ces femmes.

madame Catherine Coupelle, il y a urgence à sauver ces femmes, mais réfléchissons bien à la direction qu'il faut prendre pour les mettre à l'abri très vite...

18 septembre 2013

la sécu

Il faut maîtriser nettement plus les dépenses de sécurité sociale pour recommencer à réduire des déficits anormaux dont l'accumulation menace la cohésion de la société française, estime mardi la Cour des comptes dans son rapport annuel.

 

Le redressement des comptes sociaux s'est interrompu après une amélioration l'an dernier essentiellement due à des hausses de prélèvements, souligne cette juridiction indépendante notamment chargée de certifier les comptes publics.

 

Analysant les finances de l'assurance maladie, une réforme des retraites étant déjà en cours, la Cour alerte sur le danger que représente la gestion à très court terme de ses dettes.

 

Pour réduire les déficits, elle recommande d'accentuer la réorganisation du système hospitalier, en soulignant le retard de la France sur la chirurgie ambulatoire (l'hospitalisation sans hébergement de nuit), avec 5 milliards d'euros d'économies possibles à la clef, ainsi que sur l'hospitalisation à domicile.

 

Après ses recommandations sur l'imagerie médicale, les soins dentaires, les médicaments, les transports sanitaires, la Cour critique la dérive des dépenses liées à la permanence des soins la nuit et de celles consacrées aux analyses médicales. "Enrayer la spirale de la dette sociale est d'une urgence impérieuse", estime-t-elle, en prônant "un effort nettement accru de maîtrise des dépenses".

 

"La Cour ne préconise nullement une baisse des dépenses sociales, elle considère indispensable un ralentissement de leur croissance", a précisé son premier président, Didier Migaud, lors d'une conférence de presse. "Des gisements d'économies considérables existent dans l'assurance maladie sans compromettre, bien au contraire, la qualité des soins, ni l'égalité d'accès au système de santé", a-t-il ajouté.

 

17 septembre 2013

égalité... enfin ?

Le texte du Projet de Loi pour l’Égalité entre les femmes et les hommes

Mercredi 3 juillet, la ministre des Droits des Femmes a présenté en Conseil des ministres son projet de loi pour l’Égalité entre les femmes et les hommes. Transmis au Parlement en septembre 2013, ce projet de loi augmentera de six mois le congé parental pour le second parent, et offrira aux femmes seules de meilleures garanties de versement de la pension alimentaire.Ce projet de loi illustre la volonté politique du gouvernement, fidèle à sa promesse d’égalité, d’agir avec ambition et efficacité en faveur des droits des femmes. Depuis un an, le ministère des Droits des femmes pilote une politique transversale ; avec cette nouvelle initiative, la gauche franchit une nouvelle étape en présentant une loi globale, luttant de manière systémique contre les inégalités.

En mettant l’égalité au cœur du congé parental, en faisant du respect de l’égalité salariale une condition pour obtenir l’accès aux marchés publics, le gouvernement présente un projet de loi qui favorisera l’accès des femmes à l’emploi et l’égalité des rémunérations entre femmes et hommes.

En renforçant l’ordonnance de protection, en faisant de l’éviction du conjoint violent du logement le principe, en précisant la définition du délit de violences psychologiques, la loi offre une meilleure protection aux femmes victimes de violences.

En promouvant une garantie contre les impayés de pensions alimentaires et en donnant aux CAF des moyens de recouvrement efficaces contre les pères qui organisent leur insolvabilité, les mères isolées seront davantage protégées.

En doublant les sanctions financières des partis politiques qui ne respectent pas la parité, et en introduisant la parité dans les instances sportives et autres sphères de pouvoir, la loi garantira l’accès des femmes aux responsabilités politiques, économiques et sociales.

 

Le projet de loi pour l’Égalité entre les femmes et les hommes est le premier texte à aborder l’égalité dans toutes ses dimensions. Il déterminera pour la première fois les principes et les objectifs d’une approche intégrée de l’égalité, mêlant des mesures spécifiques et la prise en compte transversale des enjeux de l’égalité dans toutes les politiques publiques. Cette approche intégrée sera applicable à toutes les collectivités publiques : Etat, collectivités locales, établissements publics nationaux ou locaux.

13 septembre 2013

Jacquart à dit...

Albert-Jacquard

il était docteur en biologie humaine et génétique, j'en connais une qui suit ses traces tiens d'ailleurs, il soutenait les plus démunis, il s'indignait, il ne notait pas ses élèves, il s'intéressait à la condition humaine et à l'évolution de la conscience collective, il vulgarisait la science...

un homme rare qu'on en voit peu, que j'admire, que j'ai lu et que je salue dans son voyage dans une autre planète...

bonne route Albert Jacquard...

dans les poches

1230081_10151855414763914_1916796699_n.jpg

12 septembre 2013

monopalme

je m'interroge sur le plaisir de pratiquer ce genre de palme... OK ça fait une queue de sirène mais ça doit être hyper crevant... comment on peut se mouvoir avec cet engin de torture ?

qui a déjà essayé ?

11 septembre 2013

illettrisme

action-culturelle-et-lutte-contre-l-illettrisme.gif

Action culturelle et lutte contre l'illettrisme : quelle(s) rencontre(s) ?


samedi 21 septembre 2013 - 14h00
Théâtre de la mer
53 Rue de la Joliette 13002 Marseille 2eme 
Accès métro 2 Jules Guesde / Tramway T2 arrêt Dames – république / sortie A7 : direction Joliette, parking Jules Guesde.
 
Conférence  - débat 
 
Avec l'intervention de Marie-Christine Bordeaux, maître de conférences à l'Université de Grenoble et chercheuse au GRESEC.
 

Cette intervention sera suivie par l'Assemblée générale de l'association

 

Entrée libre

 

Informations et inscriptions : contact@peuple-culture-marseille.org


 

Le phénomène de l'illettrisme, sujet de préoccupation et de revendication des seuls mouvements culturels militants pendant longtemps, est devenu à partir des années 90 un problème d'intérêt public, progressivement inscrit dans les politiques publiques, notamment celles de la culture, faisant des illettrés une catégorie spécifique de public, ou plutôt de non-public "en proie à une forme tragique d'exil dans le langage".

 

Que revêt le phénomène d'illettrisme dans la complexité du monde actuel ?

 

Quelles sont les représentations de l'illettré dans le monde la culture ?

 

A quels types de tensions et de contradictions les acteurs culturels, en particulier les médiateurs, sont-ils confrontés dans leur volonté de trouver des modèles d'intervention culturelle avec ces publics, en lien avec les acteur sociaux et éducatifs.

 

En mettant à jour ces tensions et en déconstruisant certaines idées reçues, Marie-Christine Bordeaux nous invite à questionner la capacité des différents acteurs à revisiter leurs normes respectives pour coopérer et inventer des formes culturelles singulières dans la recherche de justesse au sein de situations complexes.

 

Marie-Christine Bordeaux est maître de conférences en sciences de la communication à l’université Stendhal Grenoble 3. Ses recherches portent sur les dispositifs de médiation culturelle et les paradigmes contemporains de la démocratisation culturelle, ainsi que sur les publics de la culture et les pratiques artistiques. Elle est l’auteure (ou co-auteure) de nouveaux ouvrages, articles, études sur ces questions, notamment "Action culturelle et lutte contre l’illettrisme" (Editions de l'Aube, 2005). Son dernier livre, "Education artistique, l’éternel retour ?", vient de paraître aux Editions de l'attribut.

09 septembre 2013

Van Gogh dans un grenier

j'en ai entendu parler toute la journée, j'avais envie de voir à quoi il ressemblait.

alors si vous aussi, voilà donc ci-dessous, le tableau de Van Gogh retrouvé dans un grenier norvégien, le propriétaire ayant pensé pendant des années que c'était un faux, une vulgaire croûte inspirée par le peintre et son art...

je t'en foutrai moi de croire des billevesées pareilles. à sa place, vrai ou faux, j'aurai fait ma méga crâneuse en prétendant une histoire à dormir debout pour qu'on admire ce chef d'oeuvre...

en tout cas, c'est officiel, c'est un vrai.

il s'intitule "coucher de soleil à Montmajour" et c'est un Van Gogh...

La toile Coucher de soleil à Montmajour de Vincent Van... (Photo Reuters)

04 septembre 2013

comme t'y es belle !

au risque de dévoiler mon côté "quiche" je vous avoue que j'ai vu ce film je ne sais combien de fois, et que pour moi, ça a été comme un déclic, qu'après l'avoir vu la première fois je me suis achetée un disque de Céline Dion que j'adore d"ailleurs (le disque, pas Céline) et que Valérie Benguigui a été un étrange révélateur... et que je l'ai jalousée grave de se faire draguer par Thierry Neuvic, même si ce n'est qu'un film... grave, grave, grave...

voilà, tout ça, ces confidences et ces blablablas de filles, parce que cette Valérie Benguigui-là est morte.

et que c'est juste le jour où ma belle tortue Framboise est morte aussi... faut croire que c'était le jour du départ des êtres extraordinaires, discrets et indispensables...

02 septembre 2013

une frite une fois !

vous connaissez le distributeur de billets, le distributeur de bonbons, celui qui permet d'obtenir des canettes fraîches et des petits gâteaux en sachets, le distributeur de préservatifs et de brosses à dents, mais connaissez-vous le distributeur automatique de frites fraîchement cuites ?

ben, voilà, c'est nouveau !

les Belges prennent une belle place dans notre culture actuellement et il était temps moi je dis, mais là, j'avoue qu'ils deviennent sacrément astucieux les bougres !

oufti !

installé vendredi dernier devant un supermarché située chaussée de Gand à Bruxelles, il a déjà remporté un beau succès, car les consommateurs sont agréablement surpris par la qualité du produit qu'ils trouvent croustillantes, bien chaudes....

j'ai vu, pour avoir vécu pas très loin de la Belgique, les "baraques à frites" où l'on pouvait se faire servir un cornet pour pas cher par une dame joufflue ou un monsieur aux cheveux gras (oh les vilains clichés !!!).

désormais ça ne prendra qu'une minute et demie, il y aura des condiments en accompagnement et ça ne coûte que 2,50 euros.

oui, je sais, Jean, encore un vieux métier qui disparaît...

distributeur automatique à frites

fish spa

je voulais vous parler (vous reparler) du fish spa, cette impressionnante façon de se faire manger les peaux mortes par de petits poissons gloutons, que nous avons vécu en Crète.

le principe est simple : on plonge nos pieds bien lavés dans un aquarium empli de petits poissons (les Garra rufa) qui les accueillent comme une boîte d'appâts. en une seconde, tous les poissons sont massés autour de nos pieds et une étrange sensation de picotis nous envahit. 

l'intérêt : gommer nos peaux des pieds du cortex du vieillissement. les peaux morts sont exfoliées et la circulation du sang régulée.

la classe non ?

je vous rassure les Garra rufa n'ont pas de dents, ils se contentent de sucer nos peaux mortes de les absorber d'un coup sec et hop, on a des pieds trop beaux. bon, j'exagère pas de baguette magique sur mes drôles de pieds mais un vrai bienfait, ça c'est certain.

apparemment, cette découverte des Turques arrive depuis deux ans en France, alors si ça vous tente, je vous le conseille !

29 août 2013

pâtisserie story

cette jeune femme est une magicienne.

elle réussit à me faire aimer les gâteaux moi qui ne supporte pas le sucre. elle invente, elle inaugure, elle créé des partenariats, des concours...

alors si vous êtes gourmands, ou pas, je vous invite à aller découvrir ses fabuleuses recettes sucrées sur le site de Il était une fois la pâtisserie.

et vous m'en direz des nouvelles.

Il était une fois la pâtisserie...

18 août 2013

refuge Paul Cézanne

"Paul Cézanne installe son chevalet à proximité du chemin de la Marguerite et choisit le point de vue le plus élevé par rapport à la montagne Sainte-Victoire.

Il y reviendra plusieurs fois, entre 1902 et 1906, pour achever les onze huiles sur toile et dix sept aquarelles, aujourd'hui conservées dans les grands musées du monde ou dans des collections particulières. 

Dans les premiers tableaux quelques éléments du paysage sont encore identifiables : champs de blés, route des Alpes, toits rouges des bastides et de l'usine électrique. En février 1904, Emile Bernard accompagne Cézanne "sur le motif ". "C'était à deux kilomètres de l'atelier en vue d'une vallée, au pied de la Sainte-Victoire, montagne hardie qu'il ne cessait de peindre à l'eau et à l'huile, et qui le remplissait d'admiration". 

Cézanne s'installe face à la montagne avec son chevalet, ses toiles, sa boîte à peintures, sa palette et ses pinceaux. Il se protège du regard des indiscrets à l'abri d'ombrelles de paysagistes.

A quelques mètres de là, il peint le cabanon de Jourdan. Le 15 octobre 1906, un orage éclate. Cézanne reste plusieurs heures à peindre sous la pluie. Une syncope le foudroie. " On l'a ramené, rue Boulegon, sur une charrette de blanchisseur et deux hommes ont du le monter dans son lit. Le lendemain, dès le grand matin, il est allé au jardin de l'atelier des Lauves travailler à un portrait de Vallier sous le tilleul. Il est revenu mourant ".

Cézanne voulait mourir en peignant. Il s'éteint une semaine plus tard, dans la nuit du 22 au 23 octobre 1906, des suites d'une pleurésie."

des randonneurs ont décidé en 1980 de construire ce "refuge" en hommage à Paul Cézanne et l'ONF en 1986 l'a totalement finalisé.

refugeCézanne.JPG

"le refuge Paul Cézanne"