Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 mars 2015

printemps

on aurait dû voir la campagne fleurie étinceler sous le doux soleil de printemps mais pour son arrivée, le ciel a fait triste ciel..

on se rattrapera tous les autres jours, c'est promis !

14:53 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

21 mars 2015

Dita dit tout

Dita von Teese nous dévoile sa nouvelle collection.

guépière, déshabillé et bien d'autres pièces d'exception de soie italienne, aux imprimés érotiques en toile de Jouy dessinés par Christian Louboutin..

de quoi m'inspirer pour un prochain "fantasmes" de Hachette..

 

10:27 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

20 mars 2015

Izia alone

j'aime la chanteuse, la chanson, le clip...

let me alone...

17:23 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

18 mars 2015

lettre N

aujourd'hui lettre N

N comme navire, parce que j'aurais aimé être marin ou pirate

noir, même s'i reste plein d'espoir

nunc, qui signifie maintenant car il faut toujours vivre l'instant présent

nature et par généralité : l'environnement

nager, un bienfait

Nicoletta, ne cherchez pas ça m'est venu instantanément

nous, lui et moi pour toujours, même s'il n'est plus là

nuit... il s'en passe des choses

nomade, une sorte d'état d'esprit.

je vous laisse poursuivre ?

N

17:39 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (8)

16 mars 2015

valse sentimentale

Pyotr Iliych Tchaikovsky a écrit des ballets fort célèbres comme "le lac des cygnes", "casse-noisette", "la belle au bois dormant" mais également des concerto et des valses.

et franchement, j'ai juste délicieux...

17:39 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

pi day

le samedi 14 mars 2015, les amateurs de maths étaient joie en ce Pi-day (ou journée de Pi, en bon français), du nom de cette constante mathématique utilisée notamment pour calculer des circonférences. 

pourquoi le fêter ? le calendrier américain affichait la date du 03/14/15, et à 9 heures 26 minutes et 53 secondes, il était exactement pi avec ses neuf premières décimales: 3,141592653. ce Pi-day ne se présente donc qu'une seule fois par siècle. autant dire que les profs de géométrie euclidienne étaient en totale roue libre.

la première manifestation à grande échelle du « Pi-day » fut organisée par Larry Shaw en 1988 à l'Exploratorium de San Francisco (USA), où Shaw a travaillé en tant que physicien. 

le 12 Mars 2009, la Chambre des représentants américaine a adopté une résolution non contraignante (HRES 224), reconnaissant 14 Mars 2009, comme Journée nationale de Pi. 

depuis, les universités et scientifiques de nombreux pays perpétuent la tradition, célébrant ce nombre magique.

Pi DAy 2015 happy

 

17:33 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (3)

13 mars 2015

c'est extra

comme un partage, délicieux, incessant, envoûtant..

23:40 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

10 mars 2015

les femmes, ces audacieuses...

"Une centaine d’Iraniennes ont posté des photos d’elles sans le voile obligatoire, dans une campagne sur Facebook pour plus de libertés sociales, s’attirant le soutien de dizaines de milliers de personnes.

iranniennes-sans-voiles-islamiques

Cette initiative sur la page « Libertés furtives des femmes en Iran« , a été créée il y a dix jours avec l’espoir d’initier un débat sur la possibilité pour les Iraniennes de choisir de porter ou non un foulard pour se couvrir les cheveux.

Cela n’a pas pour encore provoqué des réactions du régime islamique iranien qui dit craindre que les citoyens ne délaissent les valeurs islamiques pour se tourner vers un mode de vie plus occidental.

La loi islamique, en vigueur en Iran depuis la révolution de 1979, oblige les femmes à porter des vêtements amples ainsi qu’un hijab, un voile couvrant les cheveux.

Plus de 100 photos de femmes posant sans voile à la campagne, à la mer, et même dans la ville ont déjà été postées sur la page Facebook qui a reçu 150.000 « j’aime ».

« Moi en train de commettre un crime », a écrit une jeune femme, foulard posé sur ses épaules, qui a posté une image d’elle assise sur une route dans une forêt du nord de l’Iran. « Dans le secret mais en paix absolue », indique-t-elle en légende.

Une autre photo montre une grand-mère, une mère et sa fille, toutes trois portant des lunettes de soleil, sur un trottoir. « Trois générations obtiennent la liberté au coin d’une rue », est-il écrit sous la photo. « En espérant qu’un jour viendra où la prochaine génération pourra exercer ce droit le plus basique, avant que ses cheveux ne deviennent gris ».

Pendant plus de dix ans, le sujet du voile a été l’objet de vifs débats au sein du pouvoir, et les femmes tentent régulièrement de repousser les limites de l’interdit.

iran-femmes-iraniennes-voile-liberte

Une unité de la police est chargée de vérifier dans la rue que les femmes respectent le code vestimentaire, n’hésitant pas à infliger des amendes ou même à arrêter les contrevenantes.

Mais le président Hassan Rohani, un modéré élu en juin 2013, a demandé en octobre à cette unité de faire preuve de tolérance au sujet du hijab.

En avril, il a admis qu’il existait encore beaucoup « d’insuffisances dans les droits des femmes ». « L’injustice et la violence contre les femmes doivent cesser », a-t-il plaidé. « Selon les règles islamiques, l’homme n’est pas le premier sexe ni la femme le second sexe, (…) les femmes sont aux côtés des hommes et les deux sont égaux ».

iraniennes-posent-sans-leur-voile_

Il a souligné cependant que l’Iran n’avait pas « besoin de suivre le modèle de l’Occident pour les femmes iraniennes ».

Selon les organisations de défense des droits de l’Homme, les femmes sont victimes de discriminations notamment en matière de mariage, de divorce et d’héritage. Une femme ne peut quitter le pays seule sans la permission écrite d’un membre masculin de sa famille et le témoignage d’une femme devant un tribunal équivaut à la moitié de celui d’un homme.

Début mai, des milliers de religieux conservateurs ont manifesté à Téhéran pour dénoncer le non-respect, selon eux, du code vestimentaire strict imposé aux femmes dans le pays."

21:12 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

Mitaka

je ne peux penser à cet endroit sans défaillir de plaisir...

aller visiter le musée Ghibli, oui, je sais pour certains, ça parait sans intérêt mais pour moi ça veut dire beaucoup...

aller visiter le musée Ghibli à Mitaka, c'est comme un rêve éveillé.. hummmmm !

21:10 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (4)

uppercut

petite discussion matutinale dans la cuisine avec l'internénette numbertwo, sur le grand fait de l'actualité du jour :

- eh mais Alexis Vastine, je connaissais...

- ah bon ? et il était quoi ?

- un vrai BG... non, je blague, il faisait de la boxe !

ah ouais quand même, elle le connaissait..

moi, c'était plutôt les filles que je connaissais. Camille et bien entendu Florence.

- attends, je vais te trouver une photo tu verras, il était vraiment beau gosse (je traduis BG pour les "vieux")...

de fait, il l'était...

beau gosse.

alors avant qu'elle ne file prendre le bus pour le lycée, on s'est serrées fort avec mille mots d'amour, neuf cents de plus que d'habitude car d'ordinaire on se limite à cent, pour ne pas oublier à quel point il est précieux d'être avec ceux qu'on aime et de le leur dire, et arrivée au lycée, elle m'a écrit pour me redire son amour et que le bus n'avait eu aucun accident.

je me suis dit que ce serait délicieux de ne jamais oublier tous les jours ce rituel d'au revoir, pour être certaine quoi qu'il arrive, d'avoir offert les mots qu'on garde en soi. qui renaissent chaque jour. et parfois restent au-dedans.

19:21 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (3)

08 mars 2015

l'Amant

très forte envie de revoir ce film...

pour la journée de la femme, ça se prête bien..

22:39 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (3)

07 mars 2015

lettre M

aujourd'hui, et parce que ça fait longtemps, pour me faire pardonner, la lettre M

une lettre qui lorsqu'on la prononce est un beau présage de partage.

donc, M comme maison et franchement c'est le sujet du moment pour moi.

magie, parce que c'est l'essence de mes choix

mère, la mienne, celle que je suis.

musique, un flux continu qui apaise, fait vibrer, tourbillonner et enchante

mystère, il y en a tant, tout le temps

maintenant... et ici  nunc et hic

mouvement... ne jamais s'arrêter, toujours en marche avant

moche, méchant, moisi, mauvais, tous ces adjectifs que l'on range loin de nous

merveilleux, moelleux, mignon, magnifique, des adjectifs qui nous ensoleillent

mensonge, pas terrible

bon, je vous laisse continuer la liste, je vous sais forts pour cela...

 

08:16 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (5)

05 mars 2015

halte aux pesticides

c'est pour prévenir, alerter et informer des cas tels que celui-ci que mon roman ado à paraître aux éditions La Pimpante et préfacé par Marie-Monique Robin s'adresse aux jeunes adultes en devenir...

Marie-Lys Bibeyran dans une vigne de Listrac-Médoc (Gironde).

 

Elle ne divulguera pas le nom du domaine vinicole qui l'emploie mais pour le reste, Marie-Lys Bibeyran veut livrer sans réserve son témoignage.

Cette ouvrière agricole, qui travaille pour un château de Listrac-Médoc, une commune au nord de Bordeaux, se bat pour réduire l'exposition des salariés agricoles aux pesticides.

Ce sujet sensible est revenu dans l'actualité lors du vote par l'Assemblée nationale, dans la nuit du mercredi 9 au jeudi 10 juillet, du projet de loi d'avenir pour l'agriculture.

L'un de ses articles prévoit de subordonner l'épandage des produits phytosanitaires près des écoles, crèches ou hôpitaux « à la mise en place de mesures de protection telles que des haies ou des horaires adaptés ». « Les agriculteurs ont pris conscience [de l'impact des produits phytosanitaires] car ils en sont les premières victimes » et il est « normal que des parents d'élèves réclament qu'il n'y ait pas d'épandage près des cours de récré », a déclaré le rapporteur PS du texte, Germinal Peiro. « Les ouvriers agricoles doivent être aussi protégés : c'est une population que l'on oublie alors qu'elle est la plus exposée », renchérit la jeune femme de 36 ans.

Marie-Lys Bibeyran a lancé une pétition qu'elle a adressée au ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll. Signée par 3 600 personnes, elle demande l'adoption de douze mesures permettant de mieux protéger les salariés de la vigne.

17:19 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

hara-kiri

un samouraï offensé gravement prend son sabre et se donne lui-même la mort.

hara-kiri.

une guerrière qui ne se sent pas respectée prend son sabre et tranche tout lien avec l'irrespectueux(se) dans un coup mortel.

voyon-kiri-ra-le dernier

c'est moins brutal, quoi que...

ça a le mérite d'être radical.

12:04 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

fessée or not fessée ?

Edwige Antier, députée à l'Assemblée nationale et pédiatre, a déposé une proposition de loi pour abolir les châtiments corporels, et essentiellement la fessée.

et là, je me dis : pourvu que personne ne propose une loi qui interdit de dire des gros mots, parce que sinon, mes enfants et moi, on va prendre pour perpette...

et je ne parle pas des supporters de l'OM...

ceci étant, les châtiments corporels ne sont pas ma tasse de thé, même dans certaines circonstances.. et ça m'a valu un clin d'oeil dans mon roman "Rencontre à New York"...

 

11:58 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

04 mars 2015

good day

une super journée ça débute par un masque à l'argile rose et ça se termine par une danse de la joie... mais entretemps, cascades de moments tous plus pétillants les uns que les autres...

 

et en musique ça donne à peu près ça !!

 

16:49 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

02 mars 2015

La coiffeuse

"La coiffeuse" est un tableau cubiste de Picasso peint en 1911.

volé en 2001 au centre Pompidou, il n'avait pas été retrouvé jusqu'à ce qu'un petit colis pourtant la description "cadeau artisanal" attire l'attention des douaniers. il était accompagné d'un message "joyeux Noël" et estimé à 30 euros. c'était en décembre 2014...

30 euros un tableau qui vaut à peu près 2,5 millions de dollars...

Et la France va maintenant récupérer ce chef d'oeuvre.

 

20:16 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

heartless

heartless

could you be so heartless

could you be so heartless

 

20:12 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

Serge

ça fait vingt-quatre ans qu'il est mort.

je me souviens de ce concert de Jane Birkin, elle pleurait, elle ne tenait sur scène que soutenue par deux grands types baraqués.

elle pleurait Serge et son père aussi.

elle chuchotait en chantant... déjà que...

et nous, on ne disait rien, muets, cloués par le chagrin partagé et le respect.

vingt-quatre ans déjà qu'il est mort... ça me donne juste l'impression soudaine d'avoir cent ans.

images.jpg

20:07 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

01 mars 2015

hold back the river

ce retour vers la rivière... encore et encore... éternellement... 

 

08:37 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)