Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 novembre 2013

going home

les premiers flocons de neige sont tombés devant ma porte. belle couche blanche ce matin sur le village..

alors, le soir, lorsque la journée est finie, même si on sait qu'on va aller fêter le Beaujolais nouveau, on a hâte de "rentrer chez soi"...

22:49 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

14 novembre 2013

Neptune, Poséidon et les autres..

je me demande qui en veut à ma peau.

ou à mon âme plutôt...

alors que je croyais la tempête assagie emportant au loin les monstres marins captivants, ne voilà-t-il pas qu'un nouveau animal aquatique vient s'échouer sur ma banquise piscinale...

du charabia tout cela mais en fait, je me suis juste retrouvée encore une fois nez à nez avec un dieu nautique vivant et je maudis le diable qui l'a envoyé...

gloup gloup gloup !

nageur

19:28 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (4)

13 novembre 2013

le départ de Maissiat

09:10 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

12 novembre 2013

les Dieux...

ai-je besoin de vous rappeler mon côté "fleur bleue" ?

vraiment, un jour, un tel excès de romantisme, ça me prendra...

je partage avec vous les dessous de mes émotions..

glups, reglups et re-reglups !!

je sais avec évidence pourquoi j'aime autant le sport ! c'est si bon pour le corps... et l'esprit !

10:36 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

11 novembre 2013

les cowboys fringants

ma belle amie Anne m'a fait découvrir ce groupe de Montréal..

je vous les livre, au gré des étoiles filantes... évadez-vous bien...

10:05 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

10 novembre 2013

OM/Sochaux

c'était la honte internationale, les joueurs ont joué comme des quiches mais j'y étais et j'ai adoré l'ambiance.

"nous sommes les Marseillais !!"

les Yankees et les Ultras font un spectacle d'enfer... du bonheur !

avec l'OM on est "fada forever" !!

bon, OK, l'OM a gagné mais franchement les joueurs ont eu de la chance parce que c'était une boucherie de loupés sur loupés...

 

OM.JPG

OM2.jpg

21:35 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (4)

08 novembre 2013

18 !!

ben voilà, ironie du sort, ironie de la vie, c'est aujourd'hui aussi !

et un jour pareil, impossible de ne pas se réjouir, faire la fête et déboucher le champagne... quoi que...

07:58 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (5)

say goodbye

on aime. ou pas.

on le trouve homophobe. ou pas.

il a sorti mardi son nouvel album.The Marshall Matters LP2.

Marshall Matters c'est son nom. Enfin Marshall Bruce Matters III exactement.

moi j'avoue que j'aime bien ce rappeur cru et cruel parfois, dur avec les hommes, dur avec sa mère.

et aujourd'hui, juste aujourd'hui son titre "say goodbye", il me va comme un gant...

07:24 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

06 novembre 2013

pulses

je bosse avec la photo de mes 3 "bébés" en face de moi chaque jour. ce ne sont plus des bébés mais ça m'émeut tellement de les voir ainsi... comme dans ce clip... mon petit homme..

aujourd'hui il m'a dit après moult baisers claquants, alors que ma voiture s'éloignait : tu es la meilleure maman du monde !" et même si je sais que c'est un classique en matière de déclarations filiales, ça ne correspond pas à sa période ado-indépendant...

alors j'ai gardé cette phrase dans un coin de mon coeur et je la ressortirai quand il sera parti lui aussi...

20:43 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

lilliputiens vs géants

la thématique était : "je suis un microbe" ou "l'autre est un géant", un truc du genre. une façon de prendre du recul sur sa place dans ce monde, sur la taille de nos vies par rapport à l'immensité de cette planète.

bon, là, j'extrapole...

j'aime bien le travail de ces trois copains... 

et si toute notre vie n'était qu'un trompe-l'oeil ?

art plastique .JPG

art plastique 1 .JPG

art plastique 2 .JPG

art plastique 3 .JPG

art plastique 4 .JPG

ART PLASTIQUe 5 .JPG

20:23 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

03 novembre 2013

la mia bambina

elle est là avec sa sourire de grande fille, ses bagages et son sac de casse-croûte.

il y a deux mois, elle aurait eu hâte de monter dans le train, là, elle attend le dernier moment, m'embrasse, me regarde, m'embrasse encore. elle n'a plus envie de partir. elle voudrait rester encore un peu. profiter de la chaleur du foyer.

l'heure sonne enfin, sifflet du contrôleur, il faut y aller.

alors les larmes coulent, les sanglots grossissent et l'émotion fleurit.

pas facile de devenir une grande fille.

pas facile de la laisser partir ainsi...

22:32 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (7)

02 novembre 2013

SAS orphelin...

d'aucuns diraient qu'il y a littérature et littérature, que livre ne veut pas forcément dire ouvrage et qu'on ne peut mélanger torchons et serviettes.

soit.

moi je réponds que lire, c'est lire et que la liberté consiste justement à aimer ce qu'on lit, à lire ce qu'on aime sans écouter la bienséance culturelle et parfois imposante qui nous demande de se ressembler tous en bien pensants mondains...

Gérard de Villiers écrivait des romans d'espionnage où le vocabulaire n'était pas "soutenu" et où le héros Malko Linge emportait ses lecteurs dans des pays lointains, dans des aventures épicées.

il avait 83 ans et venait de publier son 200e SAS : "la vengeance du Kremlin"... 

franchement, moi, je tire mon chapeau. on connait ce monde de l'édition (enfin moi oui) difficile et incertain. il avait réussi à fidéliser ses lecteurs et à se renouveler à chacun de ses titres, chacune des aventures de Malko et ce n'est pas si évident...

31 octobre 2013

Allo ? Ween !

Gynux a réalisé cette petite illustration, parce qu'aujourd'hui, c'est le jour des citrouilles creusées, de la distribution des bonbons et des sorcières à chaque coin de rue. j'avais oublié combien on a aimé ça, les p'tits loups et moi quand ils étaient petits justement. la relève semble bien assurée et c'est tant mieux !

23:29 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

30 octobre 2013

same love

j'ai du déjà vous la poster ici cette chanson, mais je l'aime tellement... ce Macklemore, je l'écoute en boucle en ce moment... alors prenez cinq minutes et écoutez encore...

21:58 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

Thibo et compagnie

je m'interroge sur cette (trop grande) facilité que j'ai à m'attacher aux gens que je croise. je me voulais aventurière solitaire, allant de lieux en lieux, n'ayant pas de famille, pas de lien pour me retenir, apportant tout le bien-être que je pouvais avant de m'éclipser sur la pointe des pieds.

libre.

au lieu de cela, je passe une journée avec une personne et déjà la quitter me paraît difficile.

un drame, je vous dis...

aujourd'hui je pense particulièrement à Thibo, ce petit bout d'homme, âgé de trois ans, aux yeux délicieusement coquins, qui a eu le culot de me gagner au Uno en plus (eh, je vous vois en train de ricaner dans le fond...), avec sa tétine transparente visée dans sa bouche et son adorable maman, patiente et courageuse... une journée passée ensemble dans des conditions que je qualifierai d'"hospitalières" et partir en les laissant nous fut comme un arrachement.

petit Thibo si pertinent, si craquant !

jolie Estelle si forte et si douce...

faut que je m'entraîne, faut que je m'entraine... plus un sourire, plus un mot partagé, le vide sidéral, le froid de banquise et plus aucun lien avec personne... sinon, mon âme morcelée va devenir cendres...

21:50 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

29 octobre 2013

marseille-cassis 2013, la preuve !

et ça, c'est juste pour faire ma crâneuse parce que ce bonheur-là n'est pas prêt de partir et que ça coule dans mes veines comme un sang chaud et énergétique, que ça me porte et me transporte, que je cherche déjà à retrouver ces sensations-là et que je vais devoir attendre un an... alors, je vous glisse ça en dessous, et si ça vous saoule, vous ne regardez pas..

 

ld_18545086.jpgld_18545087.jpgld_18584421.jpgld_18584422.jpg
ld_18599736.jpg

23:18 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (4)

perfect day

juste comme ça, parce qu'il n'est plus là et que j'aimais bien... voilà...

23:13 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

28 octobre 2013

she

un petit bijou...

18:48 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (4)

marseille-cassis 2013

il y avait ceux qui couraient pour les enfants atteints de leucémie, pour le don d'organes, pour les opérés du coeur, pour le cancer de la prostate, ceux qui couraient pour leur fille ou un être disparu, il y avait celui déguisé en Zoro, celui en lapin, il y avait Mario, Luigi et la clique du jeu vidéo, il y avait un couple en mariés et un garçon de café, et toutes ces enseignes de grandes sociétés qui fournissent l'eau, l'électricité, le téléphone, les services bancaires et des assurances..

on m'avait prévenu : ce sera dur, attention à la descente, gère tes efforts, untel l'a fait il s'est pêté un genou, un autre n'a jamais récidivé il a perdu 10 kilos après...

je vous jure j'en avais entendu...

mais je l'ai fait. sans aucun souci, et même avec un plaisir indescriptible...

au huitième kilomètre, j'ai senti que la montée commençait à tirer et j'ai eu peur de ne pas tenir. je ne voulais pas m'arrêter, même pas aux ravitaillements, j'étais lancée, j'ai quand même pris un quart d'orange, histoire de me rafraîchir la bouche... et une dosette d'énergie en sucré concentré direct dans le gosier... beurk ! j'ai failli ne plus pouvoir respirer...

au quatorzième kilomètre, je me suis dit que j'allais passer ma vie à courir, comme si j'étais rentrée dans un monde un peu parallèle où la vie se vivait en courant. je pensais à des choses de ma vie, je ne sentais pas mon corps, juste je courais...

au quinzième on est arrivés sur la baie de Cassis. point de vue magnifique en plongée, soleil se reflétant sur l'eau, c'était juste divin. toute cette descente avec ce paysage de rêve ! et sur les côtés les gens qui nous encourageaient, explosant de chaleur et de dynamisme, ça me filait des frissons, une sorte de gloire anonyme, ne pas être n'importe qui mais perdue dans une foule de 15000 coureurs au moins... se dire que les gens étaient là aussi pour moi mais pas que, et que d'ailleurs personne ne me connaissait... c'était juste délirant...

au dix-septième kilomètre, il y avait une banderole tenue par deux gamins qui portait l'inscription "Kiki l'a fait !", et je me suis dit : moi aussi ! et ça m'a donné un beau coup d'énergie...

à l'arrivée, j'ai senti mon coeur fou de joie, de fierté et d'allant. j'ai sauté comme une gamine en poussant des cris une fois passée la ligne fatidique... 2h15 !

voilà, je ne suis pas morte, j'ai survécu plutôt vachement bien et je le referai l'an prochain, juste pour améliorer mon score.

mais je l'ai fait !!

je l'ai fait avec elles deux à mes côtés "invisibles" mais quand même tellement présentes : ma soeur et ma Ga(z)ëlle, avec "lui" à qui je tenais à prouver que je savais avancer malgré mes coups de blues...

et si je l'ai fait, c'est parce qu'un homme m'y a emmenée, m'a déposée sur la ligne d'arrivée et m'a attendue, surpris de mon temps et de ma belle forme à l'arrivée.

avec pour ceux quatre-là, je dis un grand merci et rendez-vous l'année prochaine !

05:58 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

26 octobre 2013

Fiona et les autres...

on a retrouvé le corps d'une fillette d'un an à peine, dans le coffre d'une auto. elle était nue, baignait dans son urine et était déshydratée complètement.

cet enfant n'a pas été déclaré à la naissance.

il y a celle qui a été enterrée dans un parc par sa mère alors que tout le monde s'est mobilisée à sa recherche. elle aura succombé aux coups reçus.

je ne vais pas vous faire une lugubre liste mais il semble que deux enfants meurent par jour à cause de mauvais traitements...

alors bêtement, je m'interroge : la contraception fait aujourd'hui partie de nos vies, pilule, stérilet, préservatif et quand je vois qu'on peut même décider du jour de son accouchement, on peut décider également de ne pas accoucher, je veux dire : de ne pas tomber enceinte, non ?

et si on est perdus dans son rôle de parents, il existe des structures pour nous aider.

rien n'est simple, je le sais, et surtout pas l'éducation des enfants mais quand même, ces fillettes, elles avaient fait quoi ? 

j'enrage, j'enrage, j'enrage..

20:27 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)