Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 décembre 2012

méli-mélo de mots du mercredi

elle a dit : je vaix faire hypoKhâgne et Khâgne et ensuite une HESHS (comprenez une "haute école de sciences humaines et sociales")...

elle a dit : comment ça tu n'es pas au courant ? Yves est mort mardi dernier, on l'a incinréré hier...

elle a dit : ma mère a vécu toute sa vie dans cette jouissance de l'humiliation...

il a dit : je ne vais pas si bien, on en parle autour d'un thé ?

elle a écrit : chaque fois qu'on se voit et qu'on parle, ensuite je cogite, j'avance. tu devrais te recylcer dans les métiers du coeur.

elle a écrit : j'ai envie de te voir. pourquoi te fais-tu rare ? reviens à Dakar. et il a dit : si tu y vas, je viens avec toi cette fois.

elle a dit : dans les toilettes du lycée il y avait une fille qui faisait un test de grossesse. elle est sortie effondrée. est-ce qu'on peut avorter sans en parler à ses parents ?

il a écrit : je fais des photos de jolies filles en ce moment, tu viens quand me voir ?

il a dit : il y a des gens qui ne font que passer dans nos vies, il faut accepter ça.

elle a dit : tu as connu ça, toi aussi, la perte de l'homme qu'on aime.

il a dit : je me laisse pousser la barbe, je suis embauché pour faire le père Noël cette année...

elle a dit : je ramène le limoncello, made in Italia, il ne manquera rien...

il a dit : j'ai une super bonne nouvelle, j'ai eu 9/10 à l'exposé d'allemand !

elle a écrit : je confirme que c'était une fête formidable. je confirme que je vous aime. 

10:23 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

15 décembre 2012

couic !

je n'ai pas osé les mèches bleu lagon, mais la coupe courte si ! 

ça donne à peu près ça, sauf qu'elle est trop mignone et moi je n'ai ni son visage ni son âge. mais quand même...

allégé le crâne, les épaules, les pensées... couci on coupe et on avance tête haute...

si on évite la fin du monde, 2013 s'annonce une vraie belle année du renouveau pour moi ! ou d'une nouvelle ère disons...

que du bonheur !

 

14:10 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (4)

George in the bathroom

et puis, je l'avais promis, le voilà enfin... qui m'attend pour un bain partagé... parce que bon, un jour -, ça serait quand même bien qu'on se le prenne ensemble pour de vrai ce bain...

je dis ça, je dis rien...

bon d'accord, il n'a pas la peau mate, pas la bouche pulpeuse, pas les yeux clairs et on ne voit pas ses mains...

mais bon... j'me comprends !!!

enre le Bg de Grey's Anatomy et lui, je n'hésite pas un instant et je prépare ma serviette éponge... ;)))

02:55 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (4)

14 décembre 2012

bleu lagon

chaque année, le sapin s'habille avec une couleur thématique. cette année, allez savoir pourquoi, mon internénette numbertwo et moi on a opté pour bleu lagon.

avec une peu d'argenté pour que ça ne fasse pas monotone, on a customisé la maison en bleu lagon.

je me suis amusée à vous faire un petit patchwork de choses "bleu lagon"...

 

et si demain chez le coiffeur, je me mettais au diapason ?

non ?

18:08 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

13 décembre 2012

BG

avant de perdre tout mon lectorat féminin à force de coller sous vos nez chaque jour des dessous affriolants, voilà celui qui fait baver la gente féminine sur FB en ce moment...

ne me demandez pas qui c'est, je n'en sais rien, apparemment il joue dans Grey Anatomy que je ne regarde jamais, mais ce qui est certain c'est qu'avant que la fin du monde soit effective, on a toutes envie d'y goûter...

si si, même moi !

sans rigoler, regardez-moi les mains qu'il a !!

18:03 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (17)

11 décembre 2012

Keny from Marseille

j'adooooore !!!

et la chanteuse et la ville...

les mots et l'ambiance...

oui, je sais... 

 

15:00 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

09 décembre 2012

check list

deux nuits

926 kilomètres

150 euros

10 heures de route

3 heures d'ensoleillement

2500 flocons blancs

20 cafés

3 préservatifs usagés

1 vin chaud

1 massage

2 livres

2 ongles rongés

3 passages du CD de Céline Dion

2 paquets de clopes

1 boudin blanc

1 bain reposant

Lilli

3 textos...

et ça repart...

 

21:53 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

06 décembre 2012

15

pour ma pépette ma princesse ma beauté...

parce que ce soir, on s'est dit qu'on aimait cette chanson... ;)

22:50 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

21 novembre 2012

l'attente

photo Célia Melesville et Maxime Warnier485651_10151144807304526_561751434_n.jpg

les mots filent d'un écran au clavier

les moments s'enfilent comme sur un collier

les jours se faufilent dans le monde entier

l'attente se profile loin des cocotiers

22:20 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

20 novembre 2012

one day

la chanson du moment

21:01 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

19 novembre 2012

poupée vs nounours

j'adore cette pub !

allez savoir pourquoi...

à cause du "ben nounours", je crois... ou de la couleur de la robe fourreau assortie aux cheveux...

18:30 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (4)

18 novembre 2012

avertissement

mon fils est fan de ces BD de Lucyen ("la Horde" de Nico et Sanz) et ce strip-là, je le trouve juste exprès pour moi...

12696_506296072725137_1702012831_n.jpg

19:02 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

15 novembre 2012

que ça brille !

pétard ! entre ses yeux toujours pétillants, son anneau de pirate des Caraïbes toujours aussi brillant, son sourire de jeune premier, pas une ride le bougre, et ses muscles toujours autant boursouflés, je suis étonnée de voir que Monsieur Propre est né la même année que moi.

comme quoi, de faire le ménage ça conserve parce que franchement, il encaisse bien ses 45 ans.

j'aurais du m'appliquer plus avec l'éponge et la serpillière. ça m'apprendra à vouloir jouer les femmes modernes... elles ne le disaient pas assez les vieilles du coin que c'était-y pas une honte de délaisser ses fourneaux et son p'tit mari pour s'en aller jouer les coquettes dans des bureaux à 50 étages ???

elles le disaient non que la place d'une femme c'était dans sa cuisine, tablier autour de la taille, bigoudis sur le crâne ??

ben voilà si j'avais écouté, je serais aujourd'hui rutilante comme un sou neuf, sourire Colgate et menton toujours volontaire.

quand je serai grande, je veux être produit de nettoyage, na !

 

154204_359806054108808_584484645_n.jpg

23:31 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (7)

04 novembre 2012

Ilovia

je vous ai déjà parlé de ces sites de rencontres qui pulullent sur nos messageries en promesse de gourmandises à venir, promesse d'une vie rêvée avec l'homme idéal, promesse de la rencontre qui va bouleverser notre vie.

pour ma part, je n'adhère, surtout que MA rencontre je l'ai déjà faite et que je ne m'en remets pas, (vu dans l'état qui est le mien actuellement je ne sais pas d'ailleurs quand je vais m'en remettre... ceci dit en passant) et que je n'accroche pas à ce "catalogue" de "possibles" dans lequel on pioche, comme pour une petite culotte dentelle sur les pages de La Redoute.. 

bon, donc, j'en ai déjà parlé, vous devez vous demander quelle utilité d'en parler encore...

eh bien, là, comble du comble, non seulement le message suppose que je suis une célibataire patentée, et qu'il me faut d'urgence remédier à ça, mais en plus... il insiste sur le fait que je fais partie des "+ de 40 ans" ...

alors là, d'abord, je voudrais bien savoir qui a cafté...

et en plus, je ne m'intéresse pas aux "célibataires de mon âge et de ma région"...

moi, j'aime les beaux jeunes hommes sexy et musclés qui vivent vers... je ne sais pas moi, Montpellier (au pif, hein, Betty ???) ou ailleurs aussi...

je plaisante bien sûr mais je trouve ça affligeant et d'une de choisir sur catalogue internautique un amoureux et de deux, d'être cantonnée à une tranche d'âge.

je vous jure je me suis sentie un specimen, genre un dinosaure en voie de disparition qui ne pourra jamais séduire parce que trop vieille, pas compatible, plus en service, le genre de spécimen sorti de la circulation, (désolé, mais pour les pièces détachées, on ne fait plus ce modèle-là !!).

un truc du genre...

"des célibataires de votre âge" ça fait style : vous êtes tellement vieille que bon, là, on ne va pas avoir grand-chose à vous proposer, ou alors on va devoir aller chercher au fond de la cave voir s'il ne nous reste pas un petit croulant encore debout...

ilovia est donc un site de rencontres réservé aux plus de 40 ans (oui, bon, là j'en vois déjà quelques-uns qui hocquètent : quoi mais elle a plus de 40 ans, la super auteur si chouettos ??? ben je sais, ça étonne mais oui, merci Clarins pour les effets de tes produits sur moi... bon, je m'égare !).

bientôt, le site de rencontres réservé aux bruns, aux chauves, aux gourmands, aux cyclistes, aux mangeurs de chamallows, j'en passe et des meilleurs...

c'est étrange cette façon de toujours tout étiqueter dans notre société. étiqueter, cloisonner, sectorier, classer, caser.

cela ferme bien des portes, non ? ça tue le petit vent d'aventure, ça asphixie...

la prochaine fois, si je reçois une pub pour "un site de rencontres réservé aux foldingos dans votre genre", je porte plainte !!!

non mais !

17:17 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (18)

viendra, viendra pas

je devais y aller, invitation de dernière minute, je me suis arrangée avec une gentille libraire qui m'a donné des stocks de mes livres que j'ai portés pendant une demi-heure jusqu'à ma voiture et...

j'étais prête.

enfin, je crois.

ou pas vraiment.

car j'ai envoyé un mail dithyrambique à l'adjoint, organisteur du salon, pour lui signifier ma mauvaise impression de cette invitation à la dernière minute dans un total anonymat (pour moi hein) avec cette nécessité donc de m'arranger pour avoir mes livres, pour venir les installer à 8h30 (le salon est à deux heures de chez moi, pour un dimanche je devais donc me lever à environ 5h, étant donné que je m'étais couchée à 2h, ça faisait un peu raide...)...

ma mauvaise impression donc.

celle d'une vache au milieu d'un troupeau tirée au sort.

sans âme culturelle, artistique, tout ce qu'on veut.

sans âme du tout.

j'avais déjà reçu les flyers (avec les grandes cartes ne nommant que les trois adjoints responsables du salon, en lettres énormes, et ma mauvaise impression s'est confirmée : ce salon c'est pour les auteurs ou pour les élus ???) quand le monsieur a finalement décrété que plutôt que je vienne semer la zizanie dans leur si merveilleux salon il valait mieux que je ne vienne pas.

je n'irai pas donc.

et j'en suis soulagée.

cent auteurs parqués comme des voitures qui vendent eux-mêmes leurs livres et sont ravis de venir, sans aucun remboursement de rien (je parle des frais de déplacement...) ? 

ben non, je ne sais pas pourquoi, je ne suis pas du genre à avoir des caprices de star, ni même des exigences, je suis plutôt cool en général et arrangeante, ("il" disait que j'avais de l'instinct pour ça, une sorte d'intelligente très sensitive), mais là, en tout cas, j'ai eu une mauvaise sensation et je ne regrette rien.

ça m'est déjà arriver de venir sur un salon sans remboursement de frais de déplacement, de me débrouiller pour mes livres... mais je sentais de la considération derrière.

pas là.

ce salon n'est qu'un "show" qui valorise avant tout les élus.

Pierrefeu-du Var, adieu donc !

 

25 octobre 2012

frôlement

un soupir

une caresse à l'âme

photo volée sur le FB de Alessia Coppola Illustrator

22:31 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

21 octobre 2012

les accessoires et moi

gros orage sur le ciel aixois aujourd'hui obligeant les participants à la Fête du livre joliment organisée par les petites librairies d'Aix-en-Provence, à plier leurs affaires et à s'en repartir, en courant, chez eux.

bien entendu, je n'avais pas de parapluie.

j'en ai un, très chouettos, un pepin enfantin, rouge et zèbre... mais il ne sert jamais. ah si, pardon, il sert à "décorer" la rampe d'escalier qui monte vers le 1er étage de ma maison, peut-être même qu'il aide la rampe à tenir bon, qu'ils se tiennent causette la nuit quand tout le monde dort, peut-être qu'ils se sont même greffés l'un à l'autre, tant je ne l'en déloge jamais de là...

c'est que le parapluie ne fait pas partie des accessoires auxquels je suis habituée.

par contre, je me sens vite "en manque", "déçue", presque fâchée si j'ai oublié de mettre ma grosse montre "d'homme" ou une paire de boucles d'oreille (assorties à ma tenue, of course !). c'est presque comme si j'avançais nue parmi les gens. j'enrage, je m'en veux...

en revanche, je saurais vivre pieds nus et sans soutien-gorge.

pas sans mon téléphone portable, bien entendu.. là, on est tous devenus accro, j'en suis certaine.

ni sans lunettes pour voir de près, vieillesse oblige.

malgré des reins trop cambrés, je n'apprécie pas trop les ceintures qui permettent pourtant à mes pantalons de tenir en place.

j'aime avoir un foulard ou une écharpe en hiver, mais ça relève plus du confort que de l'addiction.

je me sens malheureuse sans la chaine avec les deux "gouttes d'absolu" en or qu'il m'avait offertes. mais je ne porte plus de bague.

quoi donc ?

je réfléchis.

mes lunettes de soleil. impératif. je les garde même dans les magasins, grandes surfaces... tant je m'habitue à leur présence sur mon nez et n'en supporte plus vraiment les lumières trop... lumineuses.

vous voulez que je vous dise : une de mes amies qui m'a croisée un jour entre les rayons d'un supermarché s'est moquée de moi, me reprochant de "jouer les stars"... oui, peut-être, y a-t-il aussi une certaine envie de protection.

quoi encore ? (je plagie la chanson de Gainsbourg : "Affirmatif"...)

je ne peux partir loin de chez moi quelques jours (même un seul) sans mon déodorant Clarins, ma pince à épiler, ma brosse à dents, une crème hydratante pour le corps... bon, ça... ça se conçoit...

mais je ne me coiffe jamais, donc pas de brosse à cheveux ou peigne...

dans mon sac, il y a toujours mon baton de rouge "Coco" de Chanel mais j'oublie toujours d'en mettre et un briquet si l'envie de fumer me prenait. toujours un feutre Paper Mate et...

et vous alors ? dites-nous tout...

quels accessoires vous sont aussi indispensables ?

20:24 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (8)

20 octobre 2012

numéro masqué

je ne peux pas dire qu'ils me manquaient.

je crois même que je les avais oubliés.

il faut dire qu'à une époque, ils étaient nombreux. le matin, la nuit, le soir lorsque je sortais au restaurant.

au début j'avais trouvé ça un peu pétillant. cette idée qu'à ce moment précis, quelqu'un, dont j'ignorais l'identité, pensait à moi et me le faisait savoir.

alors qui ? un amoureux éconduit, un ex, un pas encore ?

une fille jalouse, une amie oubliée, une amoureuse inconnue ?

allez savoir...

et j'aimais bien ce jeu mystérieux.

et puis, c'est devenu trop.

je n'ai plus trouvé ça pétillant mais usant. bête. réellement bête. infondé. incompréhensible.

sans fondement. et sans but apparent. sauf ce plaisir lâche de s'introduire une seconde dans ma vie à mon insue et d'en repartir aussitôt.

j'ai même pensé que, et cela m'évitait de me crééer des possibilités, de rentrer dans un scénario d'un film moult fois joué au cinéma, que cela provenait d'un opérateur qui essayait de me débaucher, espérant me vendre des forfaits incroyables, jusqu'alors pas encore vus sur le marché de la téléphonie mobile.

ça expliquait tout. et ça me convenait.

je n'étais pas si intéressante que ça.

et bizarrement, ça s'est arrêté.

ils ont disparu.

silencieux.

depuis quelques jours, ils reviennent.

sur le fixe, ils s'appellent "secret".

sur le portable, ils sont "numéro masqué".

ce soir, entre le restaurant et le cinéma, un a fleuri.

un appel sans expéditeur apparent.

et pour être honnête, ça m'a fait sourire. j'ai eu la sensation de revenir à une certaine normalité.

saurais-je un jour qui ?

à vrai dire, je m'en moque.

00:51 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

16 octobre 2012

he's Harry

le 5 octobre, je vous proposais de deviner qui se cachait sous un visage de petit ange...

et je n'ai pas eu de bonne réponse.

voilà donc le beau gosse dont mon internénette numbertwo est raide dingue (et c'est peu de le dire) le chanteur hyyyyyyyyper célèbre, que des millions de fans suivent partout (ça, c'est vrai...) :

Harry Styles, un des membres des One Direction, "the" groupe à la mode du moment...

pour ma part, je lui trouve des airs de gros bébé jouflu à la limite de la girly girl... mais chut, ne lui dites pas, elle en serait malade !!

20:17 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

08 octobre 2012

beth is back

Beth Orton est de retour avec un nouvel album, minimaliste mais délicieux...

pour moi, c'est du bonheur... quelque chose d'encore plus beau !

 

19:31 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)