Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 mars 2014

"votre" cadavre exquis

eh bien dis donc, la Provence de Marcel vous a inspirés et j'en suis ravie.

pour Jean, Calou, mademoiselle Lo et MaBelle, les quatre mousquetaires de la joute verbale, un grand hip hip hourra !

franchement vous avez été de la bombe !!

merci mille fois pour cette superbe collaboration que je vous retranscrit en dessous :

"Pétugue avait une grosse moustache rousse,et une houppe de cheveux carotte lui avait valu son surnom, qui est en provençal le nom de la huppe.

Modèle de discrétion malgré les apparences, mâtinée d'une timidité exacerbée, Pétugue rêvait secrètement depuis l'enfance de tenir dans ses bras la Cammille des Calanques. Il avait toujours trouvé bizarre et charmant que Cammille s'écrive avec 2"m".

Mais son amour caché était si fort qu'il se sentait capable, en cas de sentiment non partagé, de l'aimer pour deux. Les temps ont changé, Pétugue a bien évolué, la coloration doit s'imposer.

Tête brunie par un roi des ciseaux de quartier, son esprit changea brusquement, brutalement. Cammille avec ses deux "m" et surtout ses deux "l" s'était envolée de son esprit, comme ça d'un claquement de doigts, libérant Pétugue d'un poids beaucoup trop lourd pour lui.

Sûr que si la calanquaise venait se pavaner devant lui, il la traiterait de Pomponnette. Pourtant la "Pamponnette", pimpante, rutilante et indépendante lui en fera voir de toutes les couleurs. De toutes les couleurs de l'arc en ciel elle lui en fera voir, la Pomponnette, et ce sera tant mieux car il en avait marre sous le beau soleil de la provence de ne ressentir que du gris dans son coeur ce pôve Pétugue.

Une chose étrange était survenue dans la garrigue. Ce souvenir le hantait. Etait-il bien réel?

Sa soeur Léna lui était apparue, gaie et sautillante, entourée de papillons multicolores, chantonnant une comptine toute simple, de celle que l'on retient facilement, que l'on croit connaître depuis toujours, qui s'invite au réveil pour saluer le retour du soleil.

Et puis soudain, au sommet d'une crête, Léna devint évanescence dans le bleu du ciel.

Cette vision était un signal... Le Pastis OUI; Le PASTICHE NON.

Mais hélas, le pôve Pétugue faisait là une bien grave erreur, car la vraie Léna, bien que sensible à un bon trait d'esprit, n'aimait que le rosé bien frais... Jamais Léna ne serait apparue dans une bulle de pastis ni PASTICHE..."

01 mars 2014

court-métrage

connaissez-vous la collection Court-Métrage des éditions Oskar ?

c'est une belle collection de textes forts, portant sur des sujets de société, sur des thèmes forts...

moi j'aime beaucoup, mon fils aussi.

alors je vous présente quelques-uns de ces titres, mais il y en a bien d'autres...

CouvertureCouvertureCouvertureCouvertureCouverture

28 février 2014

débossage

un cliché en relief est d'abord encré avant d'être pressé contre le papier. ce procédé, appelé "Letterpress", est l'ancêtre de l'impression moderne.

pendant près de cinq cents ans, ce fut la seule technique d'impression. aujourd’hui, le caractère de bois ou plomb a été remplacé par le cliché photopolymère.

ce matériau permet d'imprimer toutes les formes de textes et d'images à partir d'un fichier numérique.
à ne pas confondre avec l'embossage, le débossage est une technique d'impression dans laquelle le papier est écrasé pour produire un effet de relief. en anglais, cela s'appelle "blind debossing".
la combinaison du débossage et de l'impression en letterpress produit un résultat très particulier : les designers du monde entier ont remis ce procédé au goût du jour en surfant sur la vague du "hipster". c'est décidément l'effet tendance du moment.

Photo : Un cliché en relief est d'abord encré avant d'être pressé contre le papier. Ce procédé, appelé "Letterpress", est l'ancêtre de l'impression moderne. Pendant près de 500 ans, ce fut la seule technique d'impression. Aujourd’hui, le caractère de bois ou plomb a été remplacé par le cliché photopolymère. Ce matériau permet d'imprimer toutes les formes de textes et d'images à partir d'un fichier numérique.
À ne pas confondre avec l'embossage, le débossage est une technique d'impression dans laquelle le papier est écrasé pour produire un effet de relief. En anglais, cela s'appelle "blind debossing".
La combinaison du débossage et de l'impression en letterpress produit un résultat très particulier : les designers du monde entier ont remis ce procédé au goût du jour en surfant sur la vague du "hipster". C'est décidément l'effet tendance du moment.

Pour notre offre letterpress, nos experts ont sélectionné le Gmund Cotton, un papier 100% coton procurant 2 fois plus de volume.
La souplesse et la stabilité des fibres de ce papier 100% coton donnent des résultats époustouflants, particulièrement sur le letterpress.

A partir de 175 € HT

27 février 2014

concours "cadavre exquis"

mince avec cette course folle chaque jour j'ai laissé filer le jour du concours... quelle tête en l'air, allez je me rattrape ce matin..

aujourd'hui, et non pas que j'ai des envies de meurtre je vous rassure, je vous propose un "cadavre exquis".

pour l'ami Jean, je vous donne la définition du cadavre exquis : " jeu qui consiste à faire composer une phrase, ou un dessin, par plusieurs personnes sans qu'aucune d'elles puisse tenir compte de la collaboration ou des collaborations précédentes. "

ici, je vais donner une phrase et le premier qui veut participer continue l'histoire en une 2e phrase. puis le second qui passe par là, rajoute une 3e phrase... mais attention, à chaque fois, on écrit les phrases précédentes.

c'est clair, ou bien ?

bon, alors, au boulot. résultat : mardi matin..

le début (extrait du "Temps des cerises" de Marcel Pagnol) :

Pétugue avait une grosse moustache rousse, et une houppe de cheveux carotte lui avait valu son surnom, qui est en provençal le nom de la huppe.

25 février 2014

anadiplose, on ose !

allez allez, les résultats de ce concours où

1) vous avez été plus nombreux que les derniers concours çà participer,

2) vous avez été super pertinents, là pour le coup...

Podium : TOP 5 des Interviews publiées

le 1er prix, pour la qualité de ces vers qui se suivent :

Si Charles n'anime guère la couche nuptiale, sa présence déclenche au contraire des turbulences dans le comté. Conter ses aventures avec douces jouvencelles, celles qui riment avec torrides bagatelles, telles des étincelles qui enflamment le ventre, entre au coeur de chaque demeure, meurt au pied du lit de sa belle, elle qui du désir pourtant ne s'en laisse conter.

Écrit par : calouan14


le 2e prix pour l'audace des propos tenus :

Si Charles n'anime guère la couche nuptiale, sa présence déclenche au contraire des turbulences dans le comté. Comptez les ces prétendants imposteurs aux horizontales postures. Turlututu leur répond d’un ton narquois le beau Charles. Charlatans, vous n’êtes que des charlatans et pis encore de bien mauvais coucheurs.

Écrit par : jean 

 

le 3e prix avec mon sourire enchanté :

Comté bien caché sous l'oreiller de Béatrice qui n'avait pas le nez de Charles
Charles trop gâté par Blanche sa mère n'avait jamais reussi à le sentir
S'en tirer a si bon compte fut un régal pour la cour ...

Écrit par : lo

 

ex-aequo, pour la longueur magique de ces phrases :

Taisant son peu d'entrain pour la chose avec les femmes, Charles est un inverti
Tissant des relations obscénes avec les mignons du bourg, son mariage n'est que façade
De cette situation, Béatrice, son épouse délaissée , ne s'émeut guére ...
Guérissant sa langueur en se laissant lutiner par tous les jardiniers du domaine

Écrit par : Betty

 

merci, vous avez été juste divins...

19 février 2014

concours "anadiplose"

voilà voilà, c'est le concours du mercredi...

cette semaine, c'est un concours un peu particulier et ce sera certainement difficile de vous départager, mais je vous espère plus nombreux que ces dernières participations, parce que ça dormait sec par ici, hein !!

alors, je vous propose un concours "anadiplose".

qu'est-ce que l'anadiplose ?, va me dire Jean.

j'explique : c'est une technique d'écriture en enchaînement. on reprend la fin de la phrase précédente pour commencer la phrase suivante. style "marabout, bout de ficelle, selle de cheval...

donc, je lance les hostilités en écrivant la première phrase et je vous laisse poursuivre... comme les wagonnets d'un train... tous en file indienne... tchou tchou !!

(attention c'est mon fils qui a pris un bouquin au hasard dans la bibliothèque et a ouvert une page au hasard.. et ça donne ça :)

"Si Charles n'anime guère la couche nuptiale, sa présence déclenche au contraire des turbulences dans le comté"

(extrait des "Demoiselles de Provence" de Patrick de Carolis)

donc : vous reprenez la dernière syllabe, "comté" ou "té" si vous préférez et vous créez une nouvelle phrase, qui a du sens avec la première. parce que c'est un "mini-texte" que l'on va écrire..

donc, écrivez-moi la suite, en respectant le principe de l'anadiplose..

au boulot !!!

18 février 2014

résultats du concours de l'amour

il fallait donc répondre, au concours de l"amour en littérature" les emboitements suivants (un remake des "Chiffres et des lettres" à ma façon...) :

1 D

2 B

3 A

4 F

5 E

6 C

et il n'y a que BaBelle qui ait tenté le coup...

qu'est-ce que c'est que cette bande de "mollassons" qui n'essaient même pas...

pour le coup, BaBelle c'est toi la reine ! et c'est tout...

12 février 2014

concours : l'amour en littérature

oyez oyez, c'est le concours du mercredi...

demain, c'est le jour des amoureux, les autres peuvent aller se rhabiller, traîner leurs savates usées sur le bitume désert, s'enfermer au ciné ou se glisser sous la couette avec un méga-chouette livre...

du coup, concours de circonstance, attention, pas n'importe quoi..

mais encore une fois, il faut être réglo, ne pas aller fouiner, ne pas être tenté, juste lire et jouer...

allez, on essaie, même les pirates qui se croient moins cultivés... hum hum !

alors, saurez-vous attribuer ces 6 extraits de romans à leurs auteurs ? 

1)   Au clair de lune, dans le jardin, elle récitait tout ce qu'elle savait par cœur de rimes    passionnées et lui chantait en soupirant des adagios mélancoliques; mais elle se trouvait ensuite aussi calme qu'auparavant, et Charles n'en paraissait ni plus amoureux, ni plus remué.

2)   Soudain il reçut comme un coup de couteau; on s'embrassait, là, derrière ce buisson. Il y courut; c'était un couple amoureux, dont les deux silhouettes s'éloignèrent vivement à son approche, enlacées, unies dans un baiser sans fin.

3)   D'abord, elle le crut amoureux de Marguerite, à voir ses airs transis d'amant qui désespère, car Marguerite, sage et couchant au magasin, n'était point commode. Puis, elle resta stupéfaite, lorsqu'elle acquit la certitude que les regards ardents du commis s'adressaient à Clara.

  Je suis trop amoureuse, oui, j'aime trop l'amour, pour tirer un profit quelconque de l'amour ... C'est plus fort que moi, je ne puis pas demander d'argent à qui me donne du bonheur et m'entr'ouvre les rayonnantes portes de l'extase ...

5)   J'avais autrefois entrevu aux Champs-Élysées et je m'étais mieux rendu compte depuis, qu'en étant amoureux d'une femme nous projetons simplement en elle un état de notre âme; que par conséquent l'important n'est pas la valeur de la femme, mais la profondeur de l'état;...

6)   Tu es amoureux, toi? − C'est-à-dire : j'ai une petite amie. − Je comprends. Ce n'est pas l'amour ça. Tu verras plus tard. Un jour. Ça te serre le cœur comme un étau et ça te le déchire crrac! Et après ça saigne, ça saigne. Toute une vie.

et voilà les propositions d'auteurs. cette fois, une seule proposition, il faut accoupler le bon chiffre avec la bonne lettre...

A)   Émile Zola (Au bonheur des dames - 1883)

B)   Guy de Maupassant (Contes et nouvelles- "la femme de Paul" - 1881)

C)   Raymond Queneau (Loin de Rueil - 1944)

D)   Gustave Flaubert (Madame Bovary - 1857)

E)   Marcel Proust (A la recherche du temps perdu - tome 2 : "À l'ombre des jeunes filles en fleurs" - 1919)

F)   Octave Mirbeau (Le journal d'une femme de chambre - 2003)

 

au boulot, les chéris !!!

 

projet "Borges"

comme apparemment, vous lisez et parfois êtes intéressés par les projets que je relaie ici, en voilà un autre, pour les amoureux de la littarture de Jean-Philippe Toussaint, ou pas d'ailleurs.

 

on ne sait jamais...

 

BORGES PROJET

APPEL À CONTRIBUTION

Dans La Vérité sur Marie, Jean-Philippe Toussaint évoque une nouvelle de Borges, L’île des anamorphoses. En voici l’argument : « L’île des anamorphoses, cette nouvelle apocryphe de Borges, où l’écrivain qui invente la troisième personne en littérature finit, au terme d’un long processus de dépérissement solipsiste, déprimé et vaincu, par renoncer à son invention et se remet à écrire à la première personne. »
Toute trace de cette nouvelle captivante semble s’être évanouie. Vous êtes écrivain, professeur, étudiant ou amateur de littérature ? Pourquoi ne pas la réécrire ? Nous vous proposons aujourd’hui de nous livrer votre propre version de cette nouvelle disparue.
BORGES PROJET est un projet interactif du site www.jptoussaint.com. La page du site dédiée au projet accueillera les propositions de nouvelles. Elles seront consultables en ligne, chacune – une fois réceptionnée et acceptée – recevra un nom de code unique et s’inscrira dans le ciel étoilé, comme un astre nouveau dans le vaste univers couleur d’encre du BORGES PROJET.

Les propositions de textes sont à adresser sous forme de document Word à Laurent Demoulin : ld@jptoussaint.com.



11 février 2014

Ronya, fille de brigand

je vais faire ma maligne, étaler ma science mais sans "mon" musclé préféré, je n'aurais pas pu.

fan de Myiazaki je suis, père et fils, parce qu'il n'y a pas de raison quand il y en a pour un, il y en a pour deux, surtout que Hayao, le père, a annoncé sa retraite (ggrrrr !) et que Goro (en traduction littéraire : le 5e fils) 

"Fin de semaine dernière a été annoncé que Goro Miyazaki (Les Contes de Terremer, La Colline aux Coquelicots) réaliserait cette année une série TV nommée Sanzoku no Musume Ronia, adaptée du roman "Ronja Rovardotter" d'Astrid Lindgren, publié en France sous le titre "Ronya, fille de brigand" par Hachette. Si la plupart des sites orientent l'info comme la première série TV produite par Ghibli, je remarque surtout que le studio n'est pas à l'origine de ce projet ni à la tête de la production, et que le fils de Hayao Miyazaki s'en va donc en fait réaliser son nouveau projet ailleurs. En effet, cette série est produite par NHK Enterprise, avec en deuxième ligne la société Dwango, l'animation sera quand à elle assurée par le studio Polygon Pictures, et entièrement en 3D. Le Studio Ghibli ne sera impliqué qu'en assistance à la production, le copyright du projet ne les mentionnant d'ailleurs pas du tout (© NHK - NEP - Dwango, licensed by Saltkrakan AB, The Astrid Lindgren Company). Bref, si comme moi vous avez entendu certaines rumeurs ces derniers temps, c'est peut-être le signe supplémentaire d'un changement assez radical cette année chez Ghibli (sauf que contrairement à d'autres je préfère attendre respectueusement une annonce officielle avant d'en parler).


Voici la première image de cette série (en 3D donc) qui sera diffusée cet automne sur la chaîne japonaise NHK."

 

vous ne trouvez pas qu'elle me ressemble un peu cette Ronya ??

allez, un peu, quand même !!

résultats du concours d'image

bon, vous piaffez, vous piétinez sur place, vous vous impatientez et comme je vous comprends...

savoir si oui ou non, vous monterez sur le podium ets juste votre unique préoccupation du jour...

ecco.

je ne vous fais pas languir plus :

le premier prix est attribué à :

"Clapotis d'azur pour âme voyageuse, rêve d'un ailleurs enchanteur sous la caresse d'une brise légère, l'appel incessant insistant du cliquetis des haubans, ciel ! Fin d'exil je te salue amie, avec révérence, gratitude"

Écrit par : calouan14 

le second prix à :

"Les chalands désabusés viennent se jeter du vague a l'âme..."

Écrit par : lo 

ex-aequo avec :

"bleus grimés, promesses de l'été."

Écrit par : Babelle

et le troisième prix à :

"Le port, point d'entrée et point de sortie. Tous les yeux tournés vers la mer.
La mer qui focalise les rêves et les espoirs, espoir de celui qui accoste en quête d'un monde meilleur, 
rêve de voyage lointain, d'aventure ou de fuite pour d'autres englués dans le quotidien ... 
Et pouvoir la contempler c'est déjà un plaisir et comme un souffle de liberté qui n'a pas de prix ..."

Écrit par : Betty 

je décerne le prix du texte réaliste à :

"Ça pue le poisson, la criée vient de finir !"

Écrit par : le-mari-de-Betty 

et celui du texte le plus marseillais à :

"Pour l'instant, tout semble calme, faut pas s'inquièter surtout, ça va pas durer (dicton marseillais)"

Écrit par : jean

podium

merci à tous, vous êtes des as !!

09 février 2014

nuit de la lecture

LE THEATRE DE GRASSE LANCE UN APPEL A TEXTES COURTS DONT EMILE&CIE EST L'OPERATEUR DE TERRAIN

 
Appel à textes –
Nuit de la Lecture (Titre provisoire)
 
Dans le cadre de la première édition de la Nuit de la Lecture (titre provisoire),  
le Théâtre de Grasse, en partenariat avec l’Entreprise Régionale Lyonnaise des Eaux
Côte d’Azur, la compagnie Dynamo théâtre et l'association EMILE&CIE,
lance un appel à textes sur le thème "Terre-Eau-Territoire / 1914-2014, un siècle d'histoire(s)".
Il est ouvert à tout auteur francophone qui proposera une pièce courte,
écrite en français, jouable en 20 minutes, avec maximum 3 rôles et s'inscrivant dans
une des dimensions du thème proposé.
L'envoi des textes se fera uniquement par courriel accompagné du formulaire de
participation dûment complété. La date limite d'envoi est fixée au lundi 12 mai 2014.
Les pièces candidates seront soumises de manière anonyme auprès du préjury puis du jury.
Laura Jandrau (+32 64 237 840 de 8h30 à 16h00 / gestion.appel@gmail.com)
est spécifiquement chargée de correspondre avec les auteurs intéressés et de
traiter les envois. Elle sera la seule à connaître l’identité du candidat ;
elle sera tenue à la confidentialité la plus complète, y compris vis-à-vis des organisateurs.
C'est donc à son adresse que doivent être envoyées les demandes du règlement
(précisant le thème, les modalités de participations) et de la fiche d'inscription.
Cette personne sera aussi la seule habilitée à répondre aux éventuelles questions à
propos de cet appel.
Un pré-jury interne aux organisateurs retiendra les textes les plus adaptés au projet
(10 à 15 maximum). Un jury international,  composé de représentants du monde du
théâtre francophone, désignera les 6 pièces qui lui semblent correspondre le mieux
aux attentes des organisateurs à savoir la richesse et la variété du propos, de la forme
dramaturgique, de la langue, de l'ouverture à plusieurs mises en scène possibles.
Les lauréats seront proclamés en octobre. Les auteurs des textes sélectionnés recevront
une bourse de 600 euros. Ces textes feront l'objet (sauf décision contraire du jury) d'une
publication au sein d'un ouvrage collectif sous le label Lansman Editeur et seront lus par
des comédiens professionnels lors de la Nuit de la Lecture (titre provisoire), évènement
qui se déroulera à Grasse le samedi 29 novembre 2014.
Les personnes intéressées sont invitées à lire attentivement le règlement complet
disponible sur simple demande gestion.appel@gmail.com, qui reprend notamment
une explicitation du thème et des précisions quant aux conditions de participation.
 

06 février 2014

Alain Mabanckou et Inter

c'est l'écrivain congolais Alain Mabanckou qui présidera cette année le prix du livre Inter.

et du coup, j'avoue, ça me donne envie de postuler pour être juré..

bon postuler ne veut pas dire être choisie mais quand même...

mabanckou2011-montrealCaroBlache

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et en attendant, voilà un de ses ouvrages, si cela vous dit de le décrouvrir. quelle belle âme cet homme tout de même !

LUMIERES DE POINTE-NOIRE - Fiction & Cie - Éditions du Seuil

05 février 2014

concours "la belle image"

on est mercredi et le rendez-vous est devenu habituel, le nouveau concours.

j'ai décidé de participer à un concours organisé par Robert Loi, un photographe marseillais. il s'agit de choisir une photo parmi ses galeries et d'écrire un texte court dessus.

j'ai bien envie de vous proposer la même chose. sauf que là, j'ai déjà choisi la photo pour vous.

donc, je vous propose de bien regarder la photo en dessous et de m'inventer un petit texte (une phrase suffit, hein) sur ce qu'elle vous inspire.

bien entendu, ce n'est pas celle que je prends pour ma participation...

résultat des trois plus chouettes textes : mardi prochain !

robert-loi-photographie-vieux-port-marseille-2013.jpg

(et en allant sur le site de Robert Loi, vous pouvez aussi participer à ce concours... jusqu'au 12 mars..)

04 février 2014

concours citations : les résultats

d'abord merci d'avoir joué le jeu et merci à ceux qui ont participé, même sur le fil du rasoir (comme Gynux... ;) ).

mais pétard, personne n'a gagné !!

non, non, personne..

les réponses étaient :

1) a = Marcel Aimé

2) a = Charles d'Orléans

3) b = Jean Giono (dans "le Hussard sur le toit"... ah Angelo !!)

4) a = Louis Aragon, là, ce fut l'unanimité

5) b = Rétif de la Bretonne, Nicolas de son prénom

Le Hussard sur le Toit sur le site du Ministère des Affaires ...

bon, ce sera pour une prochaine fois.

nouveau concours, demain !

02 février 2014

un ange passe

j'aime lire.

j'aime lire des nouvelles.

en écrire aussi. mais en lire.

mais lorsque la lecture est faite par des comédiens avec une mise en scène tellement juste que c'en est époustouflant...

c'est ce à quoi j'ai assisté : une lecture mise en scène par deux comédiens de "Concerto pour un ange", un recueil de nouvelles de Eric-Emmanuel Schmitt (décidément je suis en pleine période des écrits de cet auteur..).

ce recueil contient 4 nouvelles :

 

  • L'empoisonneuse
  • Le retour
  • Concerto à la mémoire d'un ange
  • Un amour à l'Élysée

 

 et nous avons pu admirer la lecture de 3 d'entre elles.

que du bonheur !

 

31 janvier 2014

Cavanna...

quand j'étais ado, j'en étais fan. je l'écoutais dans les émissions télévisées, je lisais ses bouquins, sa voix rauque et ses bacchantes, ça me donnait la sensation d'être une rebelle, je ne glissais pas le moule.

"Hara Kiri", "Bête et méchant", ses origines italiennes, "Les Ruskoffs", "Les ritals"... ses yeux doux..

il me donnait la sensation de n'avoir peur de rien.

et puis, j'ai oublié. j'ai vieilli, grandi. je n'ai plus pensé à cette "révolte intérieure" que je cultivais avec lui.

aujourd'hui il n'est plus vivant et apprendre sa mort m'a touchée. je me suis souvenue...

 

francois cavanna recompenses tweet photos de francois cavanna

à boire et à manger...

il y avait longtemps que Guillaume Lelong n'avait pas été exposé par ici...

mais là, avouez, je ne pouvez pas passer à côté. ce type a une façon de parler cuisine... on en mangerait...

213a

(Michel Polanreff "l'amour avec toi")

213b

213c

213d

29 janvier 2014

concours "citations"

voilà le nouveau concours du jour...

pas de podium à gagner mais par contre faut le faire sérieusement... c'est-à-dire sans aller chercher les réponses sur quelque support que ce soit...

je vous propose cinq citations et pour chacune trois auteurs possibles.

et vous devez les retrouver (sans chercher, hein !!!).

vous glissez vos réponses et celui (celle) qui aura eu le plus de bonnes réponses sera mon (ma) chouchou de la semaine.

ça le fait, ça, non ??

 

1) Seules, les femmes voient vraiment les choses. Les hommes n'ont jamais qu'une idée.

                 a) Marcel Aimé          b) Casanova            c) Molière

2) Je suis celui au coeur vêtu de noir.

                a) Charles d'Orléans     b) Alfred de Musset         c) Gérard de Nerval

3) Le mystère est toujours résolument italien.

                a) Audiberti               b) Jean Giono           c) Stendhal

4) Qui parle du bonheur a souvent les yeux tristes.

                a) Louis Aragon         b) Pierre Corneille     c) Victor Hugo

5) Je m'aperçus bientôt que l'amour ressemble à la soif : une goutte d'eau l'augmente.

                a) L'abbé Prévost       b) Rétif de la Bretonne       c) Marquis de Sade

 

allez, à vos réponses !!!

 

28 janvier 2014

les mots mis à mal !!

pas d'impatience, voilà les résultats du concours de mots étrangers traduits en français mais pas vraiment usités... bon, bref, vous aurez compris..

alors :

1re place : ex-aequo

cafuné : caresse dans les cheveux = une étoupette

kalsarikännit : se bourrer la gueule seul chez soi = s'englougloutir

(écrits par Jean)

 

2e place : ex-aequo

slampadato : individu accro aux UV = tanorexique (écrit par Lo)

pana Po'à : se gratter la tête pour aider à se souvenir : psychéknoser (écrit par le lecteur anonyme)

 

3e place (ex-aequo) 

vybafnout : surprendre l'autre en criant "bouh" = bouhtiner

tartie : moment gênant où l'on a oublié le prénom de quelqu'un alors qu'on fait les présentations = un trounom

(écrits par Betty)