Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 décembre 2011

14

il était trois heures de l'après-midi. non, pas encore. il manquait encore une vingtaine de minutes avant que ne sonne trois heures.

allongée sur la "table de travail", je pensais au petit pot de miel que j'avais oublié de prendre malgré les recommandations de la sophrologue. je pensais aux autres, la famille, mon mari, ma petite fille, ceux qui mangeaient en partageant des plaisanteries et en faisant des pronostics pendant que je me demandais si mon homme serait revenu quand la petite pépette se déciderait à pointer son nez.

je sentais les premières douleurs au creux du ventre. il était temps.

précipitation médicale. tout se mettait en place, se préparait.

je savais le moment venu.

enfin.

j'allais la voir, la toucher, l'embrasser, la lêcher, l'allaiter. ma princesse. ma vie.

mais le rythme sur le monitoring branché s'est arrêté et avec la Terre de tourner.

urgence, inquiétude, l'enfant était en train de partir. ne respirait plus.

"césarienne", "battements de coeur", "glucose", "vite", c'étaient les mots que j'entendais pendant qu'on m'enfonçait une perfusion dans le bras.

et alors que les infirmières s'apprétaient à déplacer la table vers la salle d'opération, le glucose passait dans mes veines, arrivait jusqu'à la petite pépette qui sortait.

et comme un souffle de vie, comme une addiction jamais démentie, tout reprit son rythme normal.

et depuis ce jour-là, la petite pépette aujourd'hui grande est une droguée de sucre, incapable de vivre sans...

et que dire du sucre de mon amour, ce nectar sans limite dont je l'abreuve chaque jour.

ma princesse...

376009_301887166499527_100000347382869_961066_1058510607_n.jpg

21:40 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

26 novembre 2011

astro-boulot-cadeau

voilà ce que disait mon horoscope ce matin :

"Excellentes perspectives sur le plan professionnel. Vous viserez haut, et vous aurez bien raison puisque vous aurez les moyens de vos ambitions. Mais attention ! Ne laissez pas de soucis sentimentaux ou autres vous déstabiliser."

et je me dis que parfois les atsres sont assez malins, parce qu'effectivement en ce moment les bonnes nouuvelles sont au rendez-vous professionnellement.
en général je ne dévoile rien avant par supersiticion, ou parce que j'aime bien faire ma mystérieuse allez savoir... mais là je veux bien vous dire que j'ai signé pour une série ados chez un éditeur, que le 1er tome d'une autre série ados est pris (donc sûrement la série... ;)) chez un autre éditeur, des histoires en presse, des petites histoires ici ou là, du travail en collaboartion avec Zoom et...
 
"avoir les moyens de mes ambitions", je n'en sais rien mais me sentir bienheureuse, ça, c'est certain...
 

belier

14:35 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

18 novembre 2011

harmonie

je me suis réveillée en sursaut en rêvant de faire une "grasse matinée" ce matin :

- maman, maman, lêve-toi, vite vite, tu dois m'amener au bus ce matin !

Waouh ! je m'étais déjà levée deux fois pour réveiller les "petits" mais là, je croyais pouvoir souffler un peu... perdu !!!

- tu me l'avais dit ?

- euh non... enfin peut-être mais bon...

non, elle ne me l'avait pas dit. tout est tellement normal...

arrivées en retard pour le bus, pas bu de café, rien avalé, habillée en vitesse, mauvaise humeur, attendu le bus suivant, donné des sous, rentrée "moral en vrac"....

du coup, au retour, j'étais motivée pour faire des tas de démarches administratives pour que la vie change, les choses changent et là... comme un doux miracle, je ne suis tombée que sur des personnes adorables qui m'ont toutes proposé :

- mais je vous l'envoie aujourd'hui même si vous voulez... pas de souci, ne vous déplacez pas...

ouf !

respiration.

mieux même, quand cette commerciale m'a appelée pour me vendre le dernier modèle d'imprimante extra-professionnelle avec encre solide et que j'ai décliné son offre, j'ai cru qu'elle allait débarquer chez moi boire le café tellement elle rigolait au téléphone de mes bêtises...

pour clôturer ce palmarès réconfortant, il y a eu une "harmonie" joyeuse même si virtuelle qui m'a "attrapée" au vol...

je voulais être seule, "caverneuse" et j'ai l'impression que des tas de gentilles personnes sont venues chez moi partager un moment... incroyable, non ?

comme quoi... la vie... toujours surpenante !!!

14:43 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (2)

17 novembre 2011

je n'aime pas...

... les gens qui prennent deux places sur un parking ceux qui stagnent dans le couloir de piscine en bloquant les autres nageurs ceux qui bousculent sans dire pardon les fainéants qui donnent l'impression de vivre une vie débordée mais n'en foutent pas une les profiteurs les arnaqueurs ceux qui sifflent les filles comme si elles n'étaient que des objets les faibles ceux qui râlent tout le temps qui ne savent pas profiter des belels choses

... avoir froid me sentir coincée qu'on touche à mon ordinateur qu'on me manque de respect ceux qui embrassent juste en tapant leur joie les prétentieux ceux qui rotent la bière la fumée de cigare les histoires trop fifilles ne pas avoir du temps pour lire ceux qui mangent un bout de pain avant qu'on passe à table le ketchup les mollassons la violence l'envie et la jalousie les diamants la maladie et les hôpitaux 

... me dire que je ne le reverrai jamais et elle non plus oublier un nom ou un chiffre un code et ne pas réussir à la retrouver les chemisettes (à manches courtes) les grosses bagouzes aux doigts des hommes les fromages moisis 

17:45 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (7)

12 novembre 2011

soudain...

j'ai cette envie pressante soudain de l'appeler. de lui dire : tu te souviens de lui ? il était au lycée avec moi et on se marrait bien ensemble. je l'ai retrouvé. on va se revoir.

et elle aussi. je vais la revoir.

et je vais bien, je suis heureuse.

et...

mais elle ne répondrait pas. ne répondra plus jamais. elle seule peut connaître untel ou untel. elle seule a tout suivi, depuis le début... et pour cause. mais elle n'est plus là et la suite se tricote sans elle.

elle seule a mis un coeur autour de mon cou, autour de ma vie.

j'ai cette envie pressante de l'appeler, de l'entendre, de la deviner en train de sourire... d'imaginer ses mains qui s'agitent sur les aiguilles, sa cicatrice dessous son pouce gauche, ses ongles longs, ses pulls chauds, son nez aquilin, son odeur de "Bien-ëtre", ses chaussons à talons...

199950_172923256091482_100001214276825_418700_7825001_n.jpg

17:18 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (6)

11 novembre 2011

11 novembre

aujourd'hui c'est ce qu'on appelle "un jour férié" (du latin feriata), c'est-à-dire : un jour de fête civile ou religieuse, ou commémorant un événement.

c'est la commémoration de la signature de l'Armistice de 1918 et la fin de la Première Guerre mondiale.

la meilleure façon de commémorer la vie et la guerre que nous ne vivons pas rien de tel qu'un jogging matinal... et franchement, quand je déambule dans des paysages comme les miens, je me sens vraiment en vie... vivante, libre, entière...

alors juste afin de partager (et aussi de vous en mettre plein les yeux parce que oui, là, je suis fan de ces endroits-là, que je ne m'en lasse pas, et m'en repais avec délectation !!), voilà ce que je vois le matin quand je vais courir... c'est juste trop beau...

photo.JPGphoto-1.JPGphoto-2.JPGphoto-3.JPG

(euh, saviez-vous qu'en 1630 ce jour a été appelé "la journée de dupes" ? excellent non ?)

10:27 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (0)

08 novembre 2011

coquelicot

il parlait doucement, prenant soin de séparer les mots les uns des autres. il s'appliquait, insistant sur certaines syllabes...

il a dit : ma vie est avec toi, aujourd'hui et pour toujours. je t'aime vraiment, sais-tu ?

et il a ajouté : je serai là dans trois quarts d'heure.

il n'avait pas menti. ma vie liée à la sienne pour le restant de mes jours. mon coeur lié au sien.

mais il n'est pas arrivé.

et mon univers s'est écroulé.

il ne restait qu'à en construire un autre. pas le choix. et j'ai soulevé pierre après pierre pour refaire une base qui tienne le coup. et j'ai planté graine après graine pour voir fleurir de belles choses.

aujourd'hui je fais un bouquet de ces belles choses et je les lui offre.

parce que ça fait deux ans.

08:38 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (4)

28 octobre 2011

le retour des XV

je ne sais quoi dire de plus que : on y était !!!

ils se sont faits attendre mais on a patienté, malgré la nuit qui tombait, et le mal aux jambes évident mais... ça valait la peine...

être là pour le retour des joueurs du XV de France sur la place de la Concorde, mercredi soir, ce fut un pur plaisir !!!

pour les filles comme le garçon de la famille...

(petit craquage pour le numéro huit : Imanol Harinordoquy, un bayonnais de surcroit... je le rajoute sur la liste du Père Noël si jamais j'étais à court d'idée...)

 

DSCN5469.JPG

DSCN5417.JPG

DSCN5474.JPGDSCN5493.JPG

 

22:12 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (8)

23 octobre 2011

les marches du pouvoir

j'ai beau retourner la question dans tous les sens, pas de réponses valables...

mais comment fait-il pour dégager un tel charme, un tel charisme qui nous séduit tant nous les femmes (ben oui, je sais que je ne suis pas la seule à y être sensible..).

là, en gros sur l'écran du cinéma, George en potentiel président des USA.

forcément ça fait frémir. moi en tout cas...

vous savez, ma fameuse obséssion des hommes à chemise. et en plus, président...

quelle classe, ce George...

moi, ça y est, j'ai décidé : quand je serai grande, je serai amoureuse de Geroge Clooney. c'est dit.

"je ferai ou dirai n'importe quoi, à condition de croire à la cause"

13:03 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (8)

07 octobre 2011

rose... bonbon ?

il parait qu'en n'importe quelle couleur, je reste "très jolie"...

bon, soit... mais avouez qu'en rose, c'est tentant ???

32116_450887235129_56977595129_5938706_4692787_n.jpg

(c) Aurélie Rhumeur....

20:27 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)

04 octobre 2011

coloration

voilà, j'ajoute aujourd'hui une nouvelle rubrique que je nomme "lamiendo" qui en espagnol signifie "coups de langue" et dans laquelle vous pourrez retrouver mes blablas, potins, des choses dont j'ai envie de parler sans faire sérieuse...

 

ainsi donc hier j'ai décidé de me faire une couleur. ben oui, après avoir coupé les cheveux, je voulais pousser le "changement" un peu plus loin. on a parfois besoin de ne plus se reconnaître pour mieux se retrouver...

bref, je sors donc la boite de coloration, avec le secret espoir d'avoir les cheveux de la même teinte que ceux de Bree (prononcez Brie comme le fromage même si la belle n'est pas aussi coulante qu'icelui...) dans Desperate housewives.

mon aînée lui trouve une classe folle, il ne restait plus qu'à...

- mais pourquoi tu fais ça ? me questionne le dernier. tu n'as qu'un seul cheveu blanc et encore on n'est pas sûr que c'en soit un...

voilà, c'est dit, les femmes ne se teignent les cheveux que pour camoufler leurs cheveux blancs. ça tombe mal, effectivement dans mon cas, je n'en ai pas. mais je ne compte pas me priver du plaisir de devenir le sosie de la plus "incroyable" des Desperate. je n'ai jamais aimé les étiquettes, et aujourd'hui, justement, ça m'arrange.

une fois donc l'opération réalisée et les cheveux séchés, je tente une entrée triomphale dans la cuisine où le goûter a rassemblé les affamés.

- waouh ! c'est quoi cette couleur ?

pas celle de Bree c'est évident, la base trop foncée de ma chevelure n'a pas permis les effets escomptés.

- une sorte de rouge auburn.

- c'est marrant comme ça, on dirait mamy.

- ou tatie.

- ou la mère de Vincent.

- non, plutôt la fille du magasin de légumes.

...

bref, à tout le monde quoi ! je ressemble à tout le monde.

à cause de mes lunettes que je porte juste pour lire la notice d'explication de ladite boite. à cause de la couleur qui fait différente. à cause de...

je ressemble à tout le monde. sauf à Bree...

Bree

quoi que !!!!!!!

13:05 Publié dans lamiendo | Lien permanent | Commentaires (1)